Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 16:36

finalfantasythespiritswithin2001.jpg

 

Final Fantasy est l’un des premiers films d’animation photo-réalistes sortis au cinéma. Ayant bénéficié d’une certaine promotion lors de sa sortie, ce film apparaît aujourd’hui comme un cru oubliée. Toujours victime de sa principale erreur de marketing (son titre trop évocateur), ce cru est à remettre sur le tapis, notamment au vu de ses incroyables qualités graphiques pour l’époque.

L’histoire : un météore s’écrase sur terre, amenant avec lui des entités spectrales de diverses tailles, pouvant arracher les âmes humaines de leur enveloppe corporelle. Alors que les derniers survivants se réfugient dans des villes surprotégées, une équipe de scientifique tente de mettre au point une méthode de cure à l’échelle planétaire…

 

final-fantasy-the-spirits-within-original.jpg

 

Le moins qu’on puisse dire de Final Fantasy est que les développeurs de cet animé ambitieux ont bien fait les choses. Des années avant Appleseed, et loin devant Ghost in the shell 2 sorti à la même époque, Final Fantasy est une révolution technique de son temps (perceptible aujourd’hui par son absence de vieillissement). La qualité graphique est telle que le film traverse le poids des années sans se rider. Un signe évident de ses qualités techniques, illustrant un scénario possédant de notables originalités. La nature des extra terrestres est la plus grosse, et malgré le ridicule potentiel d’une telle révélation, le film parvient à garder sa cohérence et à aller au bout de ses ambitions. Misant à la fois sur un concept d’invasion extraterrestre, capable d’arracher des âmes en traversant simplement le corps des vivants et de les infecter par contact, le danger est suffisamment imposant pour maintenir l’attention du spectateur, qui pourra dès lors profiter des petites subtilités développées par le script (détecteurs d’entités, scènes d’action efficaces, travelling spatiaux…). Un certain sens du rythme et un certain mystère bien cultivé font de Final Fantasy un honnête divertissement de SF Fantastique, exploitant correctement l’univers qu’il a planté dans son introduction. Malheureusement, les petites obsessions japonaises sont également présentes, sous la forme ici d’une théorie de force planétaire naturelle appelée GAIA défendue par des scientifiques renommés. Final fantasy, dans l’idéologie, se résume surtout à l’affrontement entre militaires bornés désireux de détruire la menace à coup de pisto-laser et scientifiques écolos soucieux de régler le problème en respectant l’intégrité de la planète. Des préoccupations écologiques assez gentilles, qui ralentissent un peu le rythme de la narration et viennent annoncer l’acte final faisant intervenir des forces à l’échelle cosmique. Question palette sentimentale, le film se révèle toujours un peu limité, mais reste globalement fonctionnel (l’idylle entre notre accorte scientifique en blouse moulante et notre capitaine militaire au visage héroïque), handicapé seulement par moments (notamment quand nos personnages se mettent à parler métaphysique). Reste que les intentions honnête, un script de belle ampleur (une apocalypse tout à fait crédible, aidée par de gigantesques décors) et l’incroyable finition technique de son époque contribuent à faire de Final Fantasy une date de l’animation japonaise. A l’exception de son titre ayant induit en erreur une bonne part de son public…

 

4/6


2001
de Hironobu Sakaguchi, Monotori Sakakibara
avec Ming-Na Wen, Alec Baldwin

 

ff_045.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Scion 18/03/2014 18:40

Merci Xelloss de me Conseiller FF:AD
Il ce trouve que c'est un de mes film prefere ( je l'ai en Dvd et Blu ray)

Xelloss 17/03/2014 10:41

Scion, si tu souhaites un Final Fantasy plus proche des jeux, je pense que "Advent Children Complete" est fait pour toi
Pour ma part, je me suis éclaté dessus, ayant découvert la film "Advant Children", je l'ai redécouvert avec la version "Complete" qui est ... joussive !

A savourer en VO en HD-MA bien sur ;)

Scion 15/03/2014 15:10

moi qui suis un grand fan de jeu vidéo( et encore plus de FF7 ) j'avoue avoir était déçu de ne pas voir un univers FF7 tel qu'il souvent représenter ici il manque tout le coter " fantastique " des
jeu, mais bon.
Sinon le film est visuellement comme ce prendre un Pedigree ( prise de finition d'un catcheur, pour comprendre taper " HHH Pedigree " sur youtube ) et l'histoire est très intéressante. Ça n'aurait
pas du s’appeler Final Fantasy, mais Final SciFi car je trouve le sujet loin de la simple fantaisie. Mais bon c'est que mon avis

voracinephile 16/03/2014 20:15



Oui, il n'y a effectivement pas de fantasy à proprement parler, on est plutôt dans un film de SF japonais avec des esprits et des théories sur Dame Nature... Reste quand même une prouesse pour
l'époque, j'ai été agréablement surpris en le redécouvrant l'année dernière...



Xelloss 28/01/2014 14:04

Héhé, je fus longtemps absent, mais rôde toujours dans les parages...

Tous les films d'animation sont mécompris.

Les animés type FF, FF7, Vexile et autres Appleseed ont ce côté "cinématique de jeu" qui rebutent certains.
D'autres animé par contre vous collent du réalisme sur le coin de la truffe et bluffent le cerveau.


A l'époque d'Avatar (encore maintenant) je dois me battre (et le mot est faible) contre les incultes qui ne regardent qu'avec leurs yeux...
Derrière une animation, il y à des acteurs Humains et c'est d'autant plus vrai avec pour ces films (Beowulf, Avatar et récemment Gravity) qui vous mettent un truc tellement réel sous le pif que
votre cerveau n'arrive plus à faire la différence entre synthèses et images réelles.

Pour Beowulf, on reconnait les acteurs même si le design nous dit d’emblée que c'est de la synthèse.
(mais bon, le truc à 7 ans... c'est énorme)
Pour Avatar... Bon, ce sont des Humanoïdes mais les émotions affichées sont celles des acteurs.
Pour Gravity, on passe un cap car là il ne s'agit plus de bouilles de chats bleus mais bien d'Humains.
(Et tout le monde me regarde comme un Alien quand je leur dit que 90% du film est de l'animation XD)

J'ai hate de me farcir le MakingOf de Gravity tant le réalisme des visages dans les casques est poussé.

voracinephile 28/01/2014 18:39



L'animation est intéressante pour ça aussi, cet équilibre entre technique et scénario. A la base, c'était pour pouvoir faire un film impossible à faire en vrai ou alors avec un budget monstrueux,
et maintenant, on est dans le perfectionnement réaliste (du moins ici).


J'étais au courant pour l'animation de Gravity, et ça explique beaucoup la longueur des plans séquences, qui a pu être longuement perfectionnée (et passer au travers des casques, tout en cadrant
l'action avec un certain sens du cadre). Ils ne plaisantaient pas avec l'envie de vertige...



Xelloss 27/01/2014 10:18

Nom de Zeus, je me rappelle encore la tarte (oui, parce que là, ce n'est plus une claque) que m'avait collé ce truc.
Et encore, à l'époque je l'avais visionné en DvD sur un 51cm... cathodique 2.0 (qui grésillait de la gauche)
Bref, un petit bonheur, quoi.

N'ayant jamais joué aux jeux (oui, quand mes potes jouaient à FF7 sur PlaySation, je me fendais de Panzer Dragoon Saga sur Saturn... nous n'avons pas les même valeurs XD ) je n'ai pas été dérangé
par le titre, juste surpris de ne pas voir de Bahamut et autres bestioles du genre.

Pour sûr que ce truc finira dans ma Bluray-tèque ;)


Ah, au passage, Bonne année s à tous ;)

voracinephile 28/01/2014 00:02



Yesss ! le grand retour de Xelloss !


Bonne année à toi aussi !


Pas surpris de te voir réagir sur ce petit morceau de bravoure, digne représentant de la japanimation, mésestimé en son temps malgré la révolution technique évidente qui l'habitait (et des années
avant Avatar !).



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche