Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 18:21

Les_petits_braqueurs-20422803082006.jpg

 

Avec Les petits braqueurs, on entre dans une catégorie du navet que j’affectionne : le navet pour enfants. Produit par une Fox 2000 qui n’a pas froid aux yeux quand il s’agit de faire des produits commerciaux qui singent ce qui marche au cinéma, on en a pour notre argent avec ce film de braquage juste hallucinant, puisqu’il est lancé par des ados de 12 ans.

L’histoire : Braqueurs amateurs, rien de plus facile que braquer la banque de votre maman : il suffit de lui voler son passe le matin quand elle fait vos tartines !

 

petits-braqueurs-2004-10-g.jpg

 

Ah, quand je l’ai trouvé dimanche matin aux puces, j’ai senti immédiatement le potentiel naveteux d’une telle saloperie. Tout est fait pour que les jeunes s’identifient à ces merdeux en puissance, et qu’est-ce qui marche mieux que les lois de la couleur dans ce cas ? Un ado blanc pour les blancs, un ado noir pour les minorités et une fille pour les hommes de sexe féminins. On a même droit au petit frère, qui accompagnera ses frères et sœurs dans le braquage comme un paquet de viande que ses aînés mettront toujours en danger (mais on est dans un divertissement « familial », pas de soucis à avoir niveau qualité). Mais commençons par le début. Nos ados vivent non loin d’un circuit de kart (c’est d’ailleurs la spécialité du blanc : les voitures de kart), où le père de famille organise des tournois trop cools. Ce père est un bon américain : voisin rêvé, modèle de morale et de coolitude (il laisse les enfants tripoter les cicatrices près de son croupion…), bref, on l’aime dès qu’on le voit. Mais une complication médicale aussi brutale que fortuite va le tuer d’ici une semaine à moins qu’on ne débourse 250000 $ pour aller l’opérer à l’étranger. Et la banque où travaille la mère comme conseillère en sécurité ne veut pas accorder de prêt. Salauds de riches ! Et comme la mère a tout le système de sécurité en mémoire dans son ordinateur personnel, il ne faut pas longtemps pour que nos jeunes décident d’organiser le casse du siècle (on notera la caméra, hommage lourdingue à Star Wars épisode VI). La fille, qui est acrobate, escaladera justement 30 mètres de vide jusqu’à un coffre suspendu (ça me fait toujours rire de voir des coffres chiadés alors qu’ils sont visiblement adaptés pour les compétences du voleur), le blanc se charge de l’entrée et de la sortie en kart, et le noir va s’occuper des caméras et faire la surveillance. Arrive la soirée tant attendue, où on voit débarquer des adolescents en costard cravates (avec leur petit frère de 5 ans) transportant des kilos de matériel dans des sacs de voyages qui entrent dans la banque sans ce faire remarquer (il faut dire que dès qu’ils arrivent dans leur champ de vision, les gardes regardent immédiatement ailleurs). On appréciera au passage les séquences naveteuses à base de gardes de sécurités, incompétants notoires qui passent leur temps à dormir ou à taper sur des trucs avec leurs armes… Pirater la sécurité ? Le noir branche sa caméra numérique sur un port USB et ça y est, le système est cracké, il est dedans ! La fille, qui galérait dans l’intro pour escalader le long d’un tuyau reste suspendue à bouts de bras pendant un quart d’heure, avant de se tenir à une main pour taper 4 fois un code secret qu’on a deviné depuis 20 minutes. Et une fois le code secret trouvé… le coffre s’ouvre. Merde, c’est ça la sécurité ? Pourquoi la mère de ces abrutis n’a pas déjà été virée ? Enfin bref, nos lascars prennent l’exacte somme nécessaire à l’opération et repartent en déclenchant toutes les alarmes. C’est alors qu’a lieu l’hallucinante course poursuite avec la Police… en karting. La caméra a beau être près du sol, on voit qu’ils avancent péniblement à 50 à l’heure, mais non, il faut que ça ait l’air dynamique. Et je ne parle pas des dialogues, à pisser dans un violon (« Je n’ai pas envie de devenir un délinquant juvénile ! » « T’as raison ! Accélère ! »). Au final, la mère découvre la supercherie. Mais bon, comme ils sont gentils, elle dit qu’elle les a employés comme consultants pour montrer les failles de la sécurité. Et le pathétique chef de la sécurité, copain avec les mômes, acquiesce sans hésiter (à voir son imitation de Robert deNiro, c’est d’un vulgaire affligeant). Ils rendent l’argent, mais heureusement, le fait divers a touché le cœur de la population, qui vient en masse faire des dons (et là, je rigole, dans la mesure où en Amérique, on serait plutôt dans la pétition pour mettre en taule ces graines de bandits). Et miracle, on parvient à avoir assez d’argent. Comme quoi, l’humanité peut se rassembler pour de grandes causes. C’est dans des instants pareils qu’on est pris de bouffées d’humanisme, qu’on se dit que si tout le monde dans le monde faisait 3 bonnes actions, tout irait tellement mieux…Ah, j’oubliais, c’est Kristen Stewart d’avant Twilight qui fait la fille. Heureusement, la gamine s’est améliorée depuis…

 

-999/6


2003
de Bart Freundlich
avec Kristen Stewart, Jennifer Beals

 

http://73.img.v4.skyrock.net/2867/57322867/pics/2316257619_1.jpg

Pour compenser le bide du film, Corbin Bleu vole les jeunes dans un autre domaine : la zik !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

borat8 29/11/2012 18:05

C'est clair qu'il faut au moins 1h pour lire tout et encore en faisant quelques pauses. Reste que ça me fait bien rire.

voracinephile 29/11/2012 22:03



On est d'accord. Ca demande beaucoup de temps mais le résultat vaut le coup d'oeil...



borat8 28/11/2012 17:57

Je n'ai lu que trois articles mais c'est vraiment bien écrit. Le défonçage de cul de Twilight ça fait du bien!

voracinephile 28/11/2012 23:47



Il écrit des articles beaucoup trop long à mon goût (on finit par se lasser), mais cette ironie féroce et totalement irrespectueuse fait en effet plaisir à lire.



borat8 27/11/2012 19:19

Très long, mais ça évite grandement de se faire chier à les voir. Quoique le Borat ambitionne une bonne soirée naveteuse d'ici deux semaines avec le second qui passe sur W9. Mmmmmmmmmmmmmmmmmm! Que
ça sent bon les vampires qui brillent en Italie!

voracinephile 27/11/2012 21:13



Je suis allé sur le blog de l'odieux connard, mon dieu, ce type est un génie ! Tourner le monde entier en dérision, c'est complètement improductif, mais qu'est ce que c'est drôle et distrayant !



borat8 26/11/2012 17:36

Donc attends toi au volume 2 de Twilight 5 à ton aniv! En espérant qu'il soit sorti. Mieux l'édition collector comme ça tu contempleras le final what the fuck de la saga (je l'ai lu sur le blog La
critique de l'odieux connard, pignolade totale) parmi les plus hilarants de tous les temps.

voracinephile 27/11/2012 13:09



Oh, merci de l'info, je vais aller lire ça dès que possible !



borat8 25/11/2012 16:01

Ce sera un bon gros cadeau empoisonné! "Tiens mon Jamesounet, tu vas rire!
-Qu'est-ce que c'est?
-Ouvre!
-Oh le coffret collector Twilight. Je l'avais pas celui-là, merci, ça va être un bon moment nanardesque!
-Je suis content que ça te fasse plaisir mon poussin!
-Et comment!"

voracinephile 26/11/2012 13:01



Ca ne serait que justice pour ma part. Je fais mon enfoiré depuis deux ans avec ma soeur en lui offrant un par un les volumes de la saga en livre. Elle les lit parce que c'est sympa, mais elle
m'a avoué qu'elle sautait régulièrement des passages beaucoup trop gnangnan à son goût... Ca devait bien être à mon tour de souffrir un peu...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche