Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 19:28

http://mskstatic.com/386/515/medias/photos/programmes/moins_de3420000/3397495/dr-jekyll-et-mr-hyde.jpg

 

Un petit film bis assez amusant que ce Docteur Jekyll & Mr Hyde. S’appuyant sur le récit fantastique de la littérature anglaise et sur les frêles épaules de John Hannah, ce TV film se révèle, contre toute attente, assez intéressant. Si le manque de budget est là et que le film peine à élargir son débat sur la nature humaine (on restera toujours enfermé dans ce schéma Bien/Mal présent en chacun), cet essai plutôt convaincant peut sans honte se ranger à côté du Sweeney Todd de Todd Moore.

L’histoire : Le docteur Jekyll, médecin renommé, tente avec ses recherches de définir la nature de l’être humain et propose un schéma novateur pour l’époque : le bien et le mal seraient présents en chacun. Sur ce postulat, il tente de synthétiser une drogue pour isoler les deux caractères…

 

 

Si le film ne sort pas de ses sentiers battus (il n’abordera que la seule thématique rapportée ci-dessus, mais en profondeur), il se révèle assez adroit dans les argumentaires de l’époque et dans le parcours de son scientifique (qui affronte les foudres de ses semblables avec ses nouvelles théories). Mais comme il est visionnaire, il s’attire la bienveillance d’un politicien, qui l’engage à continuer en douce ses recherches : la synthétisation d’une drogue permettant d’isoler le mal pour ne laisser que le bien à l’individu. Le sérum d’Orange mécanique en quelque sorte. Sauf que bien évidemment, si les deux caractères sont isolés, c'est le mal qui prend l'ascendant et qui commence à emmener le docteur Jekyll dans des lieux mal famés, et qui le poussent peu à peu à commettre des actes violents, puis des meurtres. Si le tv film ne paye jamais de mine (les décors sont minimalistes, l'intrigue reste dans le cadre de l'intimité du docteur et s'intéresse à peu de destins parallèles. En dehors des domestiques de plus en plus suspicieux, on ne verra qu'un politicien et le policier chargé de l'enquête. Toutefois, la violence du film est plutôt bienvenue, ce dernier laissant le sang éclabousser les murs, se laissant aller à quelques intrusions dans le gore plutôt surprenantes, témoins de la volonté du réalisateur de livrer une oeuvre sombre. La psychologie torturée de notre personnage est quant à elle plutôt bien dépeinte, même si John Hannah se révèle plus convaincant en Hyde que Jekyll. Le film les confronte souvent (la classique illustration de la schizophrénie au cinéma), au alenturs de reflets ou de rêverie, mais peu à peu, Hyde se fait plus intrusif, jusqu'à un final plutôt efficace pour la modestie du projet, qui confronte l'acteur dans ses deux rôles, allant jusqu'au contact physique. Des ambitions techniques modestes, mais réussies et qui payent, cette version du docteur Jekyll se révélant la plus intéressante que j'ai vu pour le moment. Le film souffre un peu de sa facture technique pauvrette, mais le résultat n'est pas décevant, même si l'exil en France est oublié au profit d'un dénouement classique mais moral.

 

4/6

 

2003
de Maurice Phillips
avec John Hannah, David Warner

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Duncan 26/08/2012 16:59

Assez moyen quand même, mais j'ai bien l'acteur principal.
Pour le reste, il faut que tu vois la version de Roben Mamoulian réalisé en 1932.
Il y a celle de Flemming de 44 qui est bonne aussi.
Sinon, je verrais ton Insidieux mercredi, je n'ai pas vraiment le temps en ce moment à cause de mon stage, mais mercredi après-midi, j'aurais le temps :)

voracinephile 26/08/2012 17:13



Très télévisuel, mais l'acteur principal est en effet attachant. Princécranoir m'a conseillé ces versions là aussi, je les recherche activement. D'acc pour Insidieux, j'attends tes échos !



princécranoir 26/08/2012 16:46

En fait le nom c'est Baker. C'est mon clavier qui a ripé et fusionné avec le mot suivant.Dslé

voracinephile 26/08/2012 17:12



Damned ! J'ai l'air ridicule !



princécranoir 25/08/2012 16:28

Le fisher est pour moi un des meilleurs films de la Hammer. Magnifiquement coloré, mise en scène grandiose et un lecture du conte qui apporte un autre éclairage sur le personnage de Jekyll. La
Hammer avait aussi produit un excellent "docteur Jekyll & sister Hyde" réalisé par Roy Ward Bakerdans une veine étrangement transexuelle tu peux retrouver ça sur mon blog dans la partie
consacrée à la Hammer films). La version fiévreuse de Fleming avec Spencer Tracy est aussi un classique incontournable.

voracinephile 25/08/2012 19:00



Une grosse séance ciné, tout ce programme. Merci en tout cas pour ces détails sur la version Bakerdans, je vais aller lire les détails et commencer les recherches...



princécranoir 25/08/2012 09:07

On se demande en effet comment le classique de Stevenson qui a été maintes fois adaptés et par des cinéastes brillants (Mamoulian, Fleming, Fischer, et j'en passe) voire à en série à la télévision
(l'essais d'actualisation qu'était "Jekyl" par les créateurs de "Sherlock"), peut encore nous surprendre. Quelques eclaboussures de sang mises à part, j'ai quand même du mal à voir. Mais ça reste
sans doute une adaptation sympathique.

voracinephile 25/08/2012 14:52



C'est aussi la première adaptation sérieuse que je vois du docteur Jekyll. Après renseignement, je vais m'intéresser à la version Fisher et à celle où joue Michael Caine.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche