Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 07:54

Premium-Rush.jpg

 

David Koepp est un scénariste réalisateur pour qui j’ai de la sympathie. Auteur du génial Hypnose et ayant fait un travail gentillet sur Indiana Jones 4, le bonhomme a quelques bons points, mais s’est hélas compromis dans quelques navets. Avec Premium rush, il tenait un petit sujet, mais vu le casting (l’étoile montante Gordon Lewitt…), l’exercice aurait pu être sympathique. Raté, on est dans la veine des navets j’me la pète type 11 : 14.

L’histoire : le délit de fuite, j’en fais un art de vivre !

 

premium-rush-movie-poster-25.jpg

"Dégage, pédé d'automobiliste !"

 

Vraiment, le film commence d’une façon insupportable en érigeant son héros comme un irresponsable notoire qui roule à fond dans les rues sans freins ( ??) et sans jamais ralentir, parce qu’il n’en a pas envie. Et je dis bien parce qu’il n’en a pas envie, vu qu’il cause des accidents par dizaines et qu’il ne prend jamais la peine de s’arrêter. Mais c’est un héros. Le film, qui voit les évènements depuis le point de vue des cyclistes, jette la pierre aux automobilistes. Mais en fait, avec du recul, il en fait des abrutis mongoloïdes phénoménaux, ce qu’il y a de pire dans le cliché américain. Je suis cycliste donc j’ai raison (parce que tout le monde me déteste), alors si tu me fais une queue de poisson, je t’éclate le rétro viseur avec mon antivol parce que tu es un salopard d’automobiliste. Et on doit se taper des personnages comme ça pendant tout le film, vu que ce sont des héros. C’est insupportable. Et ça s’aggrave nettement quand le film commence à vouloir justifier la conduite complètement irresponsable de nos cyclistes par un message social. En effet, nos cyclistes portent des plis de façon discrète dans la ville (c’est d’ailleurs curieux qu’ils ne transportent pas plutôt des colis, si vous voyez ce que je veux dire, mais non, ils sont moraux ces cyclistes !). Et là, notre tête de bite de héros a en main un papier donnant accès à toutes les économies d’une chinoise qui a économisé pour faire venir son gamin de chine. C’est-il pas mignon ? Pour faire venir le gamin (légalement ? Vu que la chinoise s’adresse à la mafia chinoise locale, on en doute), il faut remettre la somme d’argent à bon port. Mais voilà, un flic est sur le coup et veut le pognon pour régler ses dettes de jeux. Et les héros sont tellement casse couilles et donneurs de leçons qu’on finit par aimer ce flic pourri, surtout quand il torture cette tapette de cycliste, agaçant jusqu’au bout des ongles dans son mépris crâneur de l’autorité. Et parce qu’il est investi d’une mission sociale, il grille les feux, provoque des accidents, mais c’est pour permettre au petit chinois de venir ! Vraiment, quand on a rien à dire, on évite d’en faire un film. Mais David Koepp tente de camoufler le vide de son scénario derrière un écrin branché qui rend le produit prétentieux, à un point assez irritant… S’encombrant d’une structure en flash back totalement accessoire et inutile (c’est le côté 11 : 14, mais c’était justifiable dans ce dernier), et surtout d’un visuel pompé sur google map pour les déplacements d’un anachronisme qui vieillit immédiatement le film (il a pris des rides en à peine quelques mois…), c’est un summum de prétention qui lorgne vers les films gadgets comme il en sort tant de nos jours (avec des procédés visuels à la Limitless) alors qu’il n’a strictement rien à avancer. Vous rendez-vous compte que pendant 1h30, le flic poursuit un vélo sans jamais réussir à le coincer (ou pas plus de 10 minutes alors) ? Néant à tous les niveaux, Premium rush est un navet chiant qui ne vaut même pas le prix du plastique…

 

-1/6

 

2012
de David Koepp
avec Joseph Gordon-Levitt, Michael Shannon

 

http://www.linternaute.com/cinema/image_cache/objdbfilm/image/540/62744.jpg

"Pour la Chine, je suis prêt à prendre tous les risques !"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 23/02/2013 16:50

Oui Le vélo de Ghislain Lambert. Je l'ai vu. Très long pour pas grand chose. Mais la vision du dopage est assez détonnante. Tu vois Poelvoorde en train de rouler comme une voiture et après il est
dans le ravin tellement il est essouflé!lol

borat8 22/02/2013 23:51

Oui c'est ce que j'ai cru comprendre!lol De vrais emmerdeurs ces cyclistes! Bon allez un petit biopic sur Armstrong et on aura vraiment droit à tous les emmerdeurs du cyclisme!

voracinephile 23/02/2013 15:46



Je sais qu'en France, on a fait un film sur les cyclistes avec Poelvoorde qui s'appelle Le Vélo, mais jamais vu...



borat8 21/02/2013 20:55

En même temps, le méchant est incarné par Michael Shannon...

voracinephile 22/02/2013 23:15



J'ai reconnu Michael tout de suite et j'avoue m'être pris d'affection pour lui immédiatement. Dommage que son personnage se révèle antipathique pour son incompétance, mais sinon, sa détermination
à faire chier les cyclistes est une jubilation...



borat8 21/02/2013 16:49

Cela puait le film vu et revu. Rien que l'idée du coursier qui chope un truc qu'il n'aurait pas dû c'était dans Traque sur Internet! Pour le reste, le film a tellement été repoussé par Sony qu'on
ne s'étonne pas du bide complet. D'ailleurs, ils l'ont même rebaptisé en "Course contre la montre" pour sa sortie DVD française!

voracinephile 21/02/2013 20:20



Et c'est peu de le dire que tu l'as déjà vu. Aucune surprise, rien d'intéressant, un suspense qui n'est jamais renouvelé... Les méchants deviennent plus attachants que les héros, c'est dire...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche