Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 13:10

http://www.voirunfilm.com/includes/images/partenaires/jaquette/cineclic/Intrusion-2682.jpg

 

L’invasion des profanateurs de sépulture est un véritable phénomène, qui en se fixant sur une idée de paranoïa assez hallucinante parvenait à susciter de la peur en filmant une simple foule. Autant dire que le procédé en a inspiré plus d’un, comme Rand Ravich, qui fait son body snatchers dans son coin avec deux stars de poids : Johnny Depp et Charlize Theron. De bonnes intentions qui ne payent pas toujours, hélas.

L’histoire : Spencer est un astronaute comblé (sa femme, Jillian, est Charlize Theron). Mais au cours d’une mission, le contact est perdu pendant deux minutes. A son retour de mission, Spencer affiche un comportement légèrement différent. Que s’est-il passé là haut ?

 

http://imados.fr/history/6/6/6/charlize-theron-et-johnny-depp.jpg

 

Si le pitch nous promet un certain suspense, il faudra prendre son mal en patience avec ce film d’une réalisation assez molle. En effet, si le début réussit intelligemment à gérer l’évènement, la suite met beaucoup de temps à démarrer, à montrer des trucs bizarres. Le comble revient à l’utilisation du poste radio. Un soir, Jilian voit son mari écouter un truc bizarre à la radio, un prétexte qui nous obligera par la suite à voir plusieurs plans de cette même radio avec une musique stressante sans que rien d’autre ne vienne le justifier (elle marche normalement). Ce n’est qu’après 50 minutes qu’arrive enfin le black parano qui lui expose toute sa théorie sur son mari. La scène est pour le coup intelligemment faite, tournée sur un manège qui accentue la sensation de vertige. Mais si le climat de suspicion commence à s’étoffer, le film ne s’imposera jamais de suivre un rythme. Le récit s’enchaînera donc mollement, chacun y allant de son « je te surveille, tu me surveilles » pendant un temps assez long. Il y avait des idées qui auraient pu changer la donne, comme le coup des jumeaux de nature extra terrestres. Mais cette piste ne servira qu’à explorer la prévisible voie du suicide, loin du concept d’avortement qui semblait clairement le plus indiqué. Cet aiguillage vers le suicide est vain, surtout quand on constate qu’il ne sert finalement à rien. A vrai dire, on peine clairement à stresser, la plupart des incursions horrorifique étant dédramatisées sous forme de rêves. Bref, on s’ennuie jusqu’à un final sympathique mais guère réaliste, où l’on verra enfin le visage de la créature, qui ressemble à un procariote numérique. Tout ça pour conclure sur quelque chose de pessimiste, comme dans Body Snatchers, mais à une échelle  bien moindre en terme d’ampleur. Finalement, Intrusion est un film fantastique dans la lignée d’Invasion, paresseux et inutile (tout propos politique ou social est évacué). Un petit gâchis.

 

1.3/6

 

1999
de Rand Ravich
avec Johnny Depp, Charlize Theron

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 29/08/2012 22:48

Je me doute que ce n'est pas du grand art vu la note. Mais étonnais que rien qu'avec le nom de Depp, ce film n'est pas aussi connu.

borat8 27/08/2012 23:17

J'avais vu une bande-annonce une fois sur un vieux DVD de Metropolitan mais me souviens plus lequel (le film a dû me marquer!). Je me souviens mettre dit "Johnny Depp en alien sérieux?" J'avais
raison vraissemblablement.

voracinephile 29/08/2012 21:32



Ben, disons que Depp fait de son mieux pour avoir l'air menaçant, mais on n'a jamais peur. A vrai dire, c'est plutôt drôle de le voir traiter Charlize de salope et d'autres noms fleuris. Bien
dispensable dans tous les cas.



princécranoir 27/08/2012 11:20

Jamais entendu parler de ce film avant cette lecture. Une énième variation sur les "body snatchers" qui paraît visiblement très dispensable. J'éviterai donc cette intrusion.

voracinephile 27/08/2012 17:35



Moi, j'avais vu une fois sa photo, mais son achat en dvd au troc de l'île s'est fait plutôt par hasard... Manque de pot, c'était un petit somnifère, bien dispensable malgré son casting. Dis toi
qu'un moment d'angoisse dans ce film, c'est la minuterie d'un couloir qui éteint les lumières.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche