Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 13:32

http://www.notrecinema.com/images/cache/la-malediction-de-la-momie-affiche_21913_33518.jpg

 

Ah, Russell Mulcahy…Bon, la dernière fois que j’ai parlé de lui, c’était pour Highlander 2. Viendra un jour où je parlerai du premier et où je pourrai enfin dire du bien de ce réal. Mais pour le moment, ses fréquents écarts dans le navet (Resident Evil 3, Le roi scorpion 2) font mal. Et pour ne pas changer, on s’attaque aujourd’hui à son remake de la momie. Un gros navet qui tâche, vous salopant un mythe dans les grandes largeurs.

L’histoire : A la fin des années 40, une équipe d’archéologue (dont Christopher Lee) retrouve la dépouille du prince Thalos, emmuré vivant. Hélas, ils déclenchent sa malédiction et se changent en CGI pourris. 50 ans plus tard, rebelotte en pire, puisque le corps de la momie a été rapatrié à Londres…

 

http://www.tentacules.net/toc/toc_/cine/la_maled_momie.jpg

"Et si au lieu de mater cet effet spécial monstrueux, vous alliez remater le chef d'oeuvre de Terence Fisher dans lequel je joue ?"

 

Ah, vraiment, la belle bouse que voilà ! Cette Malédiction de la momie est une véritable calamité, dont les visions cauchemardesques vous abandonneront assez vite après le visionnage, heureusement. Je l’ai vu hier, et j’ai déjà oublié la moitié de l’intrigue. Il faut savoir que la Momie est ici numérique, apparaissant la plupart du temps sous forme de bandelettes pixélisées qui vous rappelleront beaucoup votre écran de veille automatique. Quelques jolis plans où la créature est un beau moulage avec une lampe pour montrer les orbites vides, mais sinon, un ratage assez phénoménal (et attendez de voir ses pieds, vous saurez alors qui est la maman du méchant prince). La participation de Christopher Lee se résume à 5 bonnes minutes, avant qu’il ne soit humilié par un affreux CGI mal incrusté. Puis, à l’aide d’une ellipse, on fait un bond de 50 ans jusqu’à notre époque. En effet, à Londres, les cadavres se mettent à pleuvoir, et pour chacun, il manque un organe. Damned ! On est sur la piste d’un psychopathe, mais c’est en fait plus compliqué que ça… Ou plus simple, plutôt. Il s’agit bêtement d’une momie méchante qui veut se régénérer en bouffant les tripes de ceux qui l’ont tiré du sarcophage. Une veine qu’il y en ait assez pour qu’elle n’ait à prendre qu’un organe par personne (en fait, c’est pour faire plus de mort et éviter l’ennui du spectateur). Sur ce point là, c’est complètement raté. On baille entre deux interventions de la momie, le guignol qui parvient à voir par les yeux du monstres (et qui tente d’aider la police) ne nous intéresse pas davantage, bref, la fin arrive et on peut enfin sortir le dvd et le ranger définitivement dans sa boîte. Ma chronique manque probablement de rigueur, mais il est des films pour lesquels on n’a vraiment pas envie de faire d’efforts pour en dire davantage, et La malédiction de la Momie en fait partie. Un navet de plus au compteur de Russell, mais sans Totof cette fois ci…

 

0/6


1998
de Russell Mulcahy
avec Jason Scott Lee, Louise Lombard

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

Nicos31 21/03/2013 17:07

Un gros navet ce film; je me souviens l'avoir vu sur canal+ et si je m'en souviens c'est qu'il y eu un gros orages (tonnerre, éclaire , vent,...). Mais a part cela je n'en ai pas garder grand
chose.

voracinephile 22/03/2013 13:08



La preuve : tu te souviens mieux de la météo du jour même que du film. C'est souvent très mauvais signe, et dans ce cas, c'est pleinement justifier. Je me rappelle avoir vu des archéologues en
tenue de cosmonautes, ce qui me semblait exagéré...



borat8 18/03/2013 19:29

The Shadow en tenait une couche aussi!

alice in oliver 18/03/2013 08:28

très ennuyeux, à l'image de son réalisateur, véritable adepte du navet (hormis le 1er highlander)

voracinephile 18/03/2013 10:31



Carrément gênant pour Christopher Lee... Le pauvre, entre cette momie et Hurlements 2, il n'a pas été gâté...



borat8 17/03/2013 22:26

En même temps Mulcahy en dehors de Highlander...

voracinephile 18/03/2013 08:00



Tout à fait d'accord. Si Highlander a fait son succès, il a eu plus ou moins de chance par la suite. Autant il avait peu de marge sur certains projets (Resident evil 3), autant certains sont
impardonnables (Resurrection...)



borat8 17/03/2013 21:48

Qu'est-ce que j'en ai entendu parler de celui-là! Je me souviens de la jaquette de Metropolitan avec l'oeil fixé à la pyramide. ça sentait le nanar à plein nez mais quand j'ai vu Mulcahy j'ai tout
de suite compris que ce serait plutôt un légume!

voracinephile 17/03/2013 22:20



Un navet tellement gros qu'on n'arrive même plus à le sortir du sol !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche