Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 11:12

vlcsnap-229317.png

 

Je vous l'avais promis depuis plus d'un mois, mais les aléas de la connexion à internet par satellite n'aidant pas, le voici seulement maintenant. Attack of The Killer Weed au complet, 6 parties, 1h15 de nanar volontaire (pas toujours aussi sérieux que je l'aurais voulu, mais largement satisfaisant) et un tournage étalé sur 3 mois qui m'a demandé pas mal d'énergie, mais dont le résultat reste une grande fierté. J'en profite pour remercier à nouveau tous ceux qui ont participé à la confection du film, et plus particulièrement mes deux acteurs principaux qui m'ont été d'un grand soutien tout au long du tournage. Mais trêve de longs discours, voici la bête. A noter qu'un bêtisier post-générique explique quelques trucages, on vous conseille donc de le voir jusqu'au bout... Bon visionnage, en espérant que ce film vous amuse autant que nous...

 

Partie 1

Partie2

Partie 3

Partie 4

Partie 5

Partie 6

 

Et tout récemment, le lien de la vidéo pour le film entier sans interruptions

 

2012

de Flottard

avec Nicolas S., Gangstermomo, Flottard

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Créations personnelles
commenter cet article

commentaires

princécranoir 25/07/2012 14:04

Partie 6 : Après l'apogée dramatique de la précédente partie on pouvait se demander ce que nous réservait le dernier segment de "attack of the killer weed". Il faut savoir que toute production
majeure se doit de posséder son twist final, avertissement jeté à la face spectateur qui emporte avec lui le souvenir impérissable d'une oeuvre marquant l'histoire du septième art. Je tairai
évidemment le contenu effroyable de cette conclusion mais ne me priverai pas d'acclamer haut et fort le talent des contributeurs multitâches (si j'en crois le générique) de ce "projet Z". J'attends
avec impatience d'autres exploits et d'ici là, plantez-vous bien ;)

voracinephile 29/07/2012 22:46



Merci beaucoup d'avoir suivi notre aventure jusqu'au bout, Princécranoir ! Nous sommes très fier de ce rebondissement ultra prévisible qui pompe Carpenter avec une maladresse affligente. Avec un
peu de chance, Jean Marc Vincent va me repérer et mon prochain film se fera sous la coupe d'un producteur ambitieux (j'attends toujours son Eject avec impatience). Toute l'équipe te remercie, on
tentera de se surpasser pour notre prochaine production.



gangstermomo 21/07/2012 23:42

j'adore ton film et surtout tes effets spéciaux numeriques a faire rougir Michael Bay
il y a beaucoup de budget dans ce film helico avions requins voitures en feu bateaux(qui fais un peu propagande de la marine mdr)
et pour raccoler un max de public masculin il y a la fameuse scene avec des sein en veux tu en voila
j'adore l'inspecteur pinot qui ne croit que ce qu'il voit et qu'il tape!!!! et la fille qui lit chair de poule est sexy ^.^

voracinephile 22/07/2012 11:58



Ah, c'est clair ! Ce pinot est comme Saint Thomas : il doit taper avant d'y croire vraiment. Sans contact physique, ça peut être une hallucination... Sinon, merci gangstermomo pour ces
compliments touchants (même si tu t'envoies des fleurs au passage, car ton rôle avec l'agent Pinot reste le plus mémorable avec celui du chef nazi Rudolf). Quant à ma propagnde de l'armée
française, je trouve qu'on a beaucoup de retard par rapport aux américains. On a droit à un peu de fierté nationale, bon sang !


Les plans nichons, je l'ai dit, c'est une mamelle indiscossiable du genre, il en faut un peu pour satisfaire les pulsions du spectateur, et pour introduire un brin d'érotisme créant une "touche
artistique française". Etre cinéaste, c'est être avant tout homme de goût...



princécranoir 21/07/2012 18:08

Partie 5 : Attention, âmes sensibles, préparez-vous à un choc durant cet épisode. L'algue a cette fois investi la terre ferme et vide toutes les poubelles de leur contenu ce qui signifie que la
dernière digue avant l'anarchie vient de rompre. Le monde tel que nous le connaissons est au bord de l'abîme. Le sacrifice des meilleurs sera-t-il suffisant ? Dans cet épisode qui réclame des héros
une totale abnégation et un courage exemplaire, le scénario nous ouvre les yeux sur le péril vert. La cause écologiste trouve enfin son expression la plus pure. L'action ne faiblit pas pour autant,
donnant à voir un spectacle pyrotechnique ébouriffant, soutenu par les cascades automobiles de Remy Julienne (trop content de retrouver du boulot depuis Taxi) et des effets spéciaux à couper le
souffle. On touche à la grâce ultime. En un mot : c'est poignant... (putain j'en chiale les mecs)

voracinephile 22/07/2012 11:51



Je me doutais que le dépassage de borne en termes d'action allait payer ! L'intolérable menace verte prend du poids et s'en vient détruire les principales infra-structures de Hyères (d'autant
plus drôle si on est du coin). Je tiens quand même à remercier Youtube pour les vidéos de cascade ou de crash test de boeing qu'ils laissent en ligne, sans quoi mon film n'aurait pas été aussi
spectaculaire ! Et puis, au final, il faut montrer aux américains qu'on a nous aussi une armée efficac et un sens du patriotisme qui impose le respect.



2flicsamiami 21/07/2012 02:36

Oui, d'ailleurs, on ne peut que saluer l'effort fait pour varier les mises à mort, entre décapitation et éventrement. Et puis, le coup du bébé algues à la fin est excellent :)

voracinephile 22/07/2012 11:32



Oui, c'est un enjeu intéressant du script. Pouvoir faire dans la surenchère au niveau sortie des intestins sans devenir trop graveleux. Le coup du bébé algue m'a bien fait rire aussi quand j'ai
du fire les trucages. Pas loin d'une heure et demi pour obtenir les 20 secondes de carnage à l'écran. Mais je suis fier de mon pompage de The Thing ! Heureux que tout ceci t'ais diverti !



2flicsamiami 20/07/2012 18:10

Tout vu :) Très bien, surtout le passage avec les nazis. Après, c'est parfois un peu long, mais c'est très sympa, les effets visuels sont chiadés, on sent que le film a été fait avec plaisir et que
vous vous êtes vraiment bien marré.

voracinephile 20/07/2012 23:02



Ah ! Heureux d'avoir un fan de la séquence la plus fendarde de notre film avec le final. Clairement, les nazis ont été les personnages les plus durs à jouer tant les éclats de rire revenaient
souvant dans les dialogues. Et dans les lieux publics où on tournait, on ne passait pas vraiment inaperçu avec nos morceaux de papier scotchés sur la lèvre... D'acc pour les longueur, je me
doutais qu'en effet, certains passages de dialogues plombaient le rythme (mais quels nanars n'en ont pas ?). Malgré mes tentatives de faire des dialogues ahurissants, c'est parfois mou... Mais
les interventions régulières des algues viennent dynamiser tout ça. Une expérience inoubliable au final, un excellent tournage, et la projection à la fac a été aussi un vrai bonheur. Le film de
l'été !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche