Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 18:58

L-Enque-te.jpg

 

Un peu de dézinguage aujourd’hui pour un film qui me semble clairement surévalué. Tom Tykwer est un réalisateur qui a plutôt la côte auprès des cinéphiles pour ses récents efforts (à savoir le joli Le Parfum et le bancal Cloud Atlas). Une filmographie mine de rien plutôt satisfaisante (les films ont de l’ampleur), et dans ce paysage, l’enquête vient apporter sa pierre à l’édifice en rajoutant d’un coup tout un nouveau pan de culture aux compétences décidément variées de ce réalisateur prodige. Sauf que nous tenons là un merveilleux exemple d’esbroufe commerciale.

L’histoire : Louis Salinger, agent d’interpol, traque les preuves de l’implication de l’IBBC, une banque mouillée dans des trafics d’arme et de blanchiment d’argent). Suite à la mort de son dernier indic, il continue d’explorer la piste, avec le soutien d’Eleanor, adjoint du proc de Manhattan.

 

19061048.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Merveilleux, que dis-je, éblouissant thriller que cette Enquête ! Absolument tout est là, tous les éléments qui font un bon film, à tel point qu’on pourrait tous les cataloguer. Un tueur discret et redondant (à un tel point que le script finit par manquer de crédibilité), le jargons de banquiers pour faire dans l’authentique, une intrigue très documentée très axée sur la bureaucratie européenne, le héros charismatique avec un Clive Owen parfait, sa compagne d’affaire en la personne de la séduisante Naomi Watts (ah, Naomi…), les méchants dirigeants qui s’adaptent machiavéliquement pour contourner les lois et poursuivre leurs opérations en s’adaptant continuellement…Tout est là, qu’on vous dit, ils n’ont rien oublié ! A tel point qu’on n’est finalement plus surpris par rien. Tout s’enchaine avec le même entrain que sur un film comme Ultime décision, à savoir qu’on regarde un film dont on connaît les ingrédients, mais on le regarde quand même. Ici, c’est techniquement très soigné, les scènes d’action réalistes sont payantes en termes d’implication sur le moment, même la conclusion mettant en scène la chute de la banque avec le dernier maillon qui casse (sur les toits d’Istanbul, décidément, les turcs ne doivent pas beaucoup dormir dans le coin, entre Bond qui défonce tout en moto et Maggie Grace qui lance des grenades pour se repérer) veut nous laisser l’espoir que malgré leur puissance, les banques ne sont pas invulnérables, et qu’on peut les faire s’effondrer en neutralisant leur conseil général (ce qui me semble un peu facile). Tout est fait pour laisser une bonne impression. Et un mois plus tard, on se rend compte qu’on a tout oublié. Merveilleux ! C’est l’occasion de le revoir et d’être à nouveau diverti (mais pas surpris, puisqu’on sait déjà tout ce qui arrive à l’avance, même si c’est suffisamment compliqué pour brouiller les pistes). Thriller ultra basique qui camoufle ses origines empruntées derrière un catalogage de faits quasi documentaire (la bureaucratie européenne est bien retranscrite), L’Enquête est la définition même de la belle ouvrage creuse assez bien faite pour être prise pour un authentique bon film, alors qu’elle n’est qu’un divertissement de luxe. C’est la pointure du soulier qui fait la plus belle empreinte ici. Mais si ce soulier est vide, elle ne risque pas d’être très profonde. Sans être un attrape couillon (l’implication des acteurs se sent, l’efficacité des scènes d’action n’est pas à redémontrer), la prétention pointe dans ce thriller, finalement aussi bien fagoté qu’un Jack Reacher, mais prenant des gants de velours pour tenter de se dissocier de la masse dans laquelle il veut à tout prix émerger (« hey ! Regardez mon casting ! Regardez mon réalisme ! Regardez mes scènes d’action !... Je suis bon, hein ? »). Un jeu du chat et de la souris assez intelligemment aménagé, mais qui ne trompe pas (franchement, personne ne tique sur le meurtre du ministre italien, que la présence de 2 tueurs ne sert qu’à relancer l’enquête, parce qu’avec un seul tueur, nos enquêteurs l’auraient eu dans l’os profond ?), et qui finit même par lasser. Car si le film essaye de communiquer au spectateur sa fièvre des petits enjeux que collecte Salinger pour dresser son petit dossier, le seul qui prévaut, faire tomber la banque, est statique pendant une heure et demie. Faire du sur-place en s’agitant beaucoup, c’est difficile d’agir autrement quand on s’attaque à une banque, mais le risque de lassitude est là aussi… Très surestimé, mais fonctionnel durant le visionnage (la mécanique est parfaitement huilée, à tel point que je doute que cette chronique reçoive des échos positifs), L’Enquête est effectivement une belle ouvrage, ajoutant une bonne dose de modernité à une recette ultra classique et finalement sans surprise.

 

3,6/6


2009
de Tom Tykwer
avec Clive Owen, Naomi Watts

 

18920724.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

2flicsamiami 10/06/2013 09:12

Moi j'adore mais tu n'es pas le seul à dire que c'est simplement un divertissement de luxe. En tout cas, j'en garde de très très bons souvenirs.

voracinephile 10/06/2013 10:45



Oui, justement, je m'attendais à ce que tu réagisses, c'est d'ailleurs ta chronique dithyrhambique qui m'avait donné envie de le revoir... Après, sur l'instant, il est effectivement efficace,
mais... C'est vraiment une question d'impression, parce qu'on ne peut pas vraiment lui reprocher de vouloir coller à son sujet.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche