Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 16:03

http://www.sevensept.com/sites/sevensept.com/files/imagecache/gallery/uploads/images/films/chroniques_du_dragon-.jpg

 

La déchéance, la dégradation, l’humiliation d’avoir eu toutes ses chances et d’être tombé plus bas que terre, Pitof pourrait bien vous en parler. Jeune réalisateur promu par l’écurie de Jean Pierre Jeunet (qui depuis a oublié son nom), ce réalisateur a commencé à lorgner vers le cinéma à la Gans avec Vidocq, mais en monstrueux (vive les gros plans mal torchés), avant de bifurquer vers le blockbuster tellement mauvais qu’il fait office de référence de ce qu’il ne faut pas faire avec Catwoman (en offrant à Sharon Stone et Halle Berry peut être ce qui restera comme leur pire prestation). Après s’être grillé dans son pays d’origine et aux USA, le réal avait le choix : le porno, le cinéma groenlandais ou Syfy. Quitte à s’humilier jusqu’au bout, il a pris Syfy (avec les félicitations de David Decoteau !) et a tourné Les Chroniques du Dragon, fresque d’héroïc fantasy qui compte bien rendre ses lettres de noblesse au genre en ridiculisant Le Seigneur des Anneaux. Les fans d’Eragon apprécieront !

L’histoire : l’attaque de la carpette enflammée !

 

http://www.fichesducinema.com/spip/IMG/gif_chro.gif

 

Vraiment, après avoir eu 80 millions de dollars sous la main pour faire Catwoman, voilà que Pitof doit se démerder à faire une fresque épique pour 1 million. Les coupes de budget sont franches. Casting entièrement inconnu, film tourné avec des figurants roumains et post prod saturant les couleurs avec cette teinte jaunâtre chère au réalisateur (ça fait chaleureux, mais purée c’est lourd au bout d’une demie heure…), le film sent le petit budget à plein nez. Mais vu la maigreur des moyens, l’image est jolie. En revanche, le script est nettement moins joli, et attendez que j’aborde les effets spéciaux. En effet l’histoire nous parle d’une princesse qui a des couilles, et que son père voit d’un bon œil, alors que sa mère aimerait bien la caser avec le fils du baron de la contrée voisine (un abruti, ça va sans dire). Mais elle tient à sa liberté et entend faire fi des conventions. C’est alors qu’un dragon arrive et commence à brûler le village (et d’ailleurs, rarement un dragon a autant ressemblé à un paillasson enflammé. Sérieusement, foutez le feu à votre paillasson et lancez le en l’air, vous aurez un effet similaire, il faut juste rajouter une tête numérique pour qu’on comprenne). Le roi mobilise toutes ses troupes pour détruire la bête (15 archers), mais hélas, ils ne sont pas assez nombreux (lol ! Déjà que je pourrais prendre le château en recrutant 5 paysans) et ils se font rétamer. On soupçonne le roi d’à côté d’avoir réveillé cette vérole pour préparer une invasion (enfin, vu le nombre de soldat, il pouvait attaquer tout de suite), et donc, la fille se lance toute seule dans une mission d’espionnage. C’est alors qu’elle rencontre le fils d’un ancien Dragonnier, qui sent remonter les instincts de chasseurs de dragon de son père. Quand il est au courant de la situation, son sang ne fait qu’un tour et il va lire un bouquin qui s’intitule « La chasse aux dragons pour les nuls », avec un film explicatif (très bon, le coup du projecteur au moyen âge, j’adore, c’est audacieux !). Il apprend que pour contrôler un dragon, faut lui prendre une glande qu’il a dans la tête (facile), et que pour combattre le feu, il faut… réveiller le dragon de la Glace ! Parce que quand la Glace rencontre le feu… il y en a un des deux qui perd ! Aussitôt dit, aussitôt fait ! A lieu alors le duel des carpettes volantes, à la différence que si l’une émet de la fumée noire numérique, l’autre émet de la fumée blanche numérique. Les paillassons volants se mettent sur la gueule jusqu’à ce que le paillasson en feu crève. Mais problème, le paillasson de Glace se met lui aussi à détruire la région. Qu’est ce qu’on fait ? On re-réveille le dragon de Feu ? (car rien de plus facile de réveiller un dragon : on fait un feu en y foutant quelques écailles et hop, magie !). Non ! On fait venir le dragon en lui montrant qu’on a sa glan-glande, et on la lance dans un gouffre en faisant péter un pétard au sommet. Et là, un effet numérique affreux nous enterre dragon et glande et fin du problème. On reprend la scène d’ouverture avec les mêmes figurants qu’avant les attaques du Dragon, et le spectateur n’y voit que du feu. Manichéen, puéril et sans grand intérêt esthétique, Les chroniques du Dragon est très drôle pour le professionnalisme de Pitof qui s’efface complètement derrière le script. Transparent du début à la fin, Les chroniques du Dragon ressemble à un DVD, mais dès qu’il prend feu et qu’on le lance en l’air, il se transforme en Dragon content d’être libéré. Alors, faites de même chez vous : libérez le dragon en cramant cette saloperie et en la jetant par la fenêtre !

 

0/6

 

2008
de Pitof, John Stevenson
avec John Rhys-Davies, Razvan Vasilescu

 

http://www.scifi-universe.com/upload/galeries/images_film/21054/chroniques_du_dragon_02.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

borat8 12/12/2012 23:26

En tous cas, je veux le revoir. Il n'a pas eu encore sa place sur Ciné Borat ni sur Naveton. Encore un grand moment en perspective pour l'ami Borat!

borat8 10/12/2012 23:09

J'avais aussi oublier qu'il s'agit d'un homme poisson dans le film! Ah les pieds palmés et les branchies! Faut vraiment que je le revois, même pour rire. En sachant qu'il marquera la descente aux
enfers de Costner. ça c'est moins drôle parce que c'était quand même le point fort de cette connerie de Bodyguard!!

voracinephile 12/12/2012 20:36



^^ Que du bonheur, Waterworld ! Je vois que les souvenirs refont surface ! Que du bonheur de barbotter dans l'océan avec le trimarent du marin...



borat8 10/12/2012 19:13

A vrai dire, ce dont je me souviens est de Kevin pissant pour faire de l'eau, qu'il baise en pleine mer et du final dans la forteresse pirate. Et accessoirement j'ai vu Le joueur du grenier avec le
jeu abordé.

voracinephile 10/12/2012 21:32



L'ouverture avec Kevin qui pisse était en effet marrante. Mais je préfère sa technique de pêche, où il se fait manger avant de tuer la bête de l'intérieur juste pour se découper un steak. Et bien
sûr le final explosif où les maquettes pètent dans tous les sens pendant que Kevin fait du saut  à l'élastique avec une simple corde (et il se réceptionne proprement, le salaud !)



borat8 09/12/2012 22:53

A la limite s'ils arrivent à comprendre où Reynolds et Costner ont merdé (pour Battleship, Peter Berg avait d'ailleurs été voir l'ami Costner pour savoir où il ne fallait pas foirer en tournant en
pleine mer), ça va. Mais quand je vois rien que les productions qu'ils ont demandé à Roger Corman, comme Supergator, je me dis oulala! Pour le reste, faudrait que je revois Waterworld, j'en ai plus
trop de souvenir.

voracinephile 09/12/2012 23:37



Intelligent de la part de Peter Berg, ça. Mais bon, il n'empêche que c'est en partie à cause de Battleship que Les montagnes Hallucinées ont été annulées.


Pour Waterworld, revois le. C'est juste un PUTAIN de plaisir hyper coupable, un nanar manichéen pas crédible une seule seconde mais qui te met dans une jubilation pas possible (avec en prime
Dennis Hopper qui nous fait un méchant pirate assez marrant. Kevin qui met la pâtée à des pirates, le tout en mode mad max, je valide !



borat8 09/12/2012 18:42

Ce qui est fort crédible dans un film médiéval se déroulant probablement en Europe!lol De toutes manières avec Syfy, il ne faut pas s'attendre à du lourd. Certes ils ont produit les Stargate, mais
il y avait MGM qui filait les ronds. Alors quand j'entends qu'ils vont faire une série de Waterworld (oui le film avec Costner!), j'ai vraiment très peur!

voracinephile 09/12/2012 20:46



^^ Et tu n'as pas vu le coup du film au moyen âge ! Le mendiant s'amène avec une bougie et un petit mécanisme et hop ! Un dessin animé ! Il a des couilles, le Pitof !


Pour Waterworld, ça ne va pas coûter cher ! Ils tournent simplement en filmant l'horizon du même côté, ils font quelques zodiaques thunés avec des pots d'échappement et tadaa ! Waterworld is back
! Quand on sait le gouffre financier qu'avait été le film à cause des décors qui n'arrêtaient pas de couler, je demande à voir comment ils vont s'en sortir...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche