Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 12:00

affiche-Beyond-a-Reasonable-Doubt-2009-1.jpg

 

Présumé Coupable est un petit thriller qui ne paye pas de mine, se contentant d’un pitch classique et de ressorts scénaristiques connus. Ce qui aurait dû être l’atout du film, c’était Michael Douglas, une tête d’            affiche pour le moins attachante, ici au service d’un avocat un peu verreux. Le film s’attaquant à la falsification de preuves dans des affaires criminelles, il y avait un petit potentiel divertissant. Et au final, il tient ses maigres promesses sans pour autant casser la baraque. Un thriller clefs en main, en somme.

L’histoire : un petit malin nommé Nicholas pense que le procureur Mark Hunter falsifie des preuves ADN pour faire accuser des suspects. Afin de valider ses dires, il se fait arrêté comme suspect pour une affaire de meurtre (en gardant la preuve que l’hypothétique arme du crime en sa possession a été achetée après le meurtre en question). Mais ayant eu vent de l’affaire, Mark s’arrange pour faire disparaître la preuve en question…

 

http://www.cadependdesjours.com/wp-content/uploads/2011/01/5mars-prc3a9sumc3a9coupabledepeterhyams.jpg

 

Bon, vous voyez tout de suite où le film veut en venir ? On mixe gentiment une intrigue avec de la justice américaine et une affaire de preuves falsifiée, et on emballe le tout en une heure quarante. Ainsi, si le fond du film ne se révèle jamais indigent, les rebondissements sont tellement clichés, tellement attendus, qu’ils ne provoquent jamais la surprise. On sait rapidement que le procureur est en effet une crapule, mais l’interprétation trop sobre de Michael Douglas nous empêche de le prendre en sympathie. On suit l’affaire d’un œil distrait, sans humour, partiellement convaincu qu’il y a une tension dramatique dans les faits qui nous sont dévoilés. Rapidement, on comprend que le procureur est en train de piéger notre journaliste, qui a vraiment mûri son plan sur un coup de tête sans s’interroger un seul instant sur la subtilité navrante de son stratagème. A vrai dire, un tel film me fait penser au cas Ultime Décision, un thriller terroriste qui m’avait fait beaucoup rire pour son avalanche de clichés. C’est ici la même chose, mais on ne rit pas. On suit l’affaire, partagé entre l’ennui et l’envie d’avoir le fin mot de l’histoire. C’est d’ailleurs la principale originalité du film, qui se permet, en plus d’être moral, d’égratigner son soi-disant héros avec une affaire de maquillage de reportage. Une fin amusante, mais quand même très moralisatrice sur les bords. Au final, pas de surprises ou presque, un petit film qui se regarde un soir de creux dans la semaine, mais qui ne rivalise pas avec le bon Lyncoln Lawer. Passable.

 

2/6

 

2009
de Peter Hyams
avec Michael Douglas, Jesse Metcalfe

 

large_397502.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

2flicsamiami 05/06/2012 18:06

Lincoln Lawyer est devenu un vrai modèle dans le genre.
Je n'ai pas vu Présumé Coupable, mais en tout cas je te conseil, de Peter Hyams, A Sound Of Thunder, qui est une bouse intergalactique.
Décidément, il est loin le temps d'Outland.

voracinephile 06/06/2012 20:19



Oui, ce Lyncoln Lawyer (j'ai du mal l'orthographier, désolé) était en effet un numéro assez convaincant, un thriller bien mené, réaliste et touchant quelques problèmes de la justice américaine.
Matthew était d'ailleurs très bon dans son rôle.


J'ai commencé à voir A sound of thunder (au pitch vraiment ambitieux, j'étais très enthousiaste sur cette hypothèse de la théorie du chaos) mais à l'écran, quelle déconfiture... Les effets
spéciaux numériques sont à gerber et les acteurs mauvais comme des poux... Une vraie bouse, je ne me rappelle pas l'avoir terminé tellement il finissait par me peser. Peter Hyams est vraiment au
plus bas (heureusement, son fils est prometteur, avec Universal soldier 3 qui est de loin le meilleur de la saga). J'avais moi aussi beaucoup aimé son Outland, et je te conseille fortement
Capricorn one, un excellent thriller "politique" qui postule sur un voyage sur mars... en fait filmé dans un décor de cinéma puis relayé dans les médias... Un petit brûlot sur la manipulation
médiatique qui reprend une thèse contestant l'envoi de l'homme sur la lune.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche