Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 07:59

http://1.bp.blogspot.com/-5V9Le86YMvM/UNW38D3Zm_I/AAAAAAAABIs/4d9WU-G4qiA/s1600/560_239140.jpg

 

Les bêtes du sud sauvage est un film sortie cet hivers dans une indifférence indécente, probablement provoquée par le manque de publicité à son sujet. Une injustice au vu de ses modestes ambitions, plutôt bien atteinte à en juger du résultat. Un film familial autre, qui n’hésite pas à faire intervenir un peu de fantastique pour renforcer la poésie de son histoire et à s’attacher à la vision d’une gamine de 8 ans pour se détacher de tout contexte réflexif et partager son émerveillement.

L’histoire : Hushpuppy est une enfant qui vit avec son père et toute une communauté dans Le Bassin, une zone inondable que la moindre tempête peut entièrement noyer. Tout ce petit monde, en situation précaire, profite de leurs derniers jours de vie sur ce territoire condamné.

 

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/images/3F9E3397-7A32-46C8-86C9-DA1DF014C69F/LRL_03/les-betes-du-sud-sauvage-premier-film-de-benh-zeitlin.jpg

 

Magnifique petit film que ces bêtes du sud sauvage, qui réussit à trouver un ton de narration magique de son histoire, au point qu’on trouve parfois le moyen de faire des comparaisons avec les productions des studios Ghibli (Ponyo pour le côté inondation, et Princesse Mononoke pour les aurochs). L’héroïne, une petite fille noire de 8 ans, nous entraîne assez bien dans ce monde étrange avec des lubies poétiques (elle écoute sans arrêt des cœurs d’animaux battre, s’émerveillant parfois de leurs émotions), dans cette communauté qui fait la fête régulièrement pour profiter de ses derniers instants de bonheur. Car son titre ne concerne en rien les aurochs (qui n’ont d’ailleurs pas de grands rôles dans l’histoire, ils sont là pour contribuer à la magie ambiante du film), mais bel et bien les habitants du bassin, enfermés dans la zone par une digue impersonnelle, construite par « ceux de l’autre côté ». Des phénomènes en quelques sorte, qui décident de rester sur leurs terres non pas par paresse d’aller ailleurs, mais qui privilégient leur attachement sentimental à leur peur de la mort. Dans ce climat étrange, à la fois craintif mais rigolard, Hushpuppy va à l’école du village et vit avec son père, alcoolique, souvent rude, mais pas mauvais bougre. Il gagne d’ailleurs en capital sympathie au fur et à mesure que le film se développe (et parfois, il est capable d’une poésie touchante, comme lorsqu’il décrit sa femme, dont la beauté suffisait elle seule à faire bouillir de l’eau (beau compliment ^^)). Et quand l’inondation a lieue, c’est un voyage au cœur d’îlots dans lequel s’engage le film, pendant que, détachés de la banquise, des aurochs congelés dérivent vers ces terres. Perdant au fur et à mesure ses personnages, le film s’attache donc à illustrer le parcours de Hushpuppy jusqu’à son final mélancolique, la montrant elle et les siens en marche sur une route inondée, peuple sans terre et errant vers l’inconnu, sans pour autant avoir entamé leur enthousiasme. Beau petit film étrange, Les bêtes du sud sauvage est une curiosité remarquable, un peu dans la veine de l’étonnant Max et les maximonstres pour l’ambiance (sans toutefois les caractères enfantins des monstres). Touchant.

 

4.5/6

 

2012
de Benh Zeitlin
avec Quvenzhané Wallis, Dwight Henry

 

http://www.lesinrocks.com/wp-content/thumbnails/uploads/2012/12/lesbetesdusudsauvage604-tt-width-604-height-400-attachment_id-330160.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Aventure (la mine d'or)
commenter cet article

commentaires

borat8 12/02/2013 00:00

A vrai dire, je ne m'attends à rien! Juste à un bon film! Borat positif oh purée ce n'est pas tous les jours!

voracinephile 12/02/2013 16:50



Alors parfait !



borat8 11/02/2013 20:17

J'essayerais au moins de le voir en DVD, parce que c'est intrigant cette gamine face à un sanglier géant.

voracinephile 11/02/2013 22:57



Un beau moment de poésie, ce passage là. Par contre, ne fais pas comme moi en t'attendant à un grand film fantastique. Tu ne les verras que très peu, ces aurochs ! 5 minutes grand max sur tout le
film. La magie est ailleurs...



princécranoir 11/02/2013 13:06

En effet, mais pas sûr que le public de TF1 soit très concerné par ce film.

voracinephile 11/02/2013 22:38



Oh la ! Avant ces bêtes, va falloir rentabiliser Bienvenue à bord et Les seigneurs ! La culture passera à 00:30 après les Experts !



borat8 10/02/2013 20:42

Pas au courant perso.

voracinephile 11/02/2013 10:29



A rattraper gentiment, si possible.



princécranoir 09/02/2013 13:24

La gamine invitée sur le plateau du 20h de France 2 pour la sortie du film, c'est pas mal déjà pour un film confidentiel.

voracinephile 10/02/2013 23:01



En effet, c'est une belle preuve de volonté de promouvoir le film... Après, tout le monde regarde TF1. XD



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche