Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 19:29

21041625_20130919114531457.jpg

 

Evasion est un film qu’on n’attendait pas vraiment. Annoncé un peu sur le tard comme un remake de Fortress sans notre Cricri national (faute de goût !), il y avait quand même matière à s’enthousiasmer gentiment, vu la promesse de revoir notre couple d’actioners antiques cabotiner en milieu carcéral (car question performance physique, on sait ne pouvoir compter que sur les effets spéciaux). Mais trêve de persiflages, entrons directement dans le vif du sujet, sans se perdre en détours inutiles et autres formules littéraires pompeuses. C’est bien sans plus.

L’histoire : (n’ayant pas retenu les noms, je citerai les acteurs) Stallone gagne sa vie en s’échappant de prisons de haute sécurité pour déceler les failles des systèmes et vendre ses combines aux chefs de prisons ainsi qu’aux compagnies d’assurance. Un petit malin et une combine juteuse. Hélas, une couille dans son nouveau contrat le fait plonger dans une prison inconnue où personne semble pouvoir le faire sortir.

 

Photo-du-film-EVASION-avec-Stallone-et-Schwarzenegger.png

 

Quand le Stallone est en cage, c’est le fauve qui revient à la charge. Dardant son œil de tigre () cinquantenaire () vers les gardiens, il compte, calcule, élabore minutieusement ses combines pour récupérer codes, clefs, plans et issues pour se faire la belle. Aucune prison ne lui résiste, et si celle-ci se révèle coriace, nul doute que le personnage se dépassera à nouveau, quitte à percer les murs de métal avec ses ongles. C’est d’une humeur particulièrement joviale que je me suis attaqué à ce petit morceau de bravoure, n’ayant jamais pu profiter des performances de ces pointures de l’action sur grand écran pendant mon enfance. Et très vite, on sent rend compte que le film a été conçu pour les nostalgiques comme nous, vu que le projet sent bon les années 90, surtout dans le casting. Stallone, bien sûr, l’inévitable Scharzy dont je vais reparler, mais aussi des seconds couteaux réjouissants comme Sam Neill, Vinnie Jones, et dans les acteurs sympas, le bon Jim Caviezel. Quelques tronches sympathiques qui nous amènent en terrain connu, et qui divertissent, chacun à leur niveau, dans les clichés qu’ils illustrent. La galerie de personnages, c’est ce qui fait l’essentiel du capital sympathie du film. Le reste est un peu moins épatant, la prison en elle-même, annoncée comme la plus sécurisée du monde, se révélant largement sous exploitée (en dehors des salles d’isolement, rien ne semble avoir été vraiment développé), et la redondance des plans de nos héros provoquant davantage l’attente que la satisfaction. Néanmoins, le jubilatoire d’un Fortress se retrouve par endroits ici, essentiellement quand on découvre enfin l’emplacement de la prison et évidemment la marche finale vers la liberté… Ce qui laisse finalement Evasion se regarde comme la bonne petite série B qu’il prétendait être. Aucune surprise en vue (la bande annonce a dévoilé les principaux temps forts), pas énormément d’action, quelques trucs de petits malins jouant l’épate pour camoufler un scénario simpliste et quelques ficelles grossières (l’instigateur du coup monté…), et on est quitte avec son devoir. Reste un Schwarzy avec une bonne tête de taulard, qui confirme le charisme aperçu dans le sympathique Dernier rempart. Un film avec des hommes, des vrais de vrais, ceux qui cognent d’abord avant d’écrire le scénario. Loin d’être inoubliable, mais dans l’instant, un petit plaisir.

 

3/6


2013
de Mikael Hafstrom
avec Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xelloss 28/01/2014 11:46

I-Frankenstein [Snif snif snif]...
Tu l'a senti aussi son odeur de cramoisi ?
Un Orque sent la rose à côté...
Et puis, qu'on arrête de nous les casser avec Jobs, il est canné et les produits I-truc...

JE CH[CENSURE] SUR LES I-TRUC, MOI !
JE...

mais nom de Zeus, pourquoi ma boite de pilules est vide ?

Pour le coup, j'irai voir I-truc car même sans avoir vu l'affiche je m'attend à du lourd rien que par son synopsis
Si mon serre-veau n'est pas dans le même état que Mary Shelley (créatrice du perso) je reviendrai promptement vous narrer mes impressions ;)

En ce qui concerne Evasion, rien que l'affiche me donnait envie
Voir ces deux acteurs s'envoyer des piques-blagues par film interposé m'a toujours fait hurler de rire

La Fondation Schwarzenegger : http://www.youtube.com/watch?v=vnUiiO8UOs4
Stallone Terminator : http://www.youtube.com/watch?v=-1hG_EEWN6k

voracinephile 28/01/2014 18:04



J'ai tellement ri devant I frankenstein... Aaron Eckart n'est absolument plus valable depuis The dark knight, et il enchaîne les navets à la chaîne avec un rythme industriel... Mais j'irai le
voir, hein, histoire de me bidonner un bon coup. Donc un bilan sera à faire d'ici quelques jours...


J'ai noté ces pics moi aussi, ils comptent parmis les plus connus (entre Demolition man et Last action hero...)



Xelloss 27/01/2014 11:06

Nom de Zeus, qu'il était bon ce petit film.
Pas LE film de l'année car ce n'est pas un Shutter Island ni Cloud Atlas, mais je me suis laissé emporté par le scénario.

=> SPOILER [ON]
Le coup du navire, je ne m'y attendais pas vraiment et imaginais plutôt un base souterraine.

=> SPOILER [OFF]

"Aucune surprise en vue (la bande annonce a dévoilé les principaux temps forts)"
C'est là que je me félicite d'utiliser ma "Technique Avatar" depuis... Avatar
Au chiottes les Bandes Annonce... et veuillez tirez la chasse ! XD

Je trouve assez sympa de la part des réals' de prendre en comte l'age des acteurs
Dans "Le dernier rempart" notre Scwartsy mentionnait qu'il "se sentait vieux" avec humour.

Je trouve dommage que le pot aux roses soit révélé trop tôt en ce qui concerne l'endroit.

Mais bon, il finira dans ma vidéothèque... quand je l'aurai trouvé dans un magasin d'occasion XD

voracinephile 28/01/2014 00:16



J'ai apprécié moi aussi le coup de l'emplacement de la prison. Une excellente idée, surtout que question droit de territoire, ça permet effectivement d'ouvrir un terrain inconnu (peut être
tient-on là les nouveaux guantanamo, introuvables par nature).


Bonne technique pour faire sauter les bandes annonces. Sauf que je repère pas mal de navets comme ça. Certes, certains sont décelables à l'affiche (I frankenstein... arhem !), mais dans le cas de
RIPD par exemple, ça donne définitivement un avant goût fiable. Ce film a trop voulu apâter en sortant la grosse artillerie (façon fortress), il aurait peut être dû montrer davantage de dialogues
et laisser quelques surprises. Mais en l'état, on venait pour Stallone et le Schwarzy, donc on repart content.



borat8 03/01/2014 01:33

Ou de Death race avec le nouveau pote de Stallone, Jason Statham. Tiens j'irai bien me voir Homefront pour le voir défoncer la gueule de James Franco.

voracinephile 03/01/2014 20:20



Oui, pourquoi pas Homefront effectivement... Le scénariste (stallone) me fait craindre un truc sans cervelle, mais le petit affrontement peut devenir sympathique. Enfin bon, à tester...



titi70 02/01/2014 14:01

Perso, j'y suis allé en esperant voir un bon film d'action et c'est exactement ce que j'ai eu. de toute manière, avec un casting pareille, comme l'avait écrit Mad : "Y a pas de suspense, mais, on
s'en fout".

voracinephile 02/01/2014 20:31



Exactement, le public était déjà conquis d'avance ! Pas beaucoup d'action, mais un petit cabotinage d'icônes sympathique qui sauve les meubles. Si tu t'es amusé devant, parfait, c'était
l'essentiel.



borat8 30/12/2013 14:36

Quoique Haute sécurité était assez mauvais aussi.

voracinephile 01/01/2014 20:22



Haute sécurité était en effet assez grossier, tentant de jouer sur une fibre émotionnelle grosse comme une maison avec le thème délicat de l'acharnement des surveillants. Mais il avait des
consonnances de drame, alors qu'ici, l'enjeu est de sortir en faisant tout péter... Typique de Fortress ^^



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche