Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 20:43

http://www.stephen-king.fr/wp-content/uploads/2009/07/affiche-la-part-des-tenebres.jpg

 

La part des Ténèbres est un livre assez intéressant de Stephen King, dans lequel ce dernier incarne sa peur de l’auteur commercial décrivant du sexe et de la violence à seuls fins lucratifs en un double maléfique commettant des meurtres sordides en laissant accuser son alter-ego. Une réflexion pertinente sous l’angle du fantastique, telle pourrait être résumée son œuvre. Aussi, quand il est question de son adaptation ciné, la personne de George A Romero attise notre curiosité, ce réalisateur aimant faire de la subversion avec l’horreur, alors que King est plutôt partisan du fantastique pur. En l’état, l’adaptation de la Part des ténèbres ressemble à une commande, les adaptations de King trouvant généralement leur public. Et Romero va être étonnant en nous livrant un bon cru fantastique, une adaptation fidèle au matériau d’origine (pour peu qu’on l’ait lu, on  retrouvera de nombreuses scènes clés) et réussissant à faire de l’horreur avec peu d’effets.

L’histoire : Thad Beaumont est un professeur de littérature dont les romans n’intéressent personne. Afin de survivre, il écrit de nombreux récits violents bon-marché sous le pseudonyme de George Stark.

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/90/9/la-part-des-tenebres-2-3973909legam_1731.jpg?v=1


Romero choisit d’adapter sous un angle plutôt classique cette sympathique histoire de double meurtrier, en développant un récit réaliste dans lequel le fantastique va intervenir sous deux formes : celui de George Stark, un jumeau surnaturel, et sous la forme de moineaux (des milliers). L’originalité du récit venait surtout du fait que l’auteur honnête était ici confronté à sa crainte de sacrifier son œuvre sur l’autel du commercial. Mais à l’origine, l’auteur écrit pour être publié et payé, son art est de toute façon destiné à être vendu. Fin de parenthèse. Le thème était donc intéressant, d’autant plus dans un livre. Ici, Romero semble mettre tout son savoir faire à la réalistion d’une œuvre fantastique sérieuse, qui évite soigneusement de trop s’aventurer dans le fantastique ou la violence. Le personnage de Thad Beaumont est d’ailleurs assez complexe, un fait dans son passé servant déjà de symptôme précurseur : Thad, au cours d’une opération sensée retirée une tumeur, avait dans un coin de son cerveau des fragments d’organes d’un frère jumeau, phagocyté pendant le développement de l’embryon). Ainsi, quand Thad décide d’enterrer symboliquement George Stark et de commencer une nouvelle vie, celui-ci prend forme d’une façon surnaturelle et vient se venger sur les connaissances de Thad, afin que celui-ci reprenne l’écriture commerciale. Telle qu’elle est présentée, on pourrait comparer cette histoire à la logique de (certains vont grincer des dents) Freddy sort de la nuit. Toutefois, le scénario est ici plus réaliste et mieux structuré, Thad faisant vite office de suspect principal, ses empreintes étant retrouvé sur chaque scène de crime. C'est donc un thriller avec jumeau tueur auquel on a affaire pendant une bonne partie du film, et Romero emballe le produit avec un classicisme qui fait plaisir. Les éclairages sont réglés au poil (avec une séquence rouge et verte digne d'un Argento), les ambiances sont travaillées, on jurerait avoir affaire à un thriller très correctement réalisé. Avec les arguments fantastiques qui viennent supporter le tout, La part des ténèbres a tout de la bonne série B, avec un réalisateur qui reste modeste devant l'oeuvre qu'il adapte. Après, le film se regarde comme une bande fantastique de qualité, mais pas vraiment comme un chef d'oeuvre. Pas vraiment de virtuosité, une mise en scène classique et des acteurs à la hauteur... Il n'en faut pas plus pour faire un spectacle à la hauteur de l'oeuvre de King. Conforme aux attentes, mais de la part de Romero, ne pouvait-on pas en attendre un peu plus ?

 

3/6

1993
de George A. Romero
avec Timothy Hutton, Amy Madigan

 

photo-La-Part-des-Tenebres-The-Dark-Half-1993-3.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alice in oliver 09/11/2011 21:43


ça oui, surtout de la part de Romero !


alice in oliver 09/11/2011 19:02


quitte à choisir, je prends les Tommyknockers, bien que ce dernier ne soit pas exempt de tout reproche.


voracinephile 09/11/2011 21:02



Et encore, le matériau de départ a été pas mal aseptisé pour la télé. Mais j'ai aussi un peu d'affection pour ce téléfilm. En tout cas, La part des Ténèbres semble définitivement te décevoir.



alice in oliver 09/11/2011 17:05


perso, j'ai lu le livre: je trouve vraiment cette adaptation fade et quelconque. On croirait presque un téléfilm.


voracinephile 09/11/2011 18:50



Moauis... J'ai trouvé ça un poil mieux fait qu'un télé-film. C'est quand même mieux torché qu'un Langoliers ou un Tommyknockers ! Je vais le mettre à 3/6, mais après, c'est pas un navet non plus.



alice in oliver 09/11/2011 15:56


une adaptation moisie et impersonnelle avec un Romero plus concentré sur son café que sur sa caméra. Un 2/6 en mode sympa pour ma part.


voracinephile 09/11/2011 16:43



Je savais bien qu'il avait mauvaise réputation, mais finalement, j'ai trouvé le film correct. Je commence à comprendre que c'est justement parce que Romero n'a pas imposé son style que le film
n'est pas populaire. Reste quand même une adaptation de King correcte, me concernant.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche