Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 13:50

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/aventures/l_homme_qui_voulut_etre_roi,1.jpg

 

Un peu d’aventure à l’ancienne maintenant, avec un film méconnu des années 70 : l’homme qui voulut être roi. Il possède pourtant un casting des plus recommandables, dominé par un Michael Caine aussi sympathique que le charismatique Sean Connery. Présentant initialement des caractères amoraux, ce film est un plaisir authentique, qui nous invite à faire un voyage inoubliable, offrant son lot d’aventures à l’ancienne et dont l’amoralité offre un petit plus qu’il serait dommage de dénigrer.

L’histoire : Alors que les indes sont encore des colonies anglaises, deux aventuriers britanniques peu scrupuleux décident de se lancer dans la conquête du Kafiristan, jamais conquit depuis Alexandre le Grand.

 

l-homme-qui-voulut-etre-roi-1975-3317-46922359.jpg


Le voyage a de quoi séduire, surtout qu’il prend le temps de poser son introduction, notamment en faisant se rencontrer les personnages par leur appartenance aux Francs-maçons (une idée assez intéressante qui interviendra à plusieurs moments du récit). Le portrait qui est fait de nos aventuriers est complètement amoral, ces derniers étant des pique-pocket (qui respectent quand même certains principes) arrivistes et opportunistes pour qui tous les moyens sont bons (ils n’hésitent pas à faire feu dès qu’ils se sentent menaçés). Mais malgré leur caractère parfois détestable (ils sont racistes comme il se doit), on sent qu’ils ont bourlingué à travers toute l’Inde, et que leur goût pour l’aventure est honnête. Ainsi, il sont carrément les aventuriers les plus crédibles qu’on ait vu depuis bien longtemps, et ont toutes les armes de leur côté pour mener à bien leur folle expédition (les étrangers sont très mal vu dans les pays d’asie centrale vers lesquels ils se dirigent, la population vivant encore dans des conditions proches du moyen âge). Ainsi, le projet est simple : réussir un voyage théoriquement impossible, devenir roi dans une contrée jamais atteinte par des occidentaux et récupérer un max de butin avant de retourner chez la Reine. Un début d’aventure crédible, mais qui fait laisse éprouver quand même de bizarres impressions par moment, nos aventuriers anglais méprisant carrément la population locale, composée de paysans analphabètes habitués à se battre avec des bâtons et pas au fusil. Mais l’aventure progresse, la stratégie est intéressante, jusqu’à ce qu’un quiproquo propulse l’un de nos aventuriers au rang de Dieu. C’est là que le film devient beaucoup plus subtil, l’aventurier en question prenant peu à peu goût au pouvoir, alors que son compère prévoit toujours de repartir avec la moitié du butin. Je me tairais pour la suite, mais ce film d’aventure a les arguments nécessaires pour justifier de le découvrir, son amoralité ne se muant jamais en immoralité, car finalement, c’est le parcours de deux hommes vers un but fou qui entraînera leur perte. D’un classicisme qui fait plaisir (ce film est vraiment un voyage), nous laissant côtoyer des caractères politiquement incorrects mais qui sonnent authentique (et qui sont loin d’être stupides), L’homme qui voulut être roi fait partie de ces films oubliés qui procurent un certain plaisir nostalgique lorsqu’on les déterre, et qui se contentent de raconter une histoire bien différente des clichés habituels. Inattendu !

 

4.5/6


1975
de John Huston
avec Michael Caine, Sean Connery

 

http://francois.henry1.free.fr/images/huston/king1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Aventure (la mine d'or)
commenter cet article

commentaires

alice in oliver 14/11/2011 08:12


oula ! Ca fait une paie que je ne l'ai pas vu celui là ! Mais j'ai le souvenir d'un très bon film. En tout cas, ton billet m'a donné très envie de le revoir.


voracinephile 14/11/2011 14:02



Disons que c'est un voyage vraiment prenant, qui ne recule pas devant la violence de certaines traditions, et dont le cachet "aventure à l'ancienne pendant la période coloniale" paye un. Un très
bon récit d'aventure, au rythme parfois inégal, mais qui se révèle vraiment immersif pour le public ! Je pense qu'une redécouverte te plairait beaucoup. Vraiment une chance pour moi de l'avoir
trouvé en promo !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche