Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 14:00

Captain-America-The-Winter-Soldier-Affiche-2.jpg

 

Captain America est l’un de mes Marvel préféré (impossible d’égaler Spiderman de Raimi). En prenant le ton du divertissement à l’ancienne avec une reconstitution d’époque anachronique et en nous offrant des méchants classes (les nazis dans des uniformes impeccables), nous avions droit à un affrontement à l’ancienne et à un numéro plutôt au point (et surtout un esprit héroïque sincère, avec un dosage appréciable d’humour et de bonne ambiance). Dans cette suite, Avengers est déjà passé. Il faut donc pousser les enchères un peu plus loin, tout en faisant évoluer le captain dans le monde d’aujourd’hui. En résulte un film un peu laborieux, qui compense la lourdeur de son script par de bonnes scènes d’action.

L’histoire : lors d’une mission de neutralisation de prise d’otages, Captain America se rend compte que certains de ses coéquipiers étaient chargés d’une mission de récupération de données parallèle. Il est alors mis au courant d’un projet de mise en place de plate forme armée en cours de construction pour l’élimination de menaces éventuelles.

 

PHOTOS-Captain-America-2-premiere-photo-officielle-du-Solda.jpg

 

Ah, le monde d’aujourd’hui n’est plus très sûr… Les amis d’aujourd’hui seront-ils les ennemis de demain ? Qui est encore franc et qui magouille pour son compte ? Et contre qui tout cela va se retourner ? Brouiller les pistes et cacher le visage de l’ennemi (au moins pendant la première demi-heure), c’est le moyen infaillible de faire croire qu’on est intelligent et qu’on peut faire un divertissement moderne (regardez les succès : The dark knight rises, Skyfall, Star Trek into darkness, Iron Man 3…). Du coup, si on se lance dans une piste pareille, c’est le jackpot assuré ! On dira qu’on est un peu dark, et comme de toute façon on donne des éléments nécessaires à la compréhension des autres films, tout le monde va venir. Mais faut pas non plus se leurrer, derrière le discours sur la prédiction et l’anticipation de la menace, il y a un truc qui couve, c’est le fascisme… Et quand le fascisme est là, les nazis ne sont jamais bien loin, avec leurs uniformes, leurs bottes impeccablement cirées et leurs croix gammées en argent étincelant… Si le captain est de retour, et que son charisme n’a pas souffert de la modernisation de son costume (les aficionados auront droit à l’acte final avec la tenue rétro), l’intrigue dans laquelle il se dépêtre ne surprendra pas le moindre instant le spectateur.

 

Captain-America-2-Le-Soldat-de-l-hiver-photo-black-widow.jpg


SPOILERS INSIDE !!

La fake mort de Samuel Lee Jackson (grosse étape de nullité qu’on savait déjà faire partie du programme), la résurrection de Hydra via un tour de passe passe historique, le discours complètement ridicule sur le fascisme où le film ne comprend visiblement pas de quelle manière c’est dangereux, mais juste que c’est pas bien d’avoir un truc qui tire des lasers en orbite piloté par une organisation dont personne n’a le contrôle (mais vraiment personne, à croire que c’est Skynet en fait).

FIN DES SPOILERS

 

captain-america-le-soldat-de-l-hiver-captain-america-the-wi


Autant d’exemples qui montrent combien la logique et la cohérence (même dans un univers héroïque) sont éclipsées pour être finalement cantonnées à des enjeux très limités, où la vision du spectateur est cloîtrée dans la fenêtre des 10 prochaines minutes. Assez rageant vu l’ampleur du phénomène visé par le scénario, et assez atterrant quand on entend la réponse de l'agent Romanoff pour le fin mot de l'histoire devant la commission d'enquête. Mais comme on est dans un divertissement, pas le droit de critiquer. Heureusement, le duo des frères Russo se révèle plutôt efficace dans la gestion de ses scènes d’action, offrant quelques jolies fusillades en milieu urbain et quelques dantesques explosions pour rythmer ces deux heures dix d’investigation en terrain trouble. Quelques cabotinages feront rire par ci par là (amusant Robert Redford


SPOILERS

dont la culpabilité est immédiatement révélée quand il mentionne ses états de service (et quand on sait aussi qu’il change de bonne toutes les semaines)),

FIN DES SPOILERS

 

et finalement, on s’amuse gentiment de ces bastons de chocs entre le captain et ce soldat de l’hivers dont l’identité sera bien évidemment dévoilée, histoire de faire une bonne petite mythologie (en revanche, on pourrait m’expliquer ce que fout l’étoile rouge de la mère Patrie russe sur son bras ?). Bref, sans retrouver un instant le charme initial de son prédécesseur, l’action fait le boulot, gentiment, et le fascisme, c’est mal. Pour ma part, la jubilation a résidé dans la séquence post générique, où on nous ressort enfin les nazis de bonne famille avec l’accent allemand et du « herr dorctorrrr ! » (je balançais de mon côté dans la salle du « ya wolk her guénéral ! », le pote fan de Marvel a fait comme si il ne me connaissait pas). Faut pas nous la faire à nous, on sait que les nazis sont toujours derrière tout ça, et qu’ils reviendront encore pour contrôler le monde ! Tremble, Amérique, les allemands n’ont pas dit leur dernier mot ! Merkel est à la solde de la loge occulte de Thulé, et ils réveilleront Cthulhu pour prouver leur puissance au monde ! Et là… on suppliera Poutine de venir nous filer un coup de main…

 

3/6


2014
de Anthony Russo, Joe Russo
avec Chris Evans, Scarlett Johansson


poutineonabear.jpeg

Le vrai soldat de l'hivers...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Film streaming 08/05/2014 19:20

les premières minutes du film ça m'était déjà arrivé en plein milieu de Man of Steel, apparemment les super pouvoirs débordent de l'écran lol

borat8 10/04/2014 21:07

De toutes manières, Ant man est déjà prévu pour août 2015 donc juste après Avengers 2 en mai et Captain America 3 sortira en face de Batman vs Superman en 2016.

borat8 03/04/2014 21:58

"il va l'avoir profond..." Je dirais même mieux il en aurait plein les yeux! Bon ok >>>> Plus sérieusement ce serait assez rigolo de faire un film pareil. D'autant que beaucoup de
comics Nick Fury joue sur le côté pulp avec plusieurs passages d'espionnage pur et dur, voire une absence totale de textes durant au moins huit pages, jouant uniquement sur le pouvoir du dessin. Je
pense qu'il y aurait matière à faire un film d'espionnage quelque peu bourrin. Mais Marvel serait actuellement plus chaud pour un film sur Black Widow qui serait bien moins intéressant.

voracinephile 10/04/2014 20:12



Faudrait leur suggérer qu'on veut plus de Nick Fury... Enfin bon, qu'ils passent déjà le cap d'Avengers 2, et là nous commencerons à reparler des autres projets...



alice in oliver 03/04/2014 19:37

pourquoi pas... Après tout, le 1er était plutôt sympathique et visiblement, cette suite se situe dans la même lignée, même si tu la juges inférieure à son prédécesseur

voracinephile 03/04/2014 20:27



Les avis sont globalement bons, et c'est la vision très brouillonne du fascisme ainsi que les grosses ficelles de l'intrigue qui m'ont un peu crispé. Mais pour se détendre, le remède est
efficace. Et comme le disait Borat, bonne intro du faucon.



borat8 02/04/2014 20:01

Le Docteur Strange est une sorte de sorcier très particulier. Je ne le connais pas trop surtout que comme tu le dis ce n'est pas un des plus connus, mais cela reste tout de même un univers
fascinant. En tous cas, là ils cherchent des réalisateurs et il voudrait courtiser Johnny Depp. S'il ne fait pas l'excentrique, il a vraiment le look du personnage je trouve.
Shaft il l'a déjà fait donc... Plus sérieusement, je le vois surtout comme une sorte de gros film d'aventure. Une sorte de préquelle en somme où ça péterait de partout et on le verrait en action
avec l'agent Coulson!lol

voracinephile 03/04/2014 00:29



Et évidemment, il aurait ses deux yeux au début, et un badguy ultime l'éborgnerait, annonçant une vengeance chaude comme la braise... ou froide comme l'acier, c'est selon. En tout cas, il va
l'avoir profond...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche