Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 19:34

Gaff1974296089.jpg

 

Le fugitif est un thriller des années 90 plutôt connu, puisqu’il proposait une trame bateau mais stimulante (les affiches du film sont des avis de recherches sur le personnage d’Harrison Ford) et quelques ingrédients de ce qui fait un bon thriller (coup monté, cavale et enquête). On ajoute à ça un casting en or (Ford, Jones…) et on obtient un film long, plat et sans grandes surprises.

L’histoire : un médecin se retrouve accusé du meurtre de sa femme et est condamné à mort promptement (la justice américaine, c’est carré). Il clame son innocente et parvient à s’évader au cours d’un transfert.

 

http://storage.canalblog.com/84/87/300459/13405367.jpg

"Il ne court pas aussi vite que mes balles..."


Ca a l’air bon, mais en fait, c’est surtout ultra prévisible et téléphoné. Si on sent qu’Harrison Ford fait des efforts pour entrer dans la peau de son personnage de médecin, le début se fait complètement sous pilotage automatique, aucune surprise ne pointant à l’horizon. Quand on voit l’interrogatoire, on prédit qu’il va être coupable et qu’il va s’évader pour démarrer l’enquête. Et quand on voit le flash back au cours duquel notre toubib rit avec les invités, et que ceux-ci s’écartent juste assez pour qu’on puisse lire le projet de lancement d’un nouveau médoc à l’hôpital où il bosse, on sait déjà vaguement pourquoi on lui a tendu un piège. Après, on assiste à l’évasion la plus drôle qu’il m’ait été donnée de voir (un bus qui roule sur lui-même pour atterir sur une voie ferrée alors qu’un train arrive : la parodie Le détonateur avec Leslie Nielsen parodie magnifiquement cette séquence), suivie de la cavale la plus longue que j’ai pu suivre. Pendant une heure vingt, rien, que dalle, on suit juste notre héros qui fait semblant de bosser dans un hôpital pour poursuivre son enquête, qui tente de se déplacer discrètement en se rasant et en se coiffant différemment. C’est clair, c’est un peu palpitant de ci de là, mais il faut dire qu’on atteint des sommets du ridicule quand il se jette du haut d’un barrage (et on voit très bien que le mannequin heurte la paroi de béton avant de tomber dans l’eau) pour refaire surface un kilomètre plus loin (en ayant parcouru la distance en apnée). S’ensuivent la traque des autorités (menée par un Tommy Lee Jones nerveux, mais un poil gâchette facile sur les bords (il abat dangereusement un évadé de sang froid, avant de gratifier sa nana qui pleure d’un « Ta gueule ! » sec comme un coup de trique). On enchaîne avec quelques déboires de notre héros qui, reconnu par différentes personnes, doit fréquemment changer d’endroit (la palme à la séquence de l’hôpital où on nous montre qu’il sauve un môme et que ça ne sert juste qu’à le faire décamper). Mais l’enquête avance tout à coup (ah, on nous ressort enfin le plan des infos sur le médoc) et qui embraye sur la politique douteuse d’un labo pharmaceutique (qui truque ses résultats pour ouvrir un marché lucratif). A l’époque, ça présentait une petite once d’originalité, mais aujourd’hui, et c’est d’ailleurs la seule chose qui vient relever ce thriller, qui trouve encore des échos de nos jours. Mis à part cela, on suivra de nombreuses méandres inutiles à l’intrigue (le passage dans le commissariat est à mourir de rire d’inutilité), et le gentil dénouement où les deux hommes qui ont joué au chat et à la souris pendant deux heures se tapent dans le dos, prêts à discuter base ball. Un thriller paresseux et pantouflard, dont l’aura de scandale s’est depuis considérablement amoindrie.

 

1.5/6

 

1993
de Andrew Davis
avec Harrison Ford, Tommy Lee Jones

 

http://www.filmotv.fr/elts/programmes/960/gallerie/PHOTO_LE_FUGITIF_PHOTO1_w_450.jpg

"Je suis innocent !" "Taisez vous !"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zogarok 26/01/2012 11:00

Je ne dirai pas que ça portait une "once d'originalité" à son époque, mais en tout cas c'était largement valable. J'en ai un très très vague souvenir (vu à 13 ans sans doute, à moins que ce soit
celui-là et non sa suite que j'ai revu il y a moins longtemps), c'est assez plat, c'est tout à fait conventionnel, mais dans son domaine et même si ce n'est pas Die Hard, c'est "ce qu'il faut". Du
bon gros ciné-pop-corn inoffensif, un peu fade et neutre, mais sans temps mort. Le genre de film que chaque nouveauté écrase un peu plus; peut-être pas bon pour les poubelles de l'Histoire du ciné
mais certainement pour les oubliettes (ou les après-midi de TF1) en somme.

voracinephile 26/01/2012 21:35



Encore un avis positif pour Le fugitif ! Me serais-je planté ? Perso, je ne crois pas, car si le héros est en effet plutôt charismatique, le too much m'a un pêu fait tiquer (peut être parce que
j'ai vu récemment Ultime décision, et qu'il est aussi un thriller bateau des années 90, ersatz de Die Hard en mauvais). Et le suspense m'a semblé plus prolongé pendant une bonne partie du film
que vraiment entretenu. Après, le film n'est pas détestable, mais ayant spoilé trop rapidement ses ressorts, je l'ai trouvé trop long pour être vraiment diverti. Reste un film quand même connu,
mais qui perd de son intérêt en vieillissant.



Duncan 25/01/2012 14:00

Hum,j'aime beaucoup ce film moi :)
Efficace,bien interprété,j'aime.

voracinephile 26/01/2012 20:27



Oui, je constate qu'il est encore très populaire auprès des cinéphiles. Peut être que ma note est un peu trop sévère avec lui, mais perso, j'ai trouvé un peu le temps long devant ce thriller
certes bien interprété mais carrément longuet par moments...



alice in oliver 24/01/2012 23:09

de toute façon, à la base, je préfère largement la série originale. Mais va falloir que je le revoie pr me faire une idée plus précise.

alice in oliver 24/01/2012 21:39

ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu mais je n'ai pas le souvenir d'un si mauvais film

voracinephile 24/01/2012 21:58



Dans les années 90, ça pouvait passer, mais aujourd'hui, ils en font clairement un peu trop, et le film est trop long. Il fait de multiples trucs qui se révèlent inutiles, mais qui servent juste
à prolonger le suspense de la traque (le passage au commissariat, la fuite dans les canaux du barrage, la séquence de l'aide soignant à l'hôpital...). Et puis, le héros est trop indestructible,
et les séquences d'action trop 90's (la chute du car, c'est bien, mais sur la voie ferrée, ils en font trop, surtout que le train commence à dérailler et que notre héros doit courir plus vite que
le train pour aller se planquer 100 mètres plus loin...). Nan, c'est trop long et j'ai du mal à le considérer sérieusement, mais ton avis ajourné m'intéresserait beaucoup !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche