Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 10:30

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/thriller/le_collectionneur,0.jpg

 

Petite dédicace à un ami, grand (a)mateur de navets et en désaccord avec moi sur la définition du mot chef d’œuvre (qui s’appliquerait selon lui à Disaster movie), qui me conseille depuis des mois de voir Le collectionneur avec Morgan Freeman, un chef d’œuvre selon lui… Bon, j’avais peur, alors j’ai reporté jusqu’à aujourd’hui, mais il y a des jours où on ne peut plus reculer. Je visionne donc la bête. Et bien même ceux qui n’ont pas de goûts peuvent avoir de la chance !

L’histoire : Alex Cross, policier et psychologue, demande à être ajouté au personnel d’enquête concernant un kidnappeur de jeunes femmes, qui aurait enlevé depuis une demi-semaine sa nièce.

 

http://cine.woopic.com/photos_400/48/133/230704.jpg

 

Tout d’abord, mes dix minutes de moquerie face à une jaquette ô combien racoleuse. « A mi chemin entre Seven et Le silence des agneaux ! » nous gueule Télé loisirs ! Mais comment peut-on sortir des conneries pareilles ? Ici, aucune mise en scène morbide (exit seven) et les motifs de l’assassin sont à des lieues de ceux du tueur aux papillons (exit Le silence des agneaux). C’est d’ailleurs ce qu’il y a de bon dans ce thriller : il n’a pas peur d’innover ! Si le personnage d’Alex Cross est somme toute classique (Morgan se contente de jouer sans grande implication personnelle, ce qui nous surprendra beaucoup quand il se mettra à cogner sur un suspect, tellement ça ne cadre pas avec son profil psy), l’histoire se révèle être beaucoup plus intéressante. Avec un générique hideux mais malsain (de très laides incrustations de flammes qui dansent sur l’écran, mais le psychopathe qui nous raconte son premier meurtre avec force de détails scabreux nous met vraiment mal à l’aise), l’histoire se lance assez vite avec un mode opératoire intéressant. Le kidnappeur n’est pas vraiment un serial killer, puisqu’il se fout de la mise à mort de ses victimes. Ce n’est pas le fait de tuer qui l’intéresse, il veut essentiellement les faire tomber amoureuses de lui en captivité. Il se constitue alors un harem de filles kidnappées dans un mystérieux réseau sous-terrain, où il tente d’en séduire plusieurs à la fois. Une première donc, et un thriller qui joue beaucoup sur cette originalité du processus, qui joue le suspense à la fois avec l’enquête policière qui patauge dans la choucroute et le huis clos avec la dernière victime kidnappée. Un cocktail à la saw en somme, mais avec relativement peu de violence (je préconise quand même l’interdiction aux moins de 12 ans et pas le « tout public » indiqué sur cette connerie de jaquette). Long d’environ deux heures, l’enquête se suit sans temps mort. Bien sûr, il ne s’agit pas de grand-chose de plus qu’un divertissement qui tente de faire du nouveau dans le registre du psycho-killer. Pour, si la psychologie est souvent appelée dans le récit, le film n’est en rien psychologique, se contentant de délivrer la marchandise avec un certain savoir-faire, voire de l’efficacité (le final violent dans une cuisine). Toutefois, le script devient un peu grandiloquent quand il commence à essayer de nous faire gober l’association de 2 serial killers (autrement dit deux êtres aux égos surdimensionnés prêts à tuer, forcément incompatibles). Mais le suspense restant bien géré, on ne lui en tiendra pas rigueur, le résultat parvenant à s’imposer comme un bon spectacle. Après, on n’a rien appris avec ce film, mais le divertissement est là, et pour peu qu’on soit de bonne humeur, il y a de quoi apprécier… Honnête !

 

4.5/6

 

1997
de Gary Fleder
avec Morgan Freeman, Ashley Judd

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bond123 31/07/2012 08:32

Un bon thriller, très agréable à regarder et qui tien bien en haleine.

voracinephile 01/08/2012 16:02



Plutôt d'accord avec toi, le spectacle n'est en tout cas jamais ennuyeux à défaut d'avoir des personnages charismatiques.



Zogarok 29/07/2012 21:15

Ton ami abuse, le (contre-)chef-d'oeuvre, ce serait plutôt la suite, LE MASQUE DE L'ARAIGNEE. Je me rappelle de ce final, et d'une tentative de fuite d'une victime aussi... Le genre de films qui a
servi de modèle aux "Esprits Criminels" & cie ; moins radical que LE SILENCE, pas encore aussi commun que ces séries cheap et sentimentalistes.

voracinephile 29/07/2012 23:23



Je compte voir le masque de l'araignée pour juger de ce séquel... Exact, tu as une des kidnappées qui s'enfuit en plein milieu du film (parce qu'elle est un peu rebelle) et qui va aider Freeman
dans son enquête... Un film finalement sympathique, clairement moins efficace que le Silence (LA référence), mais un thriller gentimpent original qui fait son boulot dans son coin sans lorgner
vers les prédécesseurs. Honnête !



gangstermomo 27/07/2012 21:50

mdr j'aime beaucoup ton intro qui me rappelle quelqu'un
Sinon je trouve ce film très bien mais ça fais un moment que je l'ai vu , dans mes souvenir c’était un film ou le suspens est constamment présent et ça vaut bien un 30000/6 ^.^

voracinephile 29/07/2012 23:15



Salut momo ! Ravi de t'avoir rafraîchi la mémoire avec cette introduction carabinée... Il faudrait qu'on se le revoit ensemble un de ces jours, c'est un film plutôt efficace, qui en tout cas se
révèle original dans les motivations du maniaque de service.



borat8 22/07/2012 23:06

En tous cas la BA montre une sorte de téléfilm au scénar simpliste et déjà moins charmant que le second volet.

borat8 22/07/2012 21:34

Le film de Lee Tamahori est passé il y a quelques temps sur la une. Après c'est vraiment pas terrible. Vraiment un film de deuxième partie de soirée. En sachant qu'un troisième volet des aventures
d'Axel Ross avec comme titre le nom du héros va sortir. Par contre ça sent encore plus mauvais que pour le Tamahori et pour cause: Rob Cohen à la réal, Tyler Perry à la place de Morgan Freeman et
Matthew Fox en tueur psychopathe. La bande annonce est sur le net.

voracinephile 22/07/2012 22:19



Hum... affaire à suivre, donc, mais Rob Cohen, ça ne me rassure pas moi non plus...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche