Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 06:52

atomik_circus_le_retour_de_james_bataille-1.jpg

 

Quel est le point commun entre Jason Fleyming, Vanessa Paradis et Benoît Poelvoorde ? Oui, ils sont acteurs… Et ? Ils ont joué ensemble dans Atomik Circus, un film des frères Poiraud, un truc de barge totalement déjanté et assez anecdotique. Pourtant, c’est une vraie perle du cinéma français, à la fois recherché dans ses ambiances, référentiel, et totalement original et bancal. Pourtant, le public passe en grande majorité à côté, et même dans la communauté cinéphile, les avis sont loin d’être unanimes. Revenons donc sur son cas, qui a le mérite d’interpeler.

L’histoire : James Bataille, un cascadeur condamné au bagne pour accident de moto, s’évade afin de retrouver Conchia, la femme qui l’aime. Mais celle-ci est farouchement protégée par son père Bosco, tenancier du San Paradiso bar de Scotlett city. Et là-dessus, un météore tombe à proximité de la ville.

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/94/3/atomikcircushaut3-3607943sqjhn_1731.jpg?v=1


Ce qui est passionnant dans Atomik Circus, c’est son foisonnement en matière d’idées. Tous les ingrédients du film culte sont là, peut être dans des proportions qui n’ont pas particulièrement plu au public, mais qui donne incontestablement une ambiance propre au film. On innove en plaçant d’action au milieu d’une forêt aérée, désertique, tellement ensoleillée qu’on en transpire pendant tout le film. Des aliens, des personnages cultes, de l’humour et du gore… C’est simple, on a rarement une liberté artistique aussi pleinement exprimée dans un film. C’est d’ailleurs tellement innovant qu’en pleine production, TF1 a paniqué devant le caractère ofniesque du film (on les comprend un peu, ce dernier étant totalement en dehors des sentiers battus) et a fortement diminué le budget du film. Malgré cela, il y a de beaux restes, comme le prouve le film sorti de nos jours, bien qu’assez mutilé par rapport au matériau de base. Le premier gros bon point du film, c’est le casting trois étoiles, cité dans mon introduction, et qui surprend en cours de film. En effet, si Jason Fleyming est le héros, il n’arrivera jamais à créer la carrure que celui-ci méritait. Au mieux, nous verrons en lui un casse cou maladroit qui n’a pas peur d’aller au devant du danger, mais qui se prend souvent les pieds dans le tapis. Vanessa Paradis est une surprise totale, car elle est clairement le personnage le plus attachant du film : une chanteuse un peu lunatique qui vit dans son univers musical. Un personnage d’une grande fraîcheur est dont les petits gags seront toujours de bon ton. La merveille du film, c’est Benoît dans le rôle d’Allan Chiasse, un producteur de musique ultra superficiel et libidineux. Un personnage culte, d’une méchanceté qui fait jubiler (ses répliques comptent parmi les plus mordantes que j’ai jamais entendues) et qui fera l’essentiel des gags, en tapant au passage sur l’industrie du show-business. Malheureusement, plus il en fait, plus il est magnifique, et plus il tire la couverture à lui, diminuant la carrure de James Bataille à chacune de ses interventions. Néanmoins, ces trois personnages phares, épaulés par des seconds couteaux sublimes (Jean Pierre Marielle fait des merveilles) et petits rôles attachant (chef Brody, les mariachies…) qui complètent la galerie des caractères cultes. Les gags appellent véritablement à un statut de film culte, et je suis un peu déboussolé en le voyant oublié sur ce terrain au profit de films franco-belges comme Dikkenek qui sont infiniment moins riches et frais. Autre point négatif : les scènes d’action, qui manquent de lisibilité à cause de l’usage fréquent de caméra à l’épaule. Au milieu de tout ça, on a les extra-terrestres, qui se chargent de remplir le quota de gore du film. Et là, ça y va, sans qu’on insiste vraiment trop sur les blessures (pas de plans gore clair si il n’y a pas de sous entendu comique). On remarquera d’ailleurs leur design dans le ton du film : totalement en décalage avec nos attentes, mais résultant d’un vrai travail de recherche. Atomik Circus, comme le dit Vanessa dans ses interviews, c’est une sorte de cirque où évoluent pleins de personnages décalés, sur une histoire imprévisible où on rira beaucoup. Les aspirations du film à rappeler l’esthétique des westerns (vent, poussière, poses iconiques…) induisent un léger côté référentiel, mais si les éléments du film sont connus, leur mélange crée quelque chose de tout neuf, dont la bancalité a divisé de façon attendue le public. Un mélange tellement hétérogène (comédie musicale, western, gore, fantastique…) et complet qu’il ne fera jamais l’unanimité. Et pourtant, derrière cet ersatz de ce qu’aurait pu être le film, on devine quelque chose d’inattendu, mais d’intéressant. Pour ma part, une vraie surprise, et un chef d’œuvre maudit des OFNI.

 

5/6

 

de Didier Poiraud, Thierry Poiraud
avec Benoît Poelvoorde, Vanessa Paradis

 

http://storage.canalblog.com/07/95/422707/41743528.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ze Ring 28/06/2011 10:10


Burton est dans le même cas qu'Argento maintenant : il fait de la merde. La différence avec Argento c'est que malheureusement peu de monde s'en rend compte.


voracinephile 28/06/2011 10:18



Comparaison assez vraie, , ce qui me déprime à nouveau, Argento étant un réal que je ne me suis mis à apprécier que très tard. Bien dommage, d'autant plus que le dernier hommage qui lui ait été
fait était plutôt réussi (Amer).



Ze Ring 27/06/2011 17:01


Public Enemies, à chier? T'as pété les plombs?
C'est très loin d'être le meilleur Michael Mann c'est un fait. Certes, c'est confus, certes c'est pas très intéréssant scénaristiquement mais un film aussi bien mis en scène c'est très rare de nos
jours et c'est également le cas des fusillades jouissives que Mann balance dans la gueule de son spectateur.
Pour ce qui est de Johnny Depp... Faut arrêter les conneries cinq minutes. Ce mec est un putain de vendu, au même titre que son copain Burton qui je le rappelle s'est fait taper sur les doigts par
Disney pendant des années et qui maintenant travaille pour eux... Cet acteur était très bon, mais maintenant il ne fait plus rien, à part la même chose. Je veux dire, tu regardes Edward aux mains
d'argent, Ed Wood... Pis après tu regardes les 5 pirates des caraibes et Alice au pays des merveilles (quelle merde celui-la) ainsi que Charlie et la chocolaterie (le dernier bon Burton en date à
mes yeux, mais je n'ai pas encore vu Sweeney Todd, enfin cela dit sans l'avoir vu je suis déja certain que ça n'égale certainement pas le génie de ses réalisations antérieures.), et bin y a pas à
chier : ce mec à regressé et dans sa régression il en profite pour jouer 150 fois les mêmes rôles dans le simple but d'exploiter un filon. C'est digne des slashers à succès des années 80 : un bon
premier épisode et que de la merde après, merde réalisée pour exploiter un filon grâce à la gueule d'une idole populaire. C'est la même chose avec Johnny Depp aujourd'hui.
En gros, beurk, qu'il aille réapprendre à jouer et qu'il emmène son pote Burton avec lui, parce que ça commence vraiment à faire flipper de voir deux des plus grands génies du cinéma des années 90
régresser à ce point.


voracinephile 28/06/2011 09:06



Waow ! C'est un commentaire qui sort des tripes, ça ! Pas vu Public Ennemies, je ne pourrais pas prendre position.


Pour Burton, même si ça fait mal à entendre, Charlie et Alice sont un peu des nanars de luxe (enfin, y a quand même des trucs sympas chez Charlie). En revanche, Sweeney Todd était étonnament bon.
J'espère que Tim va se reprendre de son côté, car Johnny étant assez populaire, je ne pense pas qu'il change de sitôt.



Kundaliny 27/06/2011 14:39


Mais vraiment oO...


Kundaliny 27/06/2011 14:38


(Excusez-moi pour les fautes)


voracinephile 27/06/2011 15:34



Tu griyerae an anfère poure cé fotent !



Kundaliny 27/06/2011 14:37


c'est assez simple de juger les acteurs comme ça, Johnny Depp peut jouer beaucoup de choses, et c'est parfaitement incontestable bien que les rôles comme Willy Wonka et Jack Sparrow soit très
semblables. Il se colle à la peau de ses personnages et il faut croire que ce n'est pas toujours si facile, c'est tout. De plus, la plus part des acteurs se créé une personnalité en jouant, c'est
ce qui fait que c'est eux qui jouent et pas un autre, alors évidemment tu vas voir Public ennemi tu vois son personnage mais tu vois aussi Johnny Depp. D'autant plus qu'il est très connu.
Maintenant pour en revenir à se film (public ennemi), il est à chier, donc je ne contesterais pas plus x). Sinon tu m'a donné envie de le voir ! Les films appréciés par un petit groupe de
spectateur qui en font d'excellentes critiques sont parfois très bons ! J'aurais tendance à plus me fier à ça qu'aux grands succès hollywoodiens, ce sont les films qui font ressortir la
personnalité. A voir !


voracinephile 27/06/2011 15:24



Après, je crois que la réputation de Johnny Depp est sur la pente descentdante car il est un acteur de premier plan maintenant, et qu'on ne le retrouve plus dans des productions "inattendues" où
il pouvait éblouir. Le dernier Tim Burton ayant été un échec assez cuisant au niveau des fans pur jus qui n'ont vu là qu'une commande de disney, normal que tout le monde lui tape dessus pour
l'instant. Mais j'ai confiance, il nous referra un coup d'éclat bientôt.


Cool sinon pour Atomik Circus si tu comptes le voir, j'espère que tu le trouveras amusant (car il reste vraiment drôle).



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche