Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 19:25

ligue_gentlemen_extraordinaires.jpg

 

La ligue des Gentlemen extra-ordinaires est à la base une bande dessinée d’Allan Moore, qui nous montre la formation d’une ligue d’aventuriers et de psychopathes (un procédé similaire à Watchmen) tenter de stopper les agissements d’un tyran utilisant une technologie moderne à la fin du XIXème. L’adaptation cinématographique, beaucoup plus pensée pour le grand public, utilise finalement la même formule que le Van Hellsing de Sommers : détourner des grandes figures du fantastique et de l’aventure pour faire un spectacle pop corn. Des intentions très louables, mais qui peinent clairement à convaincre…

L’histoire : Allan Quatermain est réclamé par le gouvernement britannique pour lutter contre le fantôme, un adversaire qui sème la discorde en Europe, préparant le terrain pour une guerre mondiale.

 

http://thecia.com.au/reviews/l/images/league-of-extraordinary-gentlemen-7.jpg

 

Comme dans tous les films d’équipes, il faut d’abord les présentations, puis une alchimie qui fasse bien fonctionner le groupe. Des règles simples, mais pas facile à respecter pour autant. Si les présentations sont plutôt sympathiques (l’homme invisible, traité comme dans le Hollow man de Verhoeven en mode cabotain), aucune alchimie de groupe ne parvient à l’installer dans le film. Si chacun profite des talents d’un autre à tour de rôle, impossible d’y voir des liens ou de la complicité entre nos personnages. Un mauvais point qui sabre une belle part du potentiel divertissant de l’objet. Certes, il y a le très timide essai entre Tom Sawyer et Allan Quatermain tournant autour d’une leçon de tir, mais rien ne va au-delà. Les personnages sont par la suite tous traités indépendamment, faisant en quelque sorte mentir le titre. Mina la vampire a un compte à régler avec Grey, Allan avec le fantôme, Jekyll/Hyde trouve un adversaire à sa mesure (en bon sosie de Hulk). Jason Fleyming est d’ailleurs le seul qui sorte vraiment du lot avec Quatermain, car possédant une carrure séduisante une fois transformé (une vraie bête de destruction), et possédant une ébauche de psychologie schizophrène. Toutefois, si cette dernière est bien gérée jusqu’à Venise, on bascule dans la débilité neuneu quand Hyde (la machine à tuer) sauve sciemment l’équipage et se révèle capable de choisir ses victimes parmis les méchants. On est loin du potentiel promis. Finalement, le personnage le plus effacé avec le méchant fantôme doit être l’Homme invisible, qui n’est justement pas visible la plupart du temps et à l’influence toute relative pendant le film. La trame principale est en revanche décevante, complètement stupide à Venise (même si la séquence est ambitieuse) et oubliant Londres pour se concentrer sur une vague menace lointaine, beaucoup moins intéressante que l’invasion de Londres rapportée dans la bande dessinée. Clairement, si le rythme n’est pas mou, je me suis carrément plus ennuyé qu’avec Van Hellsing. A une première heure molle et riche en cliché, on peut ajouter une fin dérivant sur de la sorcellerie africaine si mal foutue qu’il est difficile de ne pas sourire devant cette pathétique tentative de nous faire espérer une suite. Un Sean Connery zombie, pourquoi pas, mais c’est pas vraiment en accord avec le divertissement grand public. Un film raté pour ma part, pas toujours désagréable à voir, mais clairement en deça de son potentiel.

 

2/6

 

2002
de Stephen Norrington
avec Sean Connery, Shane West

 

http://programme-tv.premiere.fr/var/t7j/images/2210012.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Aventure (la mine d'or)
commenter cet article

commentaires

borat8 29/08/2012 22:35

Et moi consterné. ;)

borat8 27/08/2012 17:49

Ou ses boucles d'oreille et son allure à la Jack Sparrow.

voracinephile 29/08/2012 21:28



J'avais pas fait le rapprochement, mais en effet c'est peu flatteur... M'en fout, ça m'a fait d'autant plus rire !



borat8 26/08/2012 17:16

On dirait surtout une rock star de bas étage. En sachant que la bouche pleine de canines est très mal faite.

voracinephile 27/08/2012 17:32



Oui, sa petite mèche de cheveux est vite agaçante...



borat8 26/08/2012 16:43

Désolé mais le Dracula est franchement à chier. Non seulement Roxburgh (qui est ironiquement dans La ligue et Van Helsing) cabotinne mais en plus son look est à coucher dehors.

voracinephile 26/08/2012 17:11



Dracula est une tafiole dans Van Helsing, on est d'accord (pour ma part, j'ai trouvé ça d'autant plus drôle, ce personnage a un manque de classe tellement honteux qu'il prouve qu'après des
siècles, on peut toujours avoir des goûts de chiotte...



borat8 25/08/2012 19:21

Je suis d'accord pour Mina, le sang ne coule pas beaucoup voire si peux, au point de se demander si c'est une vampire ou pas. Idem pour ceux de Van Helsing. Mais cela peut se comprendre peut être
par la réglementation PG-13.

voracinephile 26/08/2012 15:39



Mais chez Van Helsing, les vampires sont bien plus démonstratifs, PG 13 ou pas.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche