Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 13:35

affiche-Conan-le-conquerant-Conan-the-Adventurer-1997-2.jpg

 

Avec Conan le conquérant, on passe à un nouveau stade de l’aventure du cimmérien furibard. En effet, quelques années avant, Schwarzy a vilement cassé son contrat pour tourner Terminator 2 (certes, c’est un des meilleurs de sa filmo mais Conan, c’est Conan !), et les droits sont tombés un peu à la flotte. Deux compagnies de production décident de les racheter, et plutôt que de se lancer complètement dans un film, ils décident de tourner un pilote d’une série d’héroïc fantasy, histoire de miser sur des prolongations télévisuelles. Dire qu’on tient un nanar d’anthologie relève de la boutade…

L’histoire : Conan, traversant le royaume d’hyboria ressemblant à s’y méprendre avec une forêt tropicale, se fritte avec un magicien atteint de la maladie de Parkinson et ses armées de ténébreux attardés…

 

23035_conan_Principal.jpg

 

Bon sang, dès l’ouverture du menu dvd, on savait, moi et le spectateur amateur de jeu de rôle qui avait eu le malheur d’être là, que ça n’allait pas être joli. On était clairement en dessous de la réalité, vu l’ampleur télévisuelle de l’immondice nommée Conan le conquérant (et pour cause, il s'agit bien d'un pilote de série TV)… Ralph Moeller (culturiste à la stature impressionnante et au charisme assez rebutant) fait quelques passes d’arme sur la plage, des pin up refaites dans des sacs de pomme de terre, des monstres numériques… C’est seulement le générique d’intro qu’on sait déjà que c’est foutu. Alors on regarde en pouffant, nous remémorant nos premières parties de jeux de rôles qui étaient à peu près de ce niveau là. Le méchant magicien mime la crise cardiaque en hurlant à la mort et en écarquillant les yeux avant d’engueuler ses sbires en agitant constamment la tête de gauche à droite (peut être pour montrer la colère du personnage, je mise plus sur le début de Parkinson…). Conan découpe une biche fraîchement chassée, puis il se la fait voler par un village vivant dans des yourtes en palmier construite en 30 minutes sur une plage de cailloux visiblement submergée à chaque crue. Il arrive et commence à festoyer avec les villageois (espionner les figurants en second plan est un bon moyen d’exploser régulièrement de rire tant ces derniers semblent livrés à eux même dans le rayon des imbécilités) quand les méchants soldats du magicien viennent leur fritter la gueule. C’est merveilleux, on a alors droit à des ralentis où l’on voit clairement les armes passer à côté des figurants qu’elles touchent ou se tordent lors des impacts. Conan mettant en retraite à lui tout seul la quinzaine de gardes présents, le calme revient bientôt. Conan est alors mis au courant de l’existance d’une prophétie à propos d’un barbare devant tuer le magicien avec une épée légendaire. Il y a tellement de péripéties naveteuses par la suite (dont un combat dans une arène complètement vide et la découverte de l’épée légendaire à se lacérer les genoux devant le monstre en plastique) qu’il convient de découvrir dans les formes ce sacré petit morceau de nanardise bien installé dans son fauteuil, avec la bière à portée (surtout quand le magicien parle à une marionnette). Inutile de comparer avec l’ancien conan (Kalidor nage loin au dessus…), ce nanar nage loin en dessous, ménageant des fondus au noir toutes les 15 minutes et souffrant de graves clichés (le nain boute-en-train, ou comment rendre ridicule un personnage…) qui demandent un sacré humour pour visionner l’objet dans son ensemble. Il n’y a que sa rareté qui soit son plus précieux atout…

 

0/6

 

1997

de Gerard Hameline

avec Ralf Moeller, Danny Woodburn, Robert Mcray

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

Xelloss 07/02/2014 09:47

Certains remakes sont bons...
Mais il en est (trop peu) qui dépassent même l'original !
Allons... vous avez tous vu "True Lies" ? (remake de "La Totale")

Quoi ?
Non ?

Bien ! En ce cas, je ne vous adresse plus la parole, vils mécréants !



Ouais, bon, à côté, on a... "Les Visiteurs en Amérique"
(ô rage etc etc...)

Comme je suis fan de Conan (en bon Roliste qui s'respecte), je me dois de regarder ce... truc...
J'ai déjà été déçu par le dernier, ça peut pas être pire XD

voracinephile 07/02/2014 15:41



La mouche de Cronenberg est un excellent remake également... Comme Conan 3D (héhé, là,  normalement, il y a dû avoir un arrêt cardiaque chez mon lecteur).


Heu... Si, ça peut être pire. Conan 3D est méprisable car il avait des atouts en main (Jason Momoa était le meilleur, il fait un excellent Conan), mais qu'il a tout foiré avec un script minable,
une direction d'acteur à chier et des fautes de goût impardonnables. Ici, absolument tout est nul. C'est possible d'en rire en mode nanar, mais quand même, c'est mauvais comme pas permi (avec des
effets spéciaux numériques hideux...). Enfin bon, dès le générique, tu seras fixé.


 


Et true lies, vu aussi, évidemment.



alice in oliver 05/02/2014 07:56

tiens, d'ailleurs, dans le même genre (le nanar), je recommande les aventures d'Hercule.

voracinephile 05/02/2014 15:16



Tiens, j'ai quelques petits souvenirs de cette série, moi... Mais j'étais jeune. Merci pour le rappel.



alice in oliver 03/02/2014 12:31

je connaissais Kull le conquérant mais pas Conan: je prends bonne note de ce nanar

voracinephile 03/02/2014 17:43



Kull est un divertissement avec des fautes de goût, mais qui reste sympathique (et puis, le roulage de pelle au démon final était une sacrée surprise). Ici, on nage dans le navet total, attention
donc à ne pas s'y noyer...



Nyarlathotep 02/02/2014 20:34

Ahhhh.. suites, remakes et appât du gain : on n's'en lassera jamais.

D'ailleurs, en parlant de remake et de Conan, ça m'fais penser au chef-d'oeuvre de ce soir rediffusé sur nrj12 : Robocop. (Lien entre Conan et Robocop : Basil Poledouris. Oui c'est tordu.)

Eh oui, le remake-reboot-onsaitplustropquoi approche à grand pas (à grand pas promotionnel surtout ._.). Alors, futur excellent film et qui plus est remake comme le fut le surprenant Maniac début
2013 ou alors grosse bouze qui va se permettre de remettre une couche de déjection filmique sur l'univers crée par Verhoeven (et sur l'un de mes films préférés) ?

Je penche à m'en casser la gueule vers la deuxième hypothèse.

voracinephile 03/02/2014 17:42



Et oui, pourquoi est-ce qu'on se ferait surer à être original et à prendre des risques alors que l'histoire du cinéma nous a montré quels étaient les formules qui marchent ? Le remake, c'est
miraculeux, quand même. Avant, ces cons de réalisateurs en faisaient peu parce qu'ils voulaient améliorer les choses... Beaucoup de travail pour peu de rendement.


Alors, on va refaire robocop, mais en pas violent et en enlevant le politiquement incorrect, ça fait tâche. Juste un robot humain qui tape sur d'autres robots. Je n'espère rien de ce remake de
mon côté, j'attends la grosse bouse. Mais le détails de l'ingérence militaire américaine avec les robots exposée en première partie de la bande annonce est intriguant, ça pourrait être une piste
intéressante. Mais pas sûr qu'un blockbuster américain soit encore capable de critiquer l'amérique aujourd'hui, on n'est plus dans les années 90...



borat8 02/02/2014 15:15

Les images me disent quelque chose mais je me souviens davantage de la série animée qui tourne beaucoup sur la chaîne Manga.

Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche