Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 10:53

http://2.bp.blogspot.com/_ot2nT1Sn28Y/TMZapFkSlfI/AAAAAAAAAFY/zUjWKfW6qY0/s1600/death.jpg

 

Devant le succès international de Saw, bien des maisons de productions se sont dit que la formule ayant son public, on n’a qu’à ressortir la même, mais en différent. Un twist, des énigmes mortelles, un huis clos, et c’est dans la poche. Breathing room, nine deads et bien d’autres ont tenté d’exploiter le filon, avec l’originalité en moins. Avec Death Bell, nous avons droit à un patchwork de cliché : le huis clos à la Saw et le film de fantôme japonais (avec fille en blanc à cheveux noirs). Avec une pincée de Slasher pour les meurtres en milieu étudiant. Résultat : un navet assez maladroit dans son histoire et risible pour ses messages.

L’histoire : en pleine période d’examen : un fantôme se manifeste auprès des étudiants et un mystérieux inconnus kidnappe d’autres étudiants pour les soumettre à des jeux mortels.

 

http://ee.img.v4.skyrock.net/eee/mianhe/pics/2884845792_1.jpg

 

Mu par la volonté de gagner son fric, le film accumule les clichés et les mises en scènes paresseuses avec un dynamisme qui manque d’endormir le spectateur. Si la gentille critique du système d’examen sévère est présente, il n’en reste pas moins que tous les personnages que nous voyons sont clichés, et par là peu attachants. On suit donc plusieurs étudiantes qui ont une vie cool d’étudiante, et quelques garçons qui sont un peu moins cool. On passera aussi par quelques conversations dans le professorat pour planter les différents caractères d’enseignants, et donc des suspects potentiels pour l’identité du tueur. Ainsi, le film applique avec un manque d’originalité qui laisse admiratif les règles de Saw en nous foutant au milieu un fantôme complètement inutile. Certes, c’est la première victime du tueur en question qui va s’amuser à nous donner des indices (mais les étudiants ne l’écoutent pas, ils préfèrent gueuler comme des putois et courir dans tous les sens). On attendra la deuxième session d’examen (en gros, un peu plus d’une demi-heure) pour voir débouler les pièges promis. Et là, c’est la consternation. Ce film ne donne pas dans la surenchère, il nous sort simplement les tortures les moins impressionnantes qu’on pouvait espérer. Une noyade dans un aquarium, des brûlures à la cire de bougie… On en rirait presque si ce n’était pas aussi indigent. Et pendant ce temps, nos héros parlent, réfléchissent, parce qu’il y a des énigmes, mais qu’on n’a rien à foutre de leurs solutions. A se demander pourquoi le tueur pose des énigmes, vu qu’elles n’ont aucun intérêt. Et là-dessus, le fantôme apparaît quotidiennement pour donner son lot d’indice. Y a un moment, il faut s’arrêter. Ca tombe bien, le film ne fait qu’une heure 25. Ouf. Comme prévu, la découverte de l’assassin nous fait éclater de rire (c’est la personne qui répondait le mieux au critère « je suis au dessus de tout soupçons donc c’est moi »), sa mort est ridicule et nous remercions le flic à la hache d’abréger nos souffrances. Puis arrive le générique, et là, je n’ai pas tout compris. Toujours est-il qu’on voit le flic manger du riz avec un fantôme (qui mange du riz lui aussi et qui trouve qu’il a un sale goût) avec un cadavre dans l’aquarium en arrière plan. What the fuck ?

 

0.5/6

 

2009
de Yoon Hong-Seung
avec Nam Gyu-ri, Kim Beom

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Epouvante ( qui stresse)
commenter cet article

commentaires

alice in oliver 09/05/2012 13:28

oui, j'ai lu cela à la fin de ta chronique.

alice in oliver 09/05/2012 08:13

pas vu la suite par contre

voracinephile 09/05/2012 13:24



C'est un remake du 1 avec d'autres acteurs et une ou deux scènes sanglantes en plus. Et une bande son insupportable pendant l'introduction.



alice in oliver 08/05/2012 14:59

je me souviens de quelques bonnes idées mais faudrait vraiment que je le revoie celui là

voracinephile 08/05/2012 18:19



Faut voir, mais personnellement, je me suis sacrément ennuyé devant ce film qui tente de mixer des genres sans se révéler original dans les deux (ghost story tout sauf effrayante et sévices
médiocre : du niveau de Saw 4). Je l'ai revu pour l'occasion, mais le film n'a ren de marquant au final. Et sa suite est le copié collé de ce premier film, en un poil plus agaçant.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche