Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 16:19

Combat-Shock.jpg

 

Retour chez notre boîte de production favorite, la Troma Team Release, avec un de leurs vieux crus que je viens de découvrir : Combat Shock. Série Z complète jouant sur les terrains d’un Rambo dont il est une version à la fois cheap et cruelle (d’une certaine façon plus « réaliste » dans sa cruauté), Combat shock est un film sans concession qui parvient à tenir ses objectifs, à savoir un récit perturbant et sans concession de vétérans du Viet Nam abandonnés à la vie civile après usage.

L’histoire : Un vétéran du Viet Nam, marqué part les évènements qu’il a vécu, tente de survivre dans une banlieue américaine, faisant face aux gangs et ressassant sans cesse le passé.

 

vlcsnap-2011-04-16-13h56m48s11.png

 

Malgré la facture de série Z qui se sent d’un bout à l’autre du film (la jungle fait très « terrain vague », les explosions sont des pétards un peu enterrés, le bébé est une marionnette en plastique hideuse…), le sérieux qui imprègne le film fait immédiatement penser à Apocalypse Now, comme en témoigne la voix off de notre personnage principal qui ressasse ses pensées façon seul contre tous, film dont l’état d’esprit n’est pas si éloigné de ce bel essai de Buddy Giovinazzo. Commençant avec une pérégrination de notre héros en territoire ennemi, le film donne donc dans la description du conflit sous angle halluciné, posture « classique » depuis le chef d’œuvre de Coppola, mais toujours efficace comme en témoigne ce film. Si, malgré ce sérieux, le côté Z peut un peu décourager niveau scènes guerrières (malgré des plans gores à la hauteur), le film prend davantage de poids avec le retour à la vie réelle. Prenant place dans une banlieue en décrépitude, nous retrouvons notre héros marié à une souillon qui le harcèle constamment pour trouver de la thune pour le ménage, avec un bébé d’une laideur assez terrifiante (je pense que c’est le faible budget qui est en cause, mais il n’est pas interdit d’y voir un hommage (involontaire) à Eraserhead). Et quand il sort de son appartement, ce sont les gangs qui viennent le dépouiller, la zone pour les promenades. La seule personne qui semble finalement proche de lui est un autre vétéran, qui sombre lui dans l’enfer de l’héroïne façon Requiem for a dream (avec une gangrène qui commence à s’installer). Niveau glauquerie, on en a pour notre argent, et le film ne cesse de s’enfoncer dans les abîmes de l’inéluctabilité, rien ne venant aider notre vétéran à s’en sortir. Aucune chance, de rares tentatives qui échouent lamentablement… Et ce traumatisme qui revient continuellement à la charge, culminant jusque dans la séquence décisive où notre personnage récupère une arme. Ne sacrifiant jamais le dramatisme de sa violence (chaque mort est un coup dans l’estomac), Combat Shock se hisse d’un coup dans la classe des films qui remuent, comme Taxi Driver ou encore Dead Man Shoes. Et cela sans la moindre prétention, c’est même contre toute attente que le film prend cette ampleur, animé d’une rage peu courante pour du petit budget. Film marquant oublié, Combat Shock est une petite révélation en soit, même si les ingrédients qu’il manipule sont classiques, connus, et qu’ils ne surprennent pas. Mais la violence du ton employé et l’absence de concession (le drapeau américain en prend un coup, avec un final traumatisant) en font presque une œuvre majeure. Un miracle, en somme.

 

5/6

 

 

1986

de Buddy Giovinazzo

avec Ricky Giovinazzo, Veronica Stork, Mitch Maglio

 

COMBAT_SHOCK_IMAGE3.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alice in oliver 25/05/2013 06:44

je vais essayer de voir si on peut le choper sur youtube. Même en vo, je suis preneur

voracinephile 25/05/2013 15:23



Justement, je l'ai cherché sur youtube, et impossible de mettre la main dessus. Je vais voir si il y a un streming qui le propose



alice in oliver 24/05/2013 17:15

je veux bien te croire

voracinephile 25/05/2013 00:46



Pas de liens à proposer pour celui ci hélas... J'espère que tu réussiras à le découvrir, il pourrait bien te surprendre...



alice in oliver 24/05/2013 08:30

je le connais seulement de réputation: un film que j'avais découvert il y a longtemps via un article de mad movies

voracinephile 24/05/2013 11:54



Un truc qui tient vraiment ses promesses...



borat8 23/05/2013 21:13

J'en ai entendu parler il y a quelques mois dans Mad Movies, je vois qu'il ne manque pas à sa réputation!

voracinephile 24/05/2013 11:46



Je ne m'y attendais vraiment pas, c'est un uppercut assez violent vu la modestie de son budget (40 000 dollars). Cheap, mais il ne nous prend pas pour des cons...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche