Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:51

ZHkSuah.jpg

 

Si il y avait bien un film redoutable dans ma liste de fin d’année, c’était La stratégie Ender. Adaptation du génial bouquin d’Orson Scott Card (génial car divisant la critique), la bande annonce laissait craindre un déluge d’effets spéciaux chiadés éclipsant un scénario rachitique et une aseptisation complète du matériau original (pour le coup subversif et finalement assez dur). Le choix d’un petit inconnu pour incarner Ender était logique, mais inspirait quand même une certaine crainte, et surtout, le fait de savoir le responsable de X men origins aux commandes du projet (script et réalisation) avait de quoi anéantir les espoirs. Contre toutes attentes, le film relève le défi avec énergie, et adapte finalement le matériau dans une logique similaire à celle d’Harry Potter (évidemment sous l’angle de la condensation de la trame principale).

L’histoire : Ender Wiggins, très jeune garçon surdoué, est pris en charge par le colonel Graff et emmené dans une station spatiale d’entraînement des officiers pour le combat, pour finir commandant de flotte. Ses multiples qualités lui valent vite d’être méprisé par ses camarades.

 

PHO9e7d4f66-4536-11e3-9eef-4c1eb5692281-805x453.jpg

 

En tant que fan intégral du matériau original (ses multiples intrigues, son univers cohérent, sa vision des comportements humains et sa gestion des multiples manipulations qui ont lieu), il sera impossible d’obtenir 6/6 sur un tel matériau (à moins de faire une œuvre de 4 heures, impensable). Mais dire que Gavin Hood a fait un boulot monstrueux en résumant le script n’est pas exagérer. En l’état, La stratégie Ender se révèle être une bonne adaptation, dont le principal défaut est le manque de temps. Comme pour Harry Potter, il était impossible de donner corps aux multiples sous intrigues, il fallait donc aller à l’essentiel. C’est ce que fait La stratégie Ender, et Oh surprise, aucun des temps forts n’a été enlevé ! Tout est là, malheureusement passé au filtre de l’aseptisation de la violence (Ender tuait deux personnes pendant son séjour à l’école militaire, il ne reste plus qu’un blessé mort par accident), et si de nombreux détails sont un peu expédiés (Ender apprend à se déplacer en apesanteur en 5 minutes, Ender apprend à tirer en 1 minute, les heures de jeux sont réduites à 10 minutes chrono…), ce n’est que par soucis de condenser l’histoire de façon efficace. Il était obligatoire d’évacuer toute la politique et l’histoire de la sœur d’Ender (personnage clef réduit à une peau de chagrin, sa seconde intervention est d’ailleurs complètement illogique) pour se focaliser uniquement sur celle d’Ender, surdoué sensible que des généraux transforment en machine à tuer pour mettre définitivement un terme à l’expansion d’une race extra terrestre dont les intentions demeurent inconnues. Si le film zappe la moitié des raisons, des enjeux et des détails importants, il en a conservé l’essentiel, et s’offre en prime une esthétique en béton armé. Les décors sont excellents (pour le coup, on peut regretter de ne pas avoir vu le film en 3D tant elle aurait pu rendre justice aux vaisseaux spatiaux et aux exercices en salle d’apesanteur) et suffisamment variés pour satisfaire le plaisir des yeux sans les fatiguer. Concernant les acteurs, Asa Butterfield est tout simplement une révélation. Il est une excellente incarnation d’Ender, et il est suffisamment plaisant de voir un gamin sur lequel le film s’appuie entièrement avoir un jeu subtil. Tout à fait à l’aise dans la peau de son personnage, il parvient à saisir l’étoffe de ce dernier, sans pour autant se révéler aussi mécanique (les émotions d’Ender étaient purement logiques dans le livre). Malheureusement, si l’acteur se révèle excellent, le personnage d’Ender a été bouleversé. Au fur et à mesure de sa formation, sous la pression des professeurs, des rivalités entre élèves et de la solitude, Ender perdait complètement ses émotions (l’entrevue à mi-parcours avec sa sœur était glaciale dans le livre, elle est ici plus sensible, et moins glauque), et finalement, la révélation finale ne l’émouvait presque en rien (une simple manipulation de plus). Or, ici, Ender chiale. Il manifeste encore des émotions à un stade où il n’avait plus rien d’humain, ce qui était d’ailleurs son drame. Le film ose également une tentative un peu foireuse pour aller à l’essentiel dans l’épilogue, avec l’apparition d’une reine insecte assez hors de propos. Une faute de goût, heureusement, on retrouve le ton final du livre, avec cette ouverture qui laisse le spectateur rassuré, un peu agacé sans doute par des angles très polis par endroits et cette manie de l’essentiel, mais en l’état, La stratégie Ender n’a en rien à rougir devant ses concurrents annuels, se plaçant au dessus de Gravity et d’Elysium. Et vlan !


4/6


2013
de Gavin Hood
avec Harrison Ford, Asa Butterfield


la-strategie-ender-ender-s-game-06-11-2013-26-g.jpg

 

STRATEGIE-ENDER-PHOTOSLIDE.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xelloss 29/01/2014 09:07

J'ai comme l'impression que pour les DvD le contenu est moins riche
(Bon, entre les 50Go d'un Bluray et les 8 d'un DvD, le calcul est vite fait)

Pour ma part, je n'achète plus de DvD depuis que j'ai la Ps3 (achetée pour Avatar XD )
Pourtant le couple Ps3-Pana'plasma fait des merveilles en upscaling, mais le soucis c'est que les DvD-3D... euh... voila XD
Mais surtout je n'arrive plus à écouter un DvD
Le HD-MA m'a définitivement transformé en Junkie-du-son
Et si je n'ai pas ma dose quotidienne, il me vient des idées tordues... comme dévorer la chatte de ma compagne et ne recracher qu'une boule de poils sanguinolents...
(Hep hep, on parle du truc qui miaule, bande de dégénérés du carafon ! XD )

Pour ce qui est de Pacific Rim, j'ai trouvé le coffret soit disant collector un peu pitoyable
Il ne pouvaient pas faire comme le coffret DvD Battlestar Galactica avec la statue du Centurion ?
( http://www.docslumpy.info/ddd/wp-content/uploads/2009/11/dvd-battlestar-galactica-collector.jpg )
Je ne parle même pas des bonus... trop peu à mon goût.

=> Le format 7.1 DTS HD-MA étant volumineux, je pense que le fait de coller le son VF et VO dans ce format à réduit l'espace pour les bonus mais je n'arrive pas à mettre la main sur un truc
montrant la zone allouée au son sur un bluray...

(Expérience fun : taper "piste 7.1 HD master audio" dans l'ami Google... XD )

Pour ceux qui sont perdus avec les formats audio, voici un petit truc qui vulgarise bien ;)
http://www.son-video.com/Conseil/Formats-sons-cinema-dts-dolby.html

Xelloss 28/01/2014 11:11

En effet, ce fut un chouill' court mais force est de reconnaitre que ce n'est pas charcuté comme un certain "Shooter, Tireur d'Elite" qui ne brosse que 10% de l'excellentissime bouquin dont il est
tiré
Là où on voit qu'une adaptation sent la bouze de Gebelin à cent lieues c'est quand le nom est changé...
"Roméo Dog" devient "Shooter"... WTF ? Oo

Peut être aurons nous droit à une version longue dans le Bluray ;)
(Version longue 3D siouplait ^_^ )

voracinephile 28/01/2014 17:56



Aucun détails sur le contenu de la prochaine sortie dvd (le 6 mars) n'a encore été diffusé. J'espère que ça vaudra le coup (et pas que ça sera une de ces éditions pourries type World War Z ou
Pacific Rim, avec le film version ciné et un chapitrage pour les bonus... Les blu ray par contre, je ne sais pas ce qu'ils donnent...



Xelloss 27/01/2014 15:11

Ayant lu le bouquin étant ado, c'est un nom sorti tout droit d'outre tombe qui me semblait marqué sur l'affiche.
J'ai même retourné tous mes souvenirs de Mangas en me demandant dans lequel le héros était un certain Ender... fausse piste, Xell' XD

Bref, je me souviens de mes moments de lectures et rêvant à une sortie en salle ou même à la TV.

2013, un réal' semble avoir entendu mes souhaits de gosse...
Du coup, Stratégie Ender, Stratégie Avatar !
(le bruit que vous entendez à l'arrière plan est celui de la chasse d'eau qui évacue la bande annonce du film...)

Bon, Comme Voracinéphile, j'aurai aimé une oeuvre de 4 heures et oui, c'est possible, il suffit de regarder les versions longue des aventures de Frondon ;)

Celà fait longtemps que j'ai lu le livre mais je me rappelle des points majeurs.
Je file le voir avec ma compagne à qui j'ai préconisé de ne pas regarder les bandes annonces.
M'installant dans le fauteuil, je me dis "Allez, voyons ton point de vue et ta mise en image Mr Hood"

On va commencer par ce qui m'a chiffonné (bon, ce n'est pas rédhibitoire...)
=> Attentions, ça va SPOILER à gogo !

- Ender... depuis quand il devient plus humain au fil de l'histoire ?
Ce que je peux en avoir marre de ces films qui vous prennent pour des gosses... Ender devient inhumain, point !
Un gosse tué par accident dans les douches ? MON CUL ! C'était un acte stratégique et réfléchi de la part d'ENDER ! (J'vous dit ZUT !)

- 1h54 ? Bon, on va resortir les classiques et commencer avec un de mes préférés : "Danse avec les Loups"... 3h, nom de Zeus, pour la version cinéma !
4 heures pour la version longue qui passent comme 40mn tant c'est bien foutu !
Marre des producteurs frileux et de ce lobby qui veut nous imposer des films courts pour la seule raison que l'on peut faire plus de scéances (donc de fric) dans une journée... (Le ZUT Contre
Attaque ! )

- La fin...
Bon, on s'en doutait un peu que ce serait une "vrai" battaille mais je n'arrive pas à trouver comment le réal et le scénariste ont pu passer à côté du bouquin dans lequel la surprise est
totale.
Mais surtout (époque oblige), dans le livre, les chasseurs sont pilotés par des humains... dans les chasseurs.
Ce ne sont pas des drones pilotés à distance.
"Ca change quoi, vu que les vaisseaux transportant les pilotes de drones se font descendre aussi ?"
A mes yeux ça change tout car dans le livre on se rend compte que les pilotes ont suivi les ordres d'un enfant et sont morts sans sourciller... c'est juste horrible.
Dans le film, l'impact est moins fort car à chaque drone détruit, on sait que les pilotes survivent.


Passons maintenant au GROS point noir de ce film... la 2D (Le Retour du Zut)
Nom de nom de nom de Zeus !
Pour faire des bouzes puante comme "Choc des Titans" y'a du monde pour hurler haut et fort que maintenant que Cameron s'est bien fait chier sur la 3D, tout le monde peut en faire, mais quand le
film est clairement prévu pour la 3D, y'a plus personne ?

Messieurs de StereoD, faites nous une conversion pour le Bluray... siouplait !
(StéréoD à converti Titanic et Jurrassic Park pour ne citer que ces conversions qui vous chopent et vous balance dedans le film visionné tant c'est beau ;) )


Mais sinon ?
Eh bien c'est beau, beau et re-beau par derrière.
Dommage que la 3D n'ai pas été utilisé car Gravity aurait pris une sérieuse et méchante claque...

Bref, j'attends avec impatience le Bluray de ce petit bijou !

voracinephile 28/01/2014 00:38



Pour ma part, j'attends cette adaptation depuis l'an dernier. Et j'ai déprimé à l'annonce de la nomination de Gavin Hood, responsable du nul X men origins... Je m'attendais à voir une grosse
merde, j'ai été très agréablement surpris (et comme on a vu Gravity après avec un pote, on a eu aussi droit à la déception, belle ironie). Adaptation fidèle à l'esprit, violente même si
anesthésiée question violence. J'acquiesce à chacune de tes remarques, nous avons la même vision, et je serais volontier resté une heure de plus dans la salle pour apprécier ce qui a au final
tout d'une bonne adaptation. Vu la partie harrassante que constituent les combats en salle d'apesanteur, nous aurions dû en avoir davantage. En tout cas, en un film, Gavin a réussi à me redonner
confiance en son travail. Un jugement hâtif, c'est jamais bon, faut prendre du recul et voir l'ensemble...


Espérons une conversion 3D, en effet, le film y aurait vraiment gagné.



borat8 17/11/2013 11:21

Et moi un professeur foldingue qui envoie des prouts à la seconde!

voracinephile 17/11/2013 13:06



Ouch, là c'est sûr, je ne fais plus le poids...



borat8 16/11/2013 22:25

Oui mais dans ce cas-là il fallait opter pour la série TV dès le début comme The Walking dead (même si je n'aime pas la série). Là j'ai l'impression d'un "tout ça pour ça". Oui j'aimerais bien
avoir l'avis d'autres blogueurs parce que là nous ne sommes que deux vulgaires adversaires! ;)

voracinephile 16/11/2013 23:33



Hé ho ! J'ai ici un Docteur Machin qui ne demande qu'à dissoudre les particules des dissidents !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche