Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 13:47

Cédant à une envie aussi pressante que jouissive, voici le top 10 du film bis revendiqué par Voracinéphile, asséné ici de façon subjective (mais encadrée). Vu que le cinéma bis est l’un de mes genres favoris (car, loin de ces chefs d’œuvres qui vous forcent à réfléchir, ils sont entièrement tournés vers la détente, avec quelque fois un petit contenu sentimental qui vient renforcer son capital sympathie), je m'exerce au classement de l'inclassable, fondé essentiellement sur mes goûts douteux. Voici mes contestables critères de sélection. Pour faire un film bis orgasmique, il faut :


-       Des effets spéciaux en latex

-       Un budget visiblement limité, mais quand même conséquent (exit les nanars)

-       Des dialogues nanars (ou de petites incohérences)

-       Une absence de moralité

-       Un scénario imparfait mais à la générosité entièrement tournée vers le public

-       Un film d’horreur qui ne fait pas peur

 

 

 

 

Et, pour ceux qui répondent à ces critères et que j’ai pu voir, voici les heureux élus qui figurent dans ce Top Bis :

 

1)    Necronomicon

 

vlcsnap-999123.png

 

vlcsnap-1001966.png

 

vlcsnap-1002129.png

 

vlcsnap-1002863.png


2)    Le Blob 1989

 

  vlcsnap-964552

 

vlcsnap-964231

 

vlcsnap-967064

 


3)    Le masque de cire

 

vlcsnap-944574

 

vlcsnap-945811

 

vlcsnap-947000.png

 


4)    Amityville II

 

  vlcsnap-1010245

 

vlcsnap-1012633

 

vlcsnap-1012956

 


5)    Meatball Machine

 

vlcsnap-989965.png

 

vlcsnap-993637.png

 

vlcsnap-994971.png

 


6)    Hellraiser 2

 

vlcsnap-950248

 

vlcsnap-951709

 

vlcsnap-956791

 


7)    Gremlins II

 

6a00d8341c625053ef00e55363d0a48833-800wi_fmq2.jpg

 

Gremlins_2_stripe_gizmo-e1307919078817.jpg

 

gremlins2.jpg

 


8)    Horribilis

 

vlcsnap-959737

 

vlcsnap-961365

 

vlcsnap-962155

 


9)    Ebola syndrome

 

Ebola-Syndrome-10.JPG

 

ebola-syndrome21.jpg

 

Ebola.Syndrome.avi18.jpg

 


10)  Ex aequo Une nuit en enfer & Demons

 

vlcsnap-1155531

 

vlcsnap-1159930

 


 

vlcsnap-976406

 

vlcsnap-984536

 

vlcsnap-987349

 


Mention spéciale à Pirhana de Joe Dante, Predator (oui, c'est un film bis qui rentre dans ces catégories, avec entorse au dernier commandement), Re-animator et The Deadly Spawn. Les prétendants au titre comme Alien, Body Snatchers ou encore The Thing ont été recalés essentiellement parce qu’ils ne sont pas assez nanar, ou qu’ils réussissent à faire peur (et qu’ils passent donc dans la catégorie épouvante).

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Divers
commenter cet article

commentaires

hdef 01/07/2014 02:03

J'ai vu Horribilis en dvd mais je n'ose pas l'acheter, de peur de vomir (oui, je sais, c'est con de la part de quelqu'un qui a vu Salo). Qu'est-ce que ça vaut s'il te plaît ?
Merci d'avance...

hdef 15/07/2014 14:58

Merci beaucoup pour cet avis, j'y fonce (le film d'horreur gore préféré d'un bisseux même en herbe, y a pas, faut le voir ^^). Par contre je crains ne pas avoir vomi devant Hostel. Dormi, oui. Vomi, non. Je crois que seul Salo y est arrivé justement... Et Frissons aussi... Et La Grande bouffe... Ca commence à faire du monde :D

voracinephile 13/07/2014 14:49



Horribilis. Alors pour te conseiller (si tu ne l'as toujours pas acheté), il a été longtemps un de mes films gore favoris. Je l'ai vu à mes débuts d'initiation cinéphile, et autant dire que c'est
un florilège question maquillages cracra. De là à vomir, non, clairement (seul Hostel avait réussi à ce niveau). Le film ne se prend jamais au sérieux et se comporte vraiment comme une série B de
monstre réjouissante et bourrée de surprise. Après, tu auras ton lot de plaies suppurantes, d'acnée pustuleuse, quelques trucs dégueu sur la boulimie et pas mal de gore poisseux. Mais si tu le
regardes en mode "Le Blob", tu devrais passer un moment sympathique. Après, les personnages sont assez quelconques, et même si j'aime bien l'histoire, elle pourra passer pour clichée. Si il est à
10 euros ou moins, c'est valable.



Zogarok 23/03/2013 13:27

Oui : pour le critère 6, je ne connais pas un seul film qui (me) "fasse peur", même si j'ai toujours vu que c'était le cas pour la plupart. Une anxiété en revanche, oui. Mais c'est peut-être
l'effet aussi d'une cinéphilie trop avancée qui limite l'impact émotionnel.

voracinephile 23/03/2013 15:38



Tiens, tu n'as jamais été plus loin que l'anxiété ? Même en étant plus jeune ? Pour ma part, je peux citer Predator comme traumatisme, et quelques années plus tard The Ring, Evil dead... Avec
l'âge, la peur (tu veux arrêter le film mais tu ne peux pas) se mue davantage en angoisse. Tu sens un malaise ou une grande intensité, mais c'est plaisant, car tu es dans le film, il fonctionne
particulièrement bien. Ce sont souvent des surprises ces dernières années (dans la catégorie horreur, je peux citer La maison près du cimetière, ou plus récemment Infection), mais je ressens
maintenant plutôt cela devant les OFNI et les films chocs (quoique je suis souvent déçu par ces derniers, mais je découvre actuellement le cinéma de Hussein pour mon plus grand plaisir). Et
reprécisons le : je ressens mieux les films en étant accompagné d'un public.



Zogarok 23/03/2013 10:40

Exit les nanars, voilà une nuance de taille. Ce sont aussi des critères auxquels je suis sensibles. Ces films-là sont parmi les plus créatifs.

En relative harmonie avec cette sélection ; Le Masque de cire me semble un peu haut.

Pourquoi évoquer Alien/The Thing (c'est un parti-pris) : les critères 3 et 5, les plus déterminants, n'y sont pas du tout. Ce sont simplement des films "d'auteur" désinhibés et au budget limité.
Par contre Predator est, c'est vrai, tout à fait à sa place dans cet univers.

D'où vient la dernière image ? J'ai vu les deux derniers films et ne m'en rappelle pas.

voracinephile 23/03/2013 12:22



Je voulais exclure les nanars parce que sinon, ça aurait été trop d'un coup. Mais il faudra que je prépare une chronique en conséquence... Content que tu apprécies ces critères.


Le masque de Cire, c'est un coup de foudre. Depuis que je l'ai acheté, je le revois régulièrement. Je dois dire qu'à l'exception du passage avec les cochons, je trouve ce film parfait. C'est
nanar dans le sens jouissif du terme, il y a des effets spéciaux latex tout le temps, le gothique aux couleurs chaudes est là, le scénario part en sucette... Un régal d'une heure et demie.


J'évoque Alien et The Thing en aparté parce que je leur trouve un bel air de série B, mais que le succès a érigé en chefs d'oeuvre du genre. Effectivement, les critères 3 et 5 disqualifient (le
sixième aussi d'ailleurs, me concernant). Pour Predator en revanche, seul le 6ème peut le disqualifier dans ce classement. Tiens, ça serait marrant de le placer dedans... Il sera dans les
mentions spéciales !


La dernière image vient de Démons. Quand une survivante se met à 4 pattes et qu'un démons atrocement mal maquillé sort de son dos. Gros moment de fou rire gore.



Vince12 18/03/2013 09:52

Pas mal les photos Meatball machine a l'air définitivement de ressembler à Tetsuo. Par contre c'est quelle version du masque de cire ?

voracinephile 18/03/2013 10:39



Ah, enfin un comm réjouissant qui note le caractère purement jouissif de cette chronique (il me fallait un prétexte pour coller des screen shot bourrés de latex). Content que Meatball Machine
t'accroche, je suis un vrai militant pour ce film, qui recycle Tetsuo sous un angle purement ludique et foutrement jouissif. J'y adhère encore plus qu'à Tokyo Gore Police, qui a pourtant de
solides arguments.


Pour le masque de cire, c'est le film de 1994 tourné par Sergio Stivaletti. Un film méconnu qui rend hommage à Fulci avec une bonne dose de gore, et surtout une histoire complètement
abracadabrantesque riche en dialogues nanar et en concepts surréalistes, bref, tout ce que j'aime (sa troisième place est amplement méritée, j'avoue ressentir un attachement monstrueux pour cette
modeste production gothique).



film streaming 18/03/2013 07:13

moi j'ai beaucoup aimé "une nuit en enfer" avec sex machine, c'était cool, et la photo que tu as mis avec les mains sur l'épaule est mon passage préférer.
mistergoodmovies.net

voracinephile 18/03/2013 08:10



Une nuit en enfer a toujours la côte, je pense que c'est le meilleur film de Robert Rodriguez (en tout cas, c'est celui qui reprend le mieux le style Tarantino dans la première partie, avant de
partir dans le bis le plus fou). Dommage que ses suites virent sur le navet, mais ce premier opus assume parfaitement son statut de divertissement moins subtil qu'un Tarantino. Rodriguez persiste
aujourd'hui dans un style plus grindhouse, mais je trouve qu'il s'est considérablement appauvri (Planète terreur est sympa, Machete est raté).



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche