Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 18:53

GI-Joe-Conspiration

 

Le premier GI Joe était une bourrinade sans cervelle qui se révélait bien ambitieuse pour ses modestes épaules. Que l’on se rassure, sa suite est encore pire. Croulant sous les incohérences, minée par un jeu d’acteur pathétique, torchée par un script laborieux, saccagé par une 3D en post prod qui ne fonctionne pas, GI Joes Conspiracy offre largement de quoi relativiser devant la soi disant purge Die Hard 5…

L’histoire : Alors que les G I Joes continuent d’étendre l’ingérence des USA jusqu’au Pakistan, un vilain du premier film déguisé en président américain élimine pratiquement toute leur section. Seul nos trois héros survivent.

 

gi-joe-retaliation-e1362791709883

"Lève le canon, Brucie !"

"Mais c'est lourd !"

 

Quand vous regardez un film d’action et que les deux personnes assises à côté de vous sont en train de dormir, c’est rarement bon signe. A l’entrée d’une salle de cinéma, un pacte est sensé s’établir. Je te paye 10,5 euros, je connais un peu le cinéma d’action, j’en veux juste pour mon argent. Mais là, non. Si vous avez un cerveau, le pacte ne fonctionne pas un instant. Dans un contexte de cinéma d’action, il est évident que les critères de perméabilité aux incohérences sont élargis (sans quoi, Die Hard 5 ne passerait pas). Mais quand il y a une incohérence toutes les minutes, on finit rapidement par en avoir marre. A chaque fois qu’un personnage nouveau arrive dans l’histoire, on se tape un récapitulatif du 1 concernant ce personnage. Ce qui fait qu’on doit avoir droit à 3 récapitulatifs en plein film. Bonjour la cohérence, vous avez intérêt à suivre. Pour ce qui est des combats, le film a été visiblement conçu pour la 2D. Il faudrait expliquer à ces abrutis de réalisateurs commerciaux qu’il faut faire des adaptations quand on tourne un film pour la 3D, que les gros plan, ça ne marche pas (vous voyez l’arrière plan flou quand vous parlez en face de quelqu’un ?), et que les mouvements rapides ressortent mal. Mais non. On se tape des combats de sabre en accéléré, des gunfights où les GI joes sautent partout… On ne capte strictement rien à l’intégralité des combats. Il n’y a qu’une seule séquence qui a le mérite d’être relevée : une impressionnante séquence de ninja attachés à des cordes se combattant en courant sur une falaise à pic. Magnifique gestion de l’espace et enfin un peu d’action (avec un lot phénoménale d’incohérences, comme nos héros qui accrochent un corps à une tyrolienne avant de se lancer derrière, puis qui changent de tyrolienne 2 fois et qui ont toujours le corps devant eux sans y avoir touché…). Mise à part cette séquence, on nage en plein portnawak. Un indien aveugle apprend à des ninjas à se battre, Bruce Willis a un tank dans son garage, une vieille chinoise soigne les brûlures en versant de la cire fondue dessus avant de mettre le brûler sous un régénérateur laser dernier cri… On ne retient pas les noms plus d’une demi heure après la sortie du film. On tient clairement ici un film d’action pour samedi soir à la télé, abrutissant comme il le faut et avec suffisamment de moyens pour passer pour une grosse production. Seulement, on n’est pas au quart de la moitié d’un L’agence tout risque… Abrutissant au dernier degré, G I Joes est bien ce qu’il a l’air d’être. En temps que chimiste, je tiens à spoiler un truc : le projet maléfique de Cobra Commander vise à envoyer des barres de Tungstène sensées tout détruire par chute gravitationnelle depuis l’espace. Déjà, aucun tir de fusées de montré pour lancer ces barres en orbite. Mais surtout, quand vous voyez la destruction de Londres, on explose de rire. Le tungstène, c’est un type de métal. Vous l’envoyez sur Terre, c’est un peu comme si vous envoyiez une grosse barre à mine. Elle se plante dans le sol, à la limite avec un petit cratère pour la vitesse accumulée. Mais la barre de Tungstène, elle vous ravage tout sur 20 kms, avec des effets de vagues dans le sol comme si ce dernier était un liquide. Bref, c’est un régal pour la science. A quand les balles aux lanthanides et le sabre à l’Unununium ?

 

0,6/6


2013
de Jon M. Chu
avec Bruce Willis, Channing Tatum

 

small 641020

La meilleure scène d'action du film, la seule où on comprend l'action en fait...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 11/04/2013 20:55

C'est sûr que les financiers devaient être contents quand ils ont massacré les réalisateurs à la machette!lol Une belle descente!

voracinephile 14/04/2013 10:35



On espère en effet qu'ils seront satisfaits...



borat8 10/04/2013 21:22

Oui parce que les Atlantic Rim et Jack the giant killer (qui était initialement le titre du film de Singer!lol) on finira par les voir tôt ou tard. Après c'est toujours l'occasion de se marrer avec
certaines productions douteuses voire mal-fâmées. Je me souviens notamment de The tunnel où San Helving expliquait le processus douteux de production.

voracinephile 11/04/2013 20:02



Oh voui, The Tunnel ! Le plus mauvais found footage de tous les temps ! Les imbéciles qui l'ont financé doivent être content, ils ont payé une image où on ne voit rien. Ce qui donne une heure et
demi où on voit que dalle ! Doivent être très content d'être rentré dans le métier de producteur ! A moins d'être mondialement connu, une telle démarche ne pouvait que tomber à plat...



borat8 09/04/2013 19:16

San Helving en sort de bonnes dans les notules, je veux bien en rajouter une couche. L'article sur The Asylum m'a vraiment fait rire.

voracinephile 10/04/2013 19:25



Oui, San Helving a un humour bien à lui... J'aime surtout comment il vanne Rurik, en lui donnant une réputation de pervers polymorphe. Voilà un gars qui a compris ce qu'on aime quand on voit des
affiches de films qu'on ne verra jamais ou presque...



borat8 08/04/2013 23:52

Il y a toujours des auteurs historiques et puis ce n'est pas comme si on n'était pas là pour prendre la relève! ;)

voracinephile 09/04/2013 10:35



Ouais ! On va tous aller postuler chez Mad, y a des places à prendre ! Par contre, leur niveau d'humour risque encore de baisser si on s'y met nous aussi...



borat8 08/04/2013 20:54

Sallé est d'ailleurs aux commandes avec Putters et Lemaire de Metaluna.

voracinephile 08/04/2013 23:10



Ah, merci pour les nouvelles, je commençais à me demander où qu'il était passé le Rurik... Décidément, coup dur pour Mad... Espérons que le magazine va s'en relever.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche