Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 11:33

http://www.nanarland.com/Chroniques/banlieue13/banliaueaff.jpg

 

Yo yo, NTM ! J’me la raque un bon coup avec un film de Kaïra qui déchire sa race : Banlieue 13. Un brûlot politique qui prône l’intégration des populations étrangères dans notre belle société française nazie. Les jeunes, vous pensez vraiment avoir une chance d’accéder au train de vie de la population française ? Que nenni, le gouvernement cherche à vous écraser (il a construit les cités pour vous concentrer géographiquement) ! Il ne reste qu’une chose : la self défense et les ailerons à poser sur les bagnoles. Fais toi ta place mec : bute un keuf, monte ton plan de deal, trouve toi une bonne salope pour appâter le client et paye toi une dent en or. Easy !

L’histoire : J’te baise, enculé !

 

http://www.premiere.fr/var/premiere/storage/images/diaporama/banlieue-13/banlieue-13-2004__1/2044637-1-fre-FR/banlieue_13_2004_reference.jpg

 

Ah, Besson vient de me révéler qu’il affectionne beaucoup les banlieues, en les montrant d’entrée de jeu en plan séquences comme des squats plus insalubres les uns que les autres qui sont des repères de malfrats qui dealent de la farine par convoi de 12 kilos et qui trimballent des flingues dans la rue. Ah, mais en fait c’est pas pour de vrai, c’est l’anticipation (parce que les nazis français, ils ont construit un mur autour de la banlieue 13). You know, bitch ? On voit donc débarquer des noirs dans une voiture qui arrivent en tuant tout ce qui bouge parce qu’il y a eu une couille dans le dernier trafic. Et là, on voit un yamakasi qui verse de la poudre dans la baignoire d'un appart (on essaye de croire que c’est de la drogue, mais on se demande comment ils comptent la refourguer, les habitants de la banlieue n’ayant pas d’argent ou l’utilisant pour acheter des fusils à pompe ou des enjoliveurs cromés), et qui commence à sauter partout pour échapper à ses poursuivants. Histoire de récupérer le malandrin, les racailles vont chercher sa sœur, qui bosse dans un supermarché (alors qu’on a vu que la banlieue est dans un état déplorable et que tous ses habitants crèvent de faim et sont des drogués au dernier degré, voici qu’on a un casino tout neuf avec des gens bien habillés dedans…). Et là, le yamakasi rapplique et tire sa sœur de tout ce bordel. On appréciera au passage le caractère poétique de sa sœur, qui fait bouffer son string sale à un homme de main (mais vraiment, il l’avale…). Mais quand on arrive à la police, ces enculés de flics français, ils laissent le méchant repartir parce qu’il a le pouvoir, et il emporte la sœur pour s’en faire sa chienne. Le yamakasi est un peu vénère, mais il pète la nuque du pourri et tout de suite ça va mieux. Arrive alors le personnage du flic français. Un mec efficace qui sert un hispanique qui se prend pour Scarface, sauf qu’il force l’accent avec tellement de surjeu et qu’il cabotine avec un tel manque de classe que la comparaison avec le chef d’œuvre de DePalma devient insultante. S’ensuivent des scènes d’actions lisibles mais pas crédibles pour un sou et je-me-la-pète comme pas possible. Mais voilà, une bombe est tombée dans la banlieue 13. On se demande pendant quelques secondes ce qu’elle foutait là, mais le film insiste sans arrêt pour nous lancer sur autre chose. Pourtant, on reste toujours sur cette question : pourquoi est ce que cette putain de bombe est passée par un bidonville cloisonné par un mur de béton de 10 mètres ? La réponse ? C’est tout simple ! C’est le gouvernement qui veut en finir avec le problème des banlieues. C’est l’hallucination totale, mon gars ! Oui, le gouvernement français, de droite (donc fachiste, le film fait lui-même la comparaison), ne peut plus tolérer le problème des banlieues, et du coup ils veulent faire péter une bombe dedans. Nucléaire. Boum, comme ça, on n’aura pas de problème. Ca, c’est du politiquement incorrect ! On va montrer qu’on aime la banlieue (et ses gosses armés de kalachnikovs, ses tonnes d’héroïnes, ces noirs qui vous flinguent pour une montre et qui écoutent du rap dénonçant la pauvreté dans une décapotable dernier cri) en montrant que le gouvernement français ne fait rien pour les intégrer. Sincèrement, le comité de censure devrait faire l’impasse sur ce genre de film et interdire purement leur exploitation. C’est hallucinant de voir ça sur les écrans, ça reviendrait à faire passer Le juif Süss pour une comédie au second degré. Besson fait du business, mais je crois aussi que Bibi Naceri, qui a co-écrit le script, est pour quelques choses dans cette chiure intégrale et ségrégationniste tentant de rallier la banlieue en lui lançant à la face les clichés qu’on véhicule sur elle. C’est Bakara, la banlieue, vraiment ? En tout cas, on ricane en voyant Larbi Naceri en mac, ayant probablement été à bonne école avec son frère ayant grandement contribué à la décérébration de masse avec les armes de défécation massive Taxi 1/2/3/4… Difficile de ne pas faire preuve de mauvais esprit devant une parodie aussi gerbante, tentant de faire passer ça pour de l’action décomplexée. C’est une subversion qui n’a pas l’air de se prendre au sérieux, et pourtant, c’est avec un aplomb désarmant qu’elle aligne ses conneries à la chaîne, sans avoir peur du ridicule (le combat avec Yeti). Au-delà des bornes, il n’y a plus de limites… Banlieue 13 combine à lui seul tout ce qui s’est fait de pire chez Besson, et à partir de là, si je me marre habituellement, c’est le genre de film qui fout en rogne tous ceux qui tentent de s’y intéresser un minimum (mais sérieusement, même si j’en suis réduit à considérer Dobermann comme un plaisir coupable, j'ai encore beaucoup de mal à croire que certains le considèrent comme un sympathique film d'action…). Mon nouveau Punching ball, ma nouvelle référence du navet inter-planétaire est maintenant trouvé. Alors, le fait que ce soit Pierre Morel qui ait réalisé la bête ne me surprend guère. Si il tente de trouver l’efficacité dans l’action, l’envie de faire du fric devrait avoir les limites de la bienséance ou du respect éth(n)ique (sans aller plus loin dans les qualificatifs, on vite classé politiquement incorrect et ségrégationniste, tout l’inverse d’un Taken roumanophobe ou d’un From Paris with love xénophobe). Banlieue 13, ou le Verhoeven du 21ème siècle, mais au premier degré !


-9999999999999/6 (Sharpay, tu vaux tellement mieux dans ton autisme rose)

 

2004
de Pierre Morel
avec Cyril Raffaelli, David Belle

 

http://3.bp.blogspot.com/-oVmyDfI56b4/Tz_s5h6qh9I/AAAAAAAAAfs/chaJPvJy14A/s1600/banlieue-13-ultimatum-18-02-2009-6-g.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

borat8 11/07/2012 15:49

En plus pas un seul plan cul sur Bourgoin! Vraiment pas intéressant.

borat8 06/07/2012 20:41

Bah disons qu'il ne se passe pas grand chose, qu'en dehors de la momie qui cause, rien de bien amusant et puis ce n'était pas la peine de grimer Amalric ainsi si c'est pour le montrer au début et à
la fin!

voracinephile 11/07/2012 11:26



Mouais, ça m'a pas l'air bien folichon tout ça... Mais bon, si j'arrive à le dénicher pour vraiment pas cher (voir en streaming...)



borat8 05/07/2012 22:36

Me demande encore comment ce mec peut parfois en bonne presse. Rien que son Adèle Blanc Sec a reçu de bonnes critiques assez improbables et notamment du fameux Studio, depuis des années un beau
ramassis de merde.

voracinephile 06/07/2012 13:31



Toujours pas vu Adèle, mais je suis tenté, au moins pour voir le bordel que Besson nous a encore pondu.



borat8 05/07/2012 17:34

Je ne le sais que trop bien pour Allociné. Que veux-tu? Certains voient des films légitimes sur la banlieue et absolument pas cliché. Pour Télérama, ce serait carrément une représentation de ces
banlieues détestables rythmées par des trouducs de racailles. Désespérant. Pas oser voir la suite.

voracinephile 05/07/2012 22:02



La presse reste incendiaire avec les Besson (quoique, je ne comprend pas l'avis de Mad Movies pour Banlieue 13 ultimatum...), mais le public semble apprécier. Désespérant, mais le manque de bon
goût se généralise (déjà que moi, j'ai parfois des doutes sur ce que j'aime...)



borat8 04/07/2012 19:42

Tu me rappelle au combien je dois dézinguer quelques Besson chez moi réalisation comme scénar. Je me suis déjà farci les Taxi et Taken, mais toujours pas osé refaire certaines critques de mon
ancien blog dont celui-là. Mais je me tape un je me les fait tous! Autant y aller groupé et pas question de les revoir, c'est imprégné dans mon pauvre cerveau.
Pour B13, c'est du grand n'importe quoi de la première à la dernière minute avec des politiciens voulant tout faire pêter au nucléaire. Sauf que si ça pête là, ça fera des dégâts à côté. Pas très
intelligent tout ça. Sans compter les cascades qui feraient passer celles des Yamakasi pour des héritiers de Bruce Lee. Mais bon ce premier film de Pierre Morel est déjà abrutissant, Taken fera
encore mieux dans sa bêtise.

voracinephile 05/07/2012 15:15



Et la suite est encore pire, avec des chefs de gangs qui finissent à la présidance... Mais c'est du divertissement, ce n'est pas à prendre au sérieux (et donc achetez le dvd !). Besson est
clairement le plus mauvais scénariste de l'histoire du cinéma. Il passe largement en tête des pires scénaristes avec Uwe Boll loin derrière... Et ces films sont loins d'être mal notés sur
allociné...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche