Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 19:31

http://4.bp.blogspot.com/-uqNgWrrYYbA/UC0ptmd4uAI/AAAAAAAAB8I/MHVneQgCN3w/s1600/Highlander_2_poster.jpg

 

Faisons écho aujourd’hui à un film qui a marqué l’histoire du cinéma : Highlander II, le retour. Suite du plutôt Highlander qui remporta un certain succès à sa sortie et qui jouit toujours d’une certaine réputation auprès de fans irréductibles, Highlander II ne cherche pas à faire dans la facilité et décide de surprendre tout le monde en ajoutant de la SF dérivée de Star Wars à ses ingrédients. D’honnêtes ambitions qui hélas ruineront l’ensemble du film et entacheront sérieusement la réputation de la saga cinématographique.

L’histoire : Après les évènements du premier film, la pollution sur terre est telle que la couche d’ozone a complètement disparue. Pour protéger l’humanité des rayons du soleil, McLeod lance une grande entreprise pour l’installation d’un bouclier sensé dévier tous les rayons du soleil. Bien des années plus tard son passé le rattrape et révèle les origines des immortels.

 

http://healed1337.files.wordpress.com/2012/07/picture-2.png

 

Si ce brutal revirement sur la SF fait décidément très série B des années 80 alors qu’on entame les années 90, on peut à la rigueur l’accepter, et il faut avouer que ce tournant imprévu emmène la saga vers de nouveaux horizons. Bien trop loin, hélas… Car à force de vouloir faire dans l’inédit et de rajouter des idées à foison, le film part complètement en couille. Déjà, l’humanité qui plongée dans l’obscurité devient neurasthénique et qui vomit sur McLeod, c’est involontairement drôle (on voit la petite illustration des masses jamais contentes). Mais quand on apprend que c’est un extra terrestre, que Sean Connery est de retour sans tenir d’un petit détail du premier film (sa mort, enfin, on ne va pas s’arrêter sur une bagatelle de cet acabit), on sombre dans le nanar. Impossible de prendre le film sérieusement après cela. Et pourtant, je trouve à Highlander 2 un certain charme. Outre le plaisir régressif de voir un film très années 80, il faut être aveugle pour ne pas noter la direction artistique allouée à plusieurs scènes, comme le combat volant un peu ridicule, mais bien foutu, ou encore le face à face McLeod / Ironside dans un cimetière magnifiquement rendu. Il y a quelques restes de qualité dans Highlander 2, hélas insuffisants pour oublier ses monumentaux défauts. Je pense surtout à Michael Ironside, qui pour des raisons qu’on ignore, se lance dans le concours du méchant le plus cabotain de l’univers. A peine arrivé, il s’amuse à faire tomber le chapeau des dames, à bousculer des gens… Ouh, le gros vilain ! Puis il lance une rame de métro à 500 kms/h (depuis quand les rames de métro ont des moteurs de TGV gonflés aux lance fusée ?) en tuant tout le monde par centrifugation avant de lancer une punchline foireuse ( du genre « Terminus, tout le monde descend ! »). Et quand il casse les couilles du connard de service, c’est un régal (mais quand on dit qu’il les casse, c’est qu’il soulève le type par le pantalon, qu’on entend deux bruits d’œufs qui éclatent, avant qu’il ne le balance par la fenêtre du haut de 14 étages. Je suis méchant, mouhahahaha ! Impossible aussi de ne pas rire devant le cabotinage moyen de Sean Connery (qui reste toujours le personnage le plus charismatique), surtout quand il se met à concentrer la force de son corps pour repousser un ventilateur, avec une cornemuse qui braille à tout va ! De fréquents éclats de rire (dès qu’on voit Ironside, on sait qu’on va bien se marrer) pendant que l’intrigue avance d’une façon assez conne (en fait, la couche d’ozone se reforme comme par miracle) et que les combats s’enchaînent. On peut regretter aussi la présence d’accélérés particulièrement visibles, mais en l’état, Highlander II est un petit nanar sans prétentions, qui a un petit potentiel divertissant malgré son ridicule involontaire. A noter qu’il existe une nouvelle version du film, la renegate, plus longue d’une vingtaine de minutes, qu’il faudrait voir pour tirer définitivement une conclusion sur cet opus mal aimé…

 

1/6 et 10/20 nanar


1990
de Russell Mulcahy
avec Christopher Lambert, Sean Connery

 

sdgs10.jpg

"On m'a dit que plus je faisais la grimace, plus j'avais l'air méchant... Gniiiiiiii"

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Nanar (modeste)
commenter cet article

commentaires

stop snoring 09/09/2014 14:24

The review of the movie 'Highlander II' is awesome. However, I like the first part compared to this. Sequels are exciting but it does not give the same entertainment like the first ones. I think as per your review this one is also a good one for to watch.

borat8 19/03/2013 22:47

Bah Mad en avait parlé dans son numéro de janvier 2012 (celui avec Batman)! Autant dire qu'il y a un gros fossé entre l'article preview et son passage à Gerardmer! Je n'ose imaginé pour la
distribution en sachant que le film date tout de même de 2011. Encore une fois ça pue le DTV même si les spectateurs semblent prendre leur pied dans les salles (c'est ce qui semblait se dire).

borat8 18/03/2013 21:44

C'est surtout que le film traîne de festival en festival mais ne sort jamais en salles. ça pue le DTV.

voracinephile 19/03/2013 22:17



Hmmm... Pas bon ça en effet. Les espèces de petits malins !



borat8 18/03/2013 19:30

J'ai cherchais avant toi, même pas un extrait sur le net!

voracinephile 18/03/2013 20:38



Les p'tits salauds ! Ils veulent jouer le mystère jusqu'au bout !



borat8 17/03/2013 22:06

Comme je le disais, c'est nuancé. Certains ont pris leur pied d'autres pas! Perso je voudrais bien voir une bande-annonce.

voracinephile 18/03/2013 07:58



Je vais chercher pour la bande annonce.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche