Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 21:00
The raid 2 : Berandal

Autre grosse attente de l’année, the Raid 2 était prévu pour être un bon poids lourd de l’été 2014. Polar, action, violence interdite aux moins de 16 ans, les mamelles du cinéma d’action moderne qui se lance corps et âme dans le combat. N’en déplaise aux détracteurs, question rythme, The Raid était un sacré modèle du genre, se donnant 5 minutes pour planter l’introduction, puis embrayant direct sur un rythme ininterrompu (on ferme les yeux sur les 5 à 10 minutes de temps mort au milieu) qui ne nous lâchait qu’à la toute fin. Ici, the raid 2 a en plus un scénario. C’est tout gagné, il va enfin pouvoir passer auprès de tous les publics ! Et bien non.

L’histoire : Le frère de Rama est exécuté par Bejo, un escroc bouffi d’ambition qui cherche à s’implanter par la force en Corée. Afin de s’en rapprocher, Rama s’infiltre dans le milieu criminel via le fils d’un des grands parrains, détenu en prison.

The raid 2 : Berandal

C’est vraiment marrant, car le seul reproche que je faisais à The Raid, c’était le manque de scénario, sa trame rachitique et ses gros clichés pour ne pas avoir à développer. Ici le scénario, même si il fonctionne lui aussi avec quelques clichés (ah, cette bonne vieille rivalité père-fils dans les milieux du crime), est suffisamment développer pour avoir une petite consistance. Le problème, c’est qu’il fait passer la durée du film à 2h30. Résultat : il n’y a plus de rythme. Les chorégraphies qui nous semblaient si efficaces dans le premier semblent ici beaucoup plus artificielles et plates, les grands espaces dans lesquels les combats ont lieu diminuant l’immersion et la proximité. Ce n’est même pas une question de lisibilité, l’action se suit parfaitement. Mais le climat étant clairement moins axé sur la peur et l’urgence, la formule se révèle tout simplement moins efficace. Comme en plus, le film fait 2h30, l’action est diluée dans le lot, sous la forme d’une scène costaude toutes les 10-15 minutes histoire de se rappeler qu’on est dans The raid 2. Mais le résultat est clairement moins impressionnant. Curieusement, même si ce n’est pas faute d’avoir voulu élever un peu le quota de violence (marteau, batte, machette, sourire de l’ange au cours de la baston boueuse), le résultat est moins percutant que son prédécesseur, qui s’attardait à peine sur ses effets gores, privilégiant clairement le rythme. Du coup, chaque combat n’a pas vocation a marquer durablement le spectateur, on zappe même facilement ceux du milieu. Seul le combat dans la boue (bordélique, mais doté d’une certaine esthétique) et l’assaut final (qui donne enfin le quota de violence et d’intensité à la hauteur de son prédécesseur) remplissent le cahier des charges. Soit en tout et pour tout 20 à 25 minutes sur 2h30. Le reste tient de l’accessoire et du gadget, naviguant entre le cahier des charges et le superficiel, la personnalité des protagonistes étant toujours gentiment éludée, et les enjeux ne sortant jamais du cadre du polar classique. Une ou deux révélations ça et là, un brin de suspense pour quelques séquences… C’est finalement le manque de surprise qui mine les fondations de The raid 2. Le premier bénéficiait clairement de l’absence d’attentes, et avait fait monter les enjeux si haut en termes d’intensité combative qu’on s’attendait à une explosion pour le 2, qui n’est somme toute qu’un film potable. Une gentille direction artistique, et quelques idées sympathiquement efficaces qui hélas ne rachètent pas la débâcle. Une belle déception.

2014
de Gareth Evans
avec Iko Uwais, Julie Estelle

3/6

The raid 2 : Berandal

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Princécranoir 06/08/2014 12:56

Eh bien moi qui regrettais le manque de développement scénarique dans le premier, me voici servi. Manque de bol, Evans est toujours aussi fort pour la bagarre mais s'avère bien mauvais quand il faut écrire une histoire. Son scénar qui tient sur un ticket de métro est étalé sur deux heures et demi juste pour mettre plus de baston dans son film. Du coup, il déçoit tout le monde.

alice in oliver 02/08/2014 16:39

perso, j'ai bcp aimé cette suite qui a le mérite de se détacher du 1er et de proposer un véritable scénario. Perso, je veux bien voir des films d'action de ce calibre plus souvent !

Voracinéphile 02/08/2014 17:08

Pour le coup, il s'en détache complètement. Au point que je trouve son titre complètement abusé et hors sujet (Berandal tout seul, là, j'aurais été davantage d'accord). Mais bon, ici, il y a un effort de scénario un peu plus conséquent, et hélas un peu plus préjudiciable au film. Me demande si je ne deviens pas un peu ronchon avec les scénarios quand on me promet de l'action...

borat8 02/08/2014 14:40

Je l'ai attendu et comme mes vacances sont tombées pile poil la semaine de la sortie, je ne pourrais pas le voir. Il n'est pas dans un des cinémas de Metz, uniquement à 22h dans mon kinépolis (alors qu'il a une semaine d'exploitation!). Ce sera bien malheureusement en BR ou en téléchargement. Après on s'étonnera qu'il augmente...

borat8 03/08/2014 12:03

Le problème est surtout le pg-13 pour Expendables 3. C'est comme si Commando avait été fait pour le public d'Un flic à la maternelle.

Voracinéphile 02/08/2014 17:05

Ayant l'abonnement, j'irai quand même le voir au ciné ^^ (même si j'avoue avoir un peu peur, vu le revirement sérieux qu'ils ont annoncé dans les interviews (malgré ses lourdeurs, le 2 reste largement le meilleur des derniers films avec Stallone)). Question scénar, the raid 2 ne te prend pas pour un abruti, mais j'ai trouvé un sérieux air de déjà vu, et pas mal de personnages secondaires inutiles qui viennent rallonger le programme plutôt que de l'enrichir.

borat8 02/08/2014 15:16

Perso je m'attends à du gros film de baston bien bourrin comme il faut et ne prenant pas le spectateur pour un imbécile. Tout le contraire des Expendables, dont le dernier n'est même pas sorti qu'il est déjà en qualité DVD sur internet.
Oui ça a été même si ce ne fut pas non plus les grandes vacances espérées. Je me suis plus marré chez ma tante que chez ma grand-mère pour te dire.

Voracinéphile 02/08/2014 14:45

De mon point de vue, tu ne rates pas grand-chose. Maintenant, il est curieusement beaucoup plus apprécié que son prédécesseur, en étant cruellement moins efficace. Bon, y en aura quand même un peu, c'est un divertissement, mais je trouve que la filiation entre les deux films est bien mal assumée. Tes vacances se sont bien passées sinon ? ^^

Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche