Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 11:18

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/horreur/hurlements,3.jpg

 

Si je vous avais parlé il y a peu de l’excellent Loup Garou de Londres, un autre titre revient souvent : celui de Hurlements, petit classique de Joe Dante qui se confrontait au monde de la lycanthropie sous un angle inattendu. Posant les bases des loups garous d’Underworld (ils contrôlent leur transformation) tout en s’assurant avec les talents de maquilleurs de Rob Bottin, le résultat, même si il a pris quelques rides, a de quoi encore enthousiasmer.

L’histoire : Karen White est une journaliste qui est harcelée par un maniaque. En accord avec la police, elle tente d’aller à un de ses rendez-vous. Mais quelque chose tourne mal, et Karen se retrouve en état de choc alors que son agresseur est abattu. Afin que Karen retrouve la mémoire, son mari l’emmène dans une clinique de repos perdue dans les bois…

 

http://1.bp.blogspot.com/-XShcyVJI1iU/Tqbezam7bBI/AAAAAAAAATs/9NYaWwD7VMQ/s1600/howling.jpg

 

Titre mythique que ce Hurlements, qui ne laisse pas vraiment prévoir l’apparition de loups garous dans la formule. Tout est d’abord là pour nous faire croire à un film de psychopathe classique. Une actrice principale sympathique, une voix vicieuse pour le psychopathe, un mari moustachu typique des années 80… Le film a un peu vieilli à cause de ça : il est vraiment ancré dans les années 80, autant pour le style vestimentaire que les looks des personnages. La hippie nymphomane aux cheveux longs noir de jais, elle a vieillie, même si on comprend que cet aspect sauvage est volontaire. Le trip camping et Bungalow fait également penser à une autre référence dans le domaine de l’horreur : Vendredi 13. Difficile de ne pas faire le rapprochement quand nos personnages entendent des bruits dans la forêt sombre, appellent et éclairent les arbres à proximité pour ne rien voir. Mais Dante commence à épicer son histoire avec des éléments étranges, qui nous dévient peu à peu du thriller attendu. Déjà avec la disparition du cadavre du psychopathe et des marques de griffures qu’il a laissé à la morgue, par les comportements étranges de certains membres de la clinique, et par le comportement de plus en plus bizarre du mari de Kate. En fait, nous ne serons véritablement fixé qu’en milieu de film, où après quelques vérités générales sur les lycanthropes, nous assisterons à un coït sauvage près du feu de camp, et où nous verrons en contrejour des profils de loups crier sous la lune. Joli, mais l’effet spécial en dessin animé a vieilli. Ce qui n’a pas vieilli en revanche, ce sont les créatures. On tient ici les plus impressionnants loups garous qu’on ait pu voir au ciné avec ceux de Dog Soldiers (qui sont merveilleux, mais mal filmés). Véritablement terrifiants et adeptes du carnage, ils ne décevront pas, rendant chacune de leurs apparitions mémorables. Toutefois, il faut signaler que la scène de transformation, véritable bonheur pour l’amateur d’effets spéciaux en latex, a vieillie. Sur certains plans, l’aspect caoutchouteux de l’animatronique est trahie par la proximité de la caméra. Mais le résultat, nettement impressionnant, saura toujours contenter le fan de bons maquillages. Le final, pour le moins pessimiste et qui se révèle d’un cynisme vraiment savoureux (les gens voient un loup garou se transformer devant eux et se faire tuer, et ils doutent encore), s’aventure sur de nouvelles pistes et augurait du meilleur pour une éventuelle suite, mais pour ceux qui connaissent Hurlements II…

 

4.5/6

 

1981
de Joe Dante
avec Dee Wallace, Dennis Dugan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 08/09/2012 22:55

En même temps, si j'étais né dans les eighties cela aurait été vite rattrapé.

voracinephile 09/09/2012 23:12



Certes ^^ Tu as encore quelques années pour la mise à niveau ^^



alice in oliver 08/09/2012 08:37

encore un très bon d'horreur de Joe Dante: par contre, je confirme, la suite et les autres volets qui suivront, sont d'une nullité absolue

voracinephile 08/09/2012 21:42



Maintenant, je recherche le second, qui selon Nanarland est un cru nanar d'une grande saveur (avec un Christopher Lee très gêné d'avoir signé... Le pauvre, il s'est encore compromis dans Les
rivières pourpres 2...)



borat8 07/09/2012 20:57

J'ai honte je ne l'ai toujours pas vu tout comme Le loup garou de Londres. Et ça me gonfle!

voracinephile 08/09/2012 21:41



^^ En effet, il y a du classique à rattraper, là... Mais tu es encore jeune, tu as quelques années pour le faire !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche