Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 11:53

http://3.bp.blogspot.com/-BtWiAxPHVOU/T32S015VR_I/AAAAAAAAEFQ/3MAEGm5_57g/s1600/Mirror_Mirror.jpg

 

Le démontage de Blanche Neige et le Chasseur ayant déjà paru sur ce blog (alors qu’il passe actuellement pour la meilleure version sur le marché avec le classique de Disney), j’étais peu curieux de découvrir la version de Tarsem parue un peu plus tôt dans l’année. La rumeur décrivait un produit déjà boursouflé. Si le résultat est clairement bouffi  de prétention, il reste en tout cas largement plus fréquentable que le désastre Les Immortels (incapable avec leurs millions de trouver une vraie branche d’olivier).

L’histoire : Blanche Neige est retenue prisonnière dans le château de son père, par sa méchante belle mère obsédée par sa beauté physique.

 

http://photo.europe1.fr/divertissement/cinema/09-04-le-film-blanche-neige-avec-julia-roberts-et-lily-collins-930620/18780293-1-fre-FR/09.04-Le-film-Blanche-Neige-avec-Julia-Roberts-et-Lily-Collins-930620_scalewidth_630.jpg

 

On s’attendait à une avalanche de kitch (une constante chez Tarsem, et le résultat est parfois payant comme le prouve The Cell), et on est largement servi, parfois au-delà de nos attentes (la créature des bois a des airs de dragon chinois, une apparence qui la rend immédiatement too much). Mais l’ensemble, visuellement, possède un style déjà plus cohérent que la spartatouille précédente. Sorte de burtonnerie sans le foisonnement des couleurs, l’ensemble s’essaye à des concepts visuels esthétiques (les nains montés sur ressort, le monde du miroir…) dont les formes arrondies résolument kitch trouve parfois un petit charme, sans pour autant étonner (les visuels gothiques de la nouvelle version sont autrement plus séduisants…). Mais mis à part ces ambitions artistiques très plastiques (la photographie y est beaucoup plus belle que sur Immortels), le désastre scénaristique n’en est que plus criant. Véritable ode à une Julia Roberts qui vieillit (elle cabotine avec tant de prétention qu’elle en devient rapidement plus agaçante que castratrice), cette nouvelle adaptation se complaît dans une naïveté si simplette qu’on croirait vraiment voir un film tourné par un gosse. Incapable de mettre en scène un peu de méchanceté ou de provoquer la moindre frayeur, Blanche Neige (de son vrai titre Mirror Mirror !) est un bonbon collant qui essaye de vous accrocher avant de vous engluer dans son récit mielleux et lénifiant qui ne s’achèvera que bien plus tard, adaptant la scène de la pomme qui vire maintenant sur un hara kiri assez hors de propos. Le prince, qui ne sert absolument à rien du début à la fin de l’histoire, se voit récompensé et remercié par le royaume, le père de Blanche disparu revient comme par magie (on l’attendait au tournant), bref, il n’y a strictement aucune leçon à tirer de ce film, et la naïveté de tous les personnages est si lourde qu’elle annihile toute tentative de concentration. L’univers en lui-même n’a rien de fascinant, se résumant au décor du palais, à quelques arbres éclairés en bleu et la maison des nains. L’humour enfantin ne vient pas faire passer la pilule, bien qu’en totale cohérence avec l’esprit du film. Il faut attendre le début du générique pour que le film bascule dans le côté obscur, en filmant Blanche Neige qui se met à chanter une chanson pop, alors qu’une chorégraphie masquée se lance. Sorte d’hommage au cinéma indien, le film s’écroule devant ce coup de grâce, un caprice dont on se demande si il est commandé par Tarsem ou par ses producteurs. Un choix artistique bien malheureux en tout cas qui enfonce le dernier clou du cercueil Blanche Neige. Pas sûr qu’un prince charmant se baisse pour la ramasser, celle-là…

 

1/6

 

2012
de Tarsem Singh
avec Julia Roberts, Lily Collins

 

http://nick-intl.mtvnimages.com/uri/mgid:file:gsp:scenic:/international/mtvatthemovies.com/images/400x300/mirror-mirror-review.jpg?height=300&width=400&matte=true&quality=0.91

La même princesse que pour les glaces "Carte d'or" ! Moralité : mangez des pommes !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 27/08/2012 20:52

Tu me diras ça mais mon pauvre tu risque de déguster. A noter qu'il y a aussi Pound the alarm. Là elle se trémousse le cul pendant tout le clip!lol

borat8 27/08/2012 17:16

Je te sens particulièrement en forme pour voir d'autres de ses clips. Je te conseille le clip avec David Guetta ça vaut aussi le détour! Là elle incarne carrément un robot avec des cheveux rose et
une armée de mecs robotisés!lol A ne pas confondre avec le clip de Florida avec aussi Guetta où elle rape en faisant des bulles!

voracinephile 27/08/2012 17:40



M'en vais chercher ça !



borat8 25/08/2012 21:19

Hahahahaha! Tu n'imagine même pas quand elle bouge! Je te conseille vivement d'écouter la chanson Starlight! Bonjour le trafiquage de voix!

voracinephile 27/08/2012 15:22



J'ai téléchargé le clip... Mon dieu, une sorte d'Avatar à la sauce porno...



borat8 24/08/2012 23:38

Fais gaffe tu risque d'avoir mal aux yeux... et de tomber sur le cul! Sans compter qu'elle aime beaucoup le fluo.

voracinephile 25/08/2012 20:10



Aaaaaaah mon dieu ! Je viens de voir les photos en miniatures... Pas eu le courage de zoomer.



borat8 24/08/2012 22:15

J'ai légèrement entendu. Oui c'est typique de ce genre d'artistes actuels qui se croient au dessus des autres avec comme seul message "on est beau, on est jeune, tu l'as dans le cul!"lol Pour
Minaj, avec un tel cul refait, ça m'étonne que tu ne la connais pas. Pourtant dans le genre NRJ i like it elle est dedans.

voracinephile 24/08/2012 22:59



Je te donne mon avis dès que j'aurai ce derrière sous les yeux.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche