Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:15

Kill-Dead-Zombie.jpg

 

Il arrive un moment où, même avec de la bonne volonté, on finit par ne plus avoir aucun espoir et à être blasé d’avance. Le genre de film auquel on va en traînant les pieds et dont on ressort encore plus léthargique qu’à l’entrée, en sachant qu’on avait raison mais qu’on y est quand même allé avec l’énergie du désespoir. C’est valable avec les films de Fabien Onteniente (attendez le prometteur Camping 3), et c’est valable aussi avec les comédies zombies, périmées depuis 2007.

L’histoire : Au Danemark, un satellite russe s’écrase en plein cœur d’une ville. Alors que des zombies mutants commencent à se répandre, un groupe de potes en état d’arrestation se serre les coudes pour survivre.

 

C’est rageant à dire mais depuis que Shaun of the dead a renouvelé le genre, la comédie zombie bat de l’aile sans jamais prendre d’altitude. Les quelques buzz qui lui ont succédés (Doghouse, Dead Snow) ont vite été revu à la baisse (qui, franchement, en est encore fan aujourd’hui ?), et au mieux, les efforts honnêtes (Dance of the dead) sont d’une fadeur qui les rendent immédiatement oubliables… Avec Kill Dead Zombie, on n’a un exemple parfait de DTV, plutôt généreux en termes de gore poisseux (les zombies ont un sang vert histoire d’atténuer un peu la violence), et nanti de personnage variées qui apprécient l’humour gras du bas. L’employé de bureau qui a besoin de se viriliser, le frère débonnaire et jouisseur, les potes blacks qui aiment tchatcher, la fliquette blonde de choc… Le tandem improbable classique en somme, qui aligne les situations cocasses avec un manque de fraîcheur assez lassant et qui avance en escalier, alternant les scènes de parlotte et les affrontements gores et geeks. Dans le genre qui bouffe à tous les râteliers, Kill Dead Zombie ne se refuse rien, il enchaîne les séquences cultes inscrites totalement dans le cadre « film entre potes avec bière en main », à tel point que la lourdeur du ton vient régulièrement faire soupirer. Le véritable problème de Kill Dead Zombie, c’est que derrière sa façade geek, il n’invente rien, il n’a aucun argument qui justifie l’existance du film, sinon celle d’alimenter un marché qui s’est considérablement essouflé. Si vous aimez toutes les comédies zombies qui sont sorties jusque là, vous aimerez probablement celle-ci aussi, parce qu’elle ne se distingue absolument pas de toutes les autres. Il y a beau avoir quelques idées balancées ça et là (le sang explosif, la mitrailleuse du dernier acte), le tout est considérablement démagogique, s’enchaîne sans effort et surtout, n’est jamais drôle. Même dans un registre nanar, on est rapidement découragé, tant le résultat échoue à divertir. Apothéose de mauvais goût, une séquence jeu vidéo où des kaïra tabassent du zombie en mode tekken, avec les barres de vie sur écran et les combos qui s’affichent… Genre le clin d’œil tellement lourd et appuyé qu’il fera soupirer tout le monde. Qu’on me traite de blasé et de cynique, mais Kill Dead Zombie, malgré un budget qu’on devine pas ridicule, n’est q’une goutte d’eau dans un océan de titres insipides, et ne surnagera probablement pas longtemps dans les bacs promo…

 

1/6


2012
de Erwin van den Eshof, Martijn Smits
avec Yahya Gaier, Mimoun Ouled Radi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Punisher-28 18/06/2013 00:42

Il y a aussi Cockneys vs Zombies sortie à peu prés en même temps qui à l'air dans le même esprit, aprés j'en sais pas plus, j'ai vu aucun des deux^^. Par contre si t'es pas complétement lassé du
genre, je peut te conseiller Death Valley petite série (12 épisodes de 20mins chacuns) produite par MTV qui pousse le genre dans ses derniers retranchements en y ajoutant des vampires et des
loups-garou, tout ça caméra à l'épaule et avec des effets spéciaux franchement pas terrible: c'est nanar mais c'est assumé. Ah au fait, la fliquette est aussi sexy qu'on le dit sur Allociné ?^^

voracinephile 18/06/2013 10:45



Salut Punisher ^^. Cockney vs Zombie est légèrement meilleur (il y a un peu plus de blagues qui fonctionnent), mais c'est tout? Là aussi, on nage en plein déjà vu et ce n'est pas parce que la
moitié du film se passe dans une maison de retraite qu'on va applaudir... Merci pour Death Valley, je prends note.


La fliquette blonde de choc est effectivement plutôt rafraîchissante, mais hélas, malgré tout le sang de zombie qui l'éclabousse, elle n'ôte pas son uniforme. Dommage, la côte du film aurait
grimpé en proportion, un peu comme notre... estime pour le genre.



borat8 17/06/2013 22:15

Bah oui tu mets quelqu'un avec un fusil, un autre avec une machette, mets quelques zombies autour, un immeuble en flamme en arrière plan et le tour est joué!

voracinephile 18/06/2013 10:32



Et un film culte de plus, un !



alice in oliver 17/06/2013 20:55

pas vu mais ça a l'air sacrément naze !

voracinephile 17/06/2013 22:00



Un pur cliché dans son genre. La comédie qui ne fait pas rire par excellence. Le point que j'ai accordé vient uniquement des effets spéciaux.



borat8 17/06/2013 20:51

Je l'ai vu dans Mad et l'affiche est géniale. Dans le genre photoshop mon ami c'est magnifique!

voracinephile 17/06/2013 21:59



Rien que l'affiche annonce en effet la couleur. Hey, vous n'en avez pas eu assez ? 23ème couche !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche