Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 19:16

http://a31.idata.over-blog.com/402x535/2/04/62/62/Photothek-C2/Ectac.Les-Schtroumpfs-Film-de-Raja-Gosnell.03.jpg

 

Les Schtroumpfs sont des personnages de bandes dessinées plutôt sympathique (l’utopie communiste dans son ingénuité), et en tout cas connus de tous. Vu qu’apparemment, la mode est à la ressortie de bandes dessinées belges (vous avez dit Tintin ?), les studios ont l’air de taper dans le tas, desfois qu’un succès surprise pointe le bout de son nez. Mais quitte à provoquer un succès, autant qu’il ne dépareille pas les habitudes des consommateurs réguliers de ce genre de produits. Miracle, Colombia pictures et Sony Pictures Animation vous propose les schroumpfs reformatés à notre époque.

L’histoire : Gargamel trouve en 5 minutes le village des schtroumpfs alors qu’il n’y était jamais arrivé en 20 tomes de bande dessinée. Les schtroumpfs fuient alors dans un vortex qui les mène en plein cœur de Central park à notre époque.

 

http://www.filmsdacote.com/wp-content/uploads/2011/08/Schtroumpfs_Film_480.jpg

 

Un p*tain de navet, voilà ce à quoi nous avons affaire. Non content de n*quer en profondeur l’intégralité des codes de la saga (l’introduction, où les schtroumpfs parlent normalement, sans jamais schtroumpfer la moindre schtroumpferie), le film rabaisse constamment ses personnages à des niveaux si infantilisants que les protagonistes de la bande dessinée en passeraient pour des caractères shakespeariens. Tentant de paraître logique pendant 5 minutes en posant une introduction tentant de faire le lien avec l’univers de la bande dessinée, le film se débrouille bien vite à en arriver à son flagrant délit de connerie en balançant quelques schtroumpfs quasiment au hasard (laissez tomber les autres, ils seront simplement abordés dans le plan séquence d’entrée) en plein cœur de New York. Et ils vont alors s’incruster chez un jeune cadre absolument inintéressant et vont se mêler de sa vie privée en réveillant en lui la fibre paternelle qui devrait sommeiller en chaque garçon. Sa compagne apparaît quant à elle comme une gentille adulte qui fait copain copain avec les schtroumpfs dès le départ (on oublie vite sa pathétique menace avec un balai à chiotte). Pendant ce temps, Gargamel part lui aussi à la découverte de la grande pomme, il cabotine comme un sagouin sauf que ses blagues sont à vomir. Autant de manque de respect du matériau originel relève tout simplement de l’hérésie. Mais c’est lorsque les Schtroumpfs se mettent à chanter de la pop qu’on sait dans quoi on a mis les pieds. Les Schtroumpfs 2010 est la pathétique tentative de Columbia de surfer sur la vague des minables Alvin et les Chipmunks (une grosse connerie qui allie la saveur naveuteuse des High School Musical disney channel et des hamsters pétomanes de Mission G), en faisant de ses personnages numériques des trucs mignons voués à être cool parce que c’est petit et que ça fait des blagues d’école maternelle. Quant à Gargamel, ce dernier est condamné à subir les assauts des schtroumpfs chaque fois qu’ils apparaîtront et finira neutralisé en tombant dans des poubelles. En bref, c’est d’une connerie absolue, une violation impardonnable de la mythologie schtroumpfique et un manque total d’intérêt de la part des studios responsable de la bête (on se demande si ils ont ouvert une BD avant de lancer le projet). Une sévère cuite.

 

-10/6

 

2011
de Raja Gosnell
avec Neil Patrick Harris, Jayma Mays

 

The-Smurfs-Film.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xelloss 02/07/2013 11:40

Bon, ma pelleteuse-à-déterrer-les-topics étant bien chaude, on va s'en faire un autre...

Voici qui devrait te réjouir

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19533760&cfilm=196701.html

Mouhahaha que c'est petit (comme les trucs bleus, tiens)

Bon, même pas sorti et même pas vu, je vais déjà faire mon chiant (et sans chiantos, parce que là, y'en à pas besoin)

Les Schtroumpfs sont a Paris...
Non !
Nom de...
Peyo est Belge, pas Français

Oui, on a fait un pas de géant car le film précédent se déroulait aux USA, mais là, on est tellement proche du Pays-des-gobeurs-de-frites que c'en est presque du foutage >

voracinephile 02/07/2013 16:02



Oh, j'ai déjà vu la bande annonce, et j'ai hurlé dans la salle de ciné... Mon Dieu, faut-il être abruti à ce point pour renouveler une expérience aussi désastreuse que le premier film... Curieux
de voir où va se trouver le passage spatio-temporel ce coup ci... Dans les toilettes du grand schtroumpf ?


J'irai le voir, pour sûr ! Je n'ai pas encore vu de vrai navet avec mon abonnement ciné, alors je compte bien salir un peu ma collection de tickets de ciné avec quelques bouses intégrales...



Xelloss 15/10/2012 20:32

A mes yeux, les schtroumpfs auraient dû être un "animé pur" a l'instar d'un Age de Glace, pour le clin d'oeil a Avatar, il aurait en effet été facile de placer la schtroumpfette avec un arc lors
d'une action de "combat" (http://media.paperblog.fr/i/338/3385027/schtroumpf-avatar-L-1.jpeg)

Un autre détail qui m'a frappé... au niveau de l'histoire et de la continuité.
Gargamel devient la "poule aux oeuf d'or" de la société truc-machin qui pour le produit de beauté, et ils vont le stalker pendant un bout de temps.
... pendant un bout de temps, et hop, disparitions des perso qui voulaient son procédé... piouf XD
On n'entend plus parler (ou alors, j'ai dormi ? )

voracinephile 16/10/2012 00:44



^^ Je m'amuse souvent à faire la comparaison entre Avatar et les Schtroumpfs.


Sinon, tu n'as pas dormi. Comme d'hab dans ce genre de production formatées, il y a des personnages qui disparaîssent du script passé un moment. Une incohérence parmis tant d'autres. Mais si les
schtroumpfs m'ont parfois agacé (le plagiat d'Alvin est évident), ce sont surtout les personnages humains qui m'énervent. Entre débilité profonde ou amabilité poisseuse de bons sentiments
(gargamel est à part, il fait "son trip"), je peine à me sentir impliqué devant des clichés aussi bas de gamme.



Xelloss 13/10/2012 19:05

Bon, ça c'est fait... et mon cerveau est encore intacte... quoi que...
Ce long métrage est ZE exemple de comment foirer une idée pourtant prometteuse.

J'ai aimé :
- Les pubs sur les toits des taxi "Blue Man Goup", "BulRay Disc" (oui, le bleu est présent dans ce film)
-La petite (ENOooOoRME) référence a Gandalf quand Gargamel parle a la mite et déclare aux prisonniers avoir demander des aigles
(là, pour le coup, ils auraient dû mettre le bruit que fait le papillon du plan du SDA, mais bon...)
- Gargamel développe des pouvoirs, et cela donne un peu (un peu, on a dit!) de charisme au perso
- le clin d'oeil a la blessure de l'oreille d'Azraël
- les "Visiteurseries" de Gargamel (mais bien trop peu nombreuses)
- le générique de fin (LA, on voit des Schtroumpfs !)


J'ai pas aimé :
- Pratiquement tout a comencer par gargamel dont la voix... la VOIX ! (screugneugneu !) et surtout l'attitude !
Même si Dumat est parti en 2006 qu'est ce qui empêchait la prod de trouver un bon imitateur ? voir d'utiliser les pistes son remasterisées des animés ?
(Sans blagues, j'ai du me refaire des épisodes de Farscape en Fr pour retrouver sa voix géniale et me purger des Schtroumpfs )
- Le lieu du film... Comme dit plus haut, il n'y a qu'un endroit où faire débarquer no p'tits trucs bleus... a Bruxelles !
(et les faire mettre le boxon chez Peyo en prime)
- les "Visiteurseuries" de Gargamel... oui, j'ai aimé mais a mes yeux un perso venant d'un monde médiéval ne PEUT pas s'exprimer comme les gens du NY du 21e siècle
(le coup du pot-de-chambre est juste hilarant ("jetez ça par la fenêtre" est un bon exemple du Bas MoyenAge) mais ils auraient du en placer bien plus


Conclusion, j'ai sourit mais jamais ri, dommage



Tu dis ne pas avoir entendu "schtroumpfer la moindre schtroumpferie", c'est étrage, les miens ont schtroumpfé (pas beaucoup, certes, mais c'était présent




Ps
Mauvaise frappe "Pnini" est "Panini"

PsII (Rien a voir avec Sony)
Le vortochiotte par lequel ils arrivent et repartent, non content d'en avoir la couleur, à aussi le bruit...
Remarquez qu'une des premières séquences est la découverte d'un Schtroumpf dans une... cuvette (tout était mis pour nous mettre l'anus a l'oreille)

PSIII (pas mieux)
On sent que certains plans ont été conçu uniquement pour la 3D, surtout le générique de fin, mais bon, la 3D doit servir un métrage... pas l'inverse :/





Allez, espérons que Gosnell apprendra de ses erreurs... ( http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=196701.html ) ...

voracinephile 14/10/2012 13:27



Cerveau indemne ! Tu as de la chance. J'ai probablement eu quelques séquelles... Curieux qu'ils n'aient pas fait écho à Avatar, ça me semblait plus logique que les Bluray ou le seigneur des
anneaux...


 


Mitigé donc. Je suis clairement un cran au dessous. Après, j'ai du voir la version canadienne du film et pas la VF, donc peut être qu'on y a rajouté des schtroumpferies. Mais quand même, ça doit
rester un simple échantillon de ce qu'il y a dans les BDs, où là c'(est au moins dans chaque bulle). J'imagine en effet que certains plans ont été fait pour la 3D (pas mal de films s'adaptent
pour cette technique racoleuse). Mais certains le font bien. Si tu regarde le générique de fin de Moi, Moche et Méchant, tu verras les petits personnages qui essayent de sortir de l'écran (de
toucher le spectateur) en repoussant chaque fois un peu plus loin les limites de la 3D. Une des rares très bonnes idées que j'ai pu voir avec ce concept depuis qu'il est à la mode...


Ne sait pas si Gosnell se rachètera, ça dépendra de son prochain projet. Ces schtroumpfs ne semblent en tout cas pas partis pour marquer l'histoire de l'animation pour enfants (Alvin et les
Chipmunks font clairement mieux en termes de chiffres).



Xelloss 11/10/2012 22:59

menthe sauvage et des fraises des bois plus le scorpion-stupidogène-hallucinatoire et le vers-luisant-psychotruc d'Avatar et on fera du bilboquet avec nos têtes...
Je le regarderai ce weekend et si mon tout petit serre-veau a survécu je laisserai un commentaire...
(en cas de décès accidentellement généré par ce métrage, je te lègue ma collection Pnini...)

voracinephile 12/10/2012 08:30



Avec un tel mélange, on est paré pour voir la forêt de Pandora dans les toilettes. J'espère que tu tiendras le choc, mais ça secoue quand même, viscéralement parlant (une nausée est toujours à
prévoir). Je ne sais pas ce qu'est une collection Pnini, mais sinon merci de cet héritage inattendu. Ca ne m'empêchera pas de faire un procès au réalisateur pour avoir tué un des rares
représentants de la langue Na'vi.



Xelloss 10/10/2012 23:58

"Une chose est sûr : le rédacteur du script était défoncé aux champignons quand il a écrit tout ça ! "
Je l'savais pas que la salsepareille était si puissante XD !

voracinephile 11/10/2012 13:13



Et encore, tu coupes ça avec de la menthe sauvage et des fraises des bois, et tu commences à avoir une idée du produit... On tient là la nouvelle dope du XXIème siècle ! Il faut aller faire péter
le village des schtroumpfs comme dans Avatar pour récupérer leur salsepareille !



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche