Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 11:30

http://static1.purepeople.com/articles/3/88/56/3/%40/711820--637x0-1.jpg

 

Bienvenue à bord, une comédie avec Franck Dubosc, avait fini 4ème de mon top des pires 2011. Mais jusqu’à maintenant, je n’avais pas eu le courage de rédiger sa chronique. Voilà qui va maintenant être rattrapé avec rien de moins que le film le plus quelconque de la carrière de cet humoriste français.

L’histoire : pour se venger de son licenciement, une recruteuse recrute la pire personne possible pour le travail d’animateur de croisière : Rémi Pasquier, un branleur qui se pointe en mode tout va me tomber rôti dans la bouche.

 

http://www.lexpress.fr/pictures/377/193261_franck-dubosc-g-et-gerard-darmon-dans-une-scene-du-film-bienvenue-a-bord.jpg

 

Voilà une chronique qui risque de ressembler à beaucoup d’autres au vu de l’incroyable manque d’identité que possède ce film, qui recycle du déjà vu avec des acteurs déjà vus qui jouent des rôles déjà vu à un public qui a déjà oublié les précédents. Franck Dubosck a déjà joué au moins trois fois le rôle qu’il nous sort (dans Camping 1 et 2 et dans Disco), mais vu qu’on a déjà oublié, il nous rejoue encore la même chose : les aventures plates d’un benêt intéressant qui se la joue beau gosse, mais qui va modifier un poil son identité pour devenir plus convivial, même si il garde toujours son sourire narcissique en façade. « Mais vous savez, quand on fait une comédie, le plus dur c’est de ne pas rire, c’est du travail très sérieux, il faut trouver le ton juste… » nous dit-il à chaque fois qu’on l’interview au JT de TF1 à la sortie de son nouveau film. A se demander pourquoi ils n’interrogent pas le DVD de son dernier spectacle qui nous ressortirait exactement les mêmes choses. Franck Dubosc est une boucle infinie qui se recycle et s’auto-alimente, surfant sur un public mal identifié (qui est encore fan de Dubosc aujourd’hui ?). Et avec Bienvenue à bord, difficile de supporter cette auto-alimentation. C’est bien simple, il recycle pratiquement toutes ses vannes, jouant du comique de théâtre de boulevard niveau jeu de mots foireux mais stylisé, nous refait toutes ses poses de BG ou nous sort des running gag qui ne sont pas drôles un seul instant. C’est le constat le plus accablant du film : je défie un auditoire ayant un minimum de critère de qualité (disons qu’il faut aimer la grande vadrouille) de rire devant cette purge certe graphiquement jolie, mais plate comme une piste d’atterrissage. Et non content de ne pas faire rire, le casting réuni s’enlise profondément dans l’ennui, avec une Valérie Lemercier qui regrette clairement l’époque des Visiteurs ou Gérard Darmon qui tente de faire rire sans jamais vraiment y parvenir. Et fréquemment, on y voit des séquences gênantes, comme l’inévitable pompage de Titanic où Dubosc nous rejoue Léonardo di Caprio à sa sauce. Un grand grand moment de solitude. Finalement, dire que ce produit est une merde n’est pas vraiment juste, puisque cela suggère d’éprouver une émotion. Disons plutôt que Bienvenue à bord génère une colossale indifférence, un gigantesque ennui, où rien à un seul instant ne peut s’attirer notre intérêt. Le genre de films que les télécrans diffusent dans 1984 pour laver le cerveau des gens en l’occupant avec des images creuses, sans autre but que de faire de l’argent. A l’heure où le cinéma français est gangréné de parasites, on voit toujours des projets tels que celui-ci fleurir dans les salles. Le dernier en date : un Bowling qui refait bienvenue chez les ch’tis avec les parisiens et les bretons. Mais qu’on vire toutes ces vérues qu’on appelle scénaristes ! Eric Lavaine et Hector Gabello Reyes, mais sautez à l’eau une fois que le paquebot est au large !


 

0000000000000000000000000000000000000000000/6


2011
de Eric Lavaine
avec Franck Dubosc, Valérie Lemercier

 

http://www.tooticy.re/local/cache/img/r/L600xH600/2886-bienvenue-a-bord-gerard-damon-cinema-reunion-974.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 06/09/2012 17:00

Sinon je t'invite justement à parler de films concepts sur Naveton.

voracinephile 07/09/2012 13:44



Je vais aller voir ça.



borat8 05/09/2012 16:58

Un programme magnifique. Et puis il y aura aussi une femme de ménage qui aura un agent de sécurité aux fesses. Le genre de Dubosc dans Disco qui t'emmène au Buffalo Bill quand tu veux le Ritz. Un
genre de The rock!

voracinephile 05/09/2012 22:52



Je vais prendre des notes, car je sens que ça part bien cette affaire... Je tiens peut être là mon billet d'entrée dans le monde du cinéma français !



borat8 05/09/2012 13:57

Ou encore Supermarché avec la caissière tombant amoureuse du chef de rayon branché mais qui couche avec sa meilleure amie. Ce qui crée une rivalité entre les deux jolies caissières. Black Swan à
Leclerc!

voracinephile 05/09/2012 15:01



Oh oui ! Deux caissières qui se battent dans les rayons avec le lac des cygnes dans les hauts parleurs... Et le chef de rayon, on n'a qu'à prendre Kad Mérad. Avec Depardieu qui fait boucher qui
regarde les coucheries d'un oeil las et Dubosc en directeur qui tente de séduire la poissonière en lui offrant des calamars...


J'ai même un titre : "Carrefour... des coeurs"



borat8 04/09/2012 17:23

Ou encore Boucherie avec la vie de couple irrésistible de bouchers! "Ils s'aiment, ils aiment la viande "et si on se faisait un rosbeef!" mais ils ont un secret: ils sont bouchers!" Et puis on
aurait des Bardo de partout avec des pancartes "dehors les bouchers!" lol

voracinephile 05/09/2012 13:14



La viande c'est le mal ! L'occasion de dire que le film est polémique parce qu'on parle de l'abattage des bêtes en mode hallal ! On peut même parler du cachère, histoire de ne pas paraître
antisémite...



alice in oliver 04/09/2012 14:52

pas vu mais ça a l'air particulièrement bateau

voracinephile 04/09/2012 20:15



Après La croisière s'amuse, la croisière s'ennuie. Et dire que ce truc a bonne réputation...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche