Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 11:34

http://www.horreur.net/img/primal_reed-aff.jpg

 

Une petite série B australienne pour pimenter le week end avec Primal. Il existe d’ailleurs deux films qui portent le même titre et qui sont sortis la même année, ce qui n’aide pas. L’opportuniste (qui a changé de titre le plus souvent) est un film qui traite d’un groupe d’hommes préhistorique qui traque les survivants d’un naufrage sur une île déserte. Il pompe largement prédator, souffrant de la comparaison mais parvenant à être mieux que la bouse attendue, ne crachant pas sur le gore tribal. Le projet « Primal » que tout le monde attendait, réalisé par Josh Reed en 2010 (mais ayant attendu d'être distribué), le voici aujourd’hui exposé au grand jour.

L’histoire : un groupe d’amis part en week end dans la jungle australienne, à la recherche de vieilles peintures rupestres découvertes par les ancêtres d’une des membres de l’équipe. Mais rapidement un membre de l’expédition montre les signes d’une infection inconnue

 

http://3.bp.blogspot.com/-hSjHy5rIyKA/TlSuC6_Z0_I/AAAAAAAAAyY/6HjHCR5XjAc/s1600/PRIMAL02.jpg

 

Là où Primal est sympathique, c’est qu’il a compris qu’on attendait une petite série B sans prétention, avec de l’horreur mais surtout du rythme. Aussi, après une courte introduction (après 10 minutes, on entre déjà dans une grotte), le film va jouer sur une certaine peur : le vecteur de contamination. En effet, avec la bande annonce, on était vaguement au courant d’un film de contaminé ou de possédé, mais nous n’avions aucune explication. Aussi, le film fait arriver à chacun un évènement bizarre (une fille s’évanouit dans une grotte, un gars se fait piquer par des insectes, un couple prend un bain dans un lagon et sort couvert de sangsues, un gars se fait mordre par un lapin muté (les dents du bestiau rappellent beaucoup une autre bonne série B : Isolation)), semant le doute dans l’esprit du spectateur qui ne sait plus de qui la menace va venir. Il tranche bientôt, et à ce moment là, le film devient une sorte de Démons (la saga Lamberto Bava culte) en pleine forêt, avec un rythme pêchu et du gore qui tâche. Ca charcle pas mal, et on découvre bientôt que les « contaminés » ont un but (déjà, ils utilisent l’unique mode de contamination qu’on connaît), et que ce dernier n’est pas étranger aux grottes. Bon, on ne spoilera pas plus, mais l’efficacité des effets spéciaux (la plupart numériques) se révèle payante et rend le film largement divertissant en dynamisant les mouvements des monstres et en cadrant correctement l’action. Toutefois, le dernier acte donne le sentiment de repomper Aliens sans Newt, et on ne croira pas vraiment à l’explication globale du phénomène, un peu Lovecraftien sur les bords. Reste toutefois une truculence horrorifique concoctée pour le plaisir du consommateur, sans prétention, et qui engloutit son heure et demi sans râlements de notre part. Du bon boulot, en somme, malgrès certains effets tape-à-l’œil (je pense aux génériques agaçants).

 

4/6

 

2010
de Josh Reed
avec Krew Boylan, Lindsay Farris

 

http://1.bp.blogspot.com/-rY1ZPRGyOe8/TiQFxBZpXJI/AAAAAAAAAwI/eyD2IZFCcig/s1600/primal1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alice in oliver 30/06/2012 16:26

bah perso, j'aime bien Demons mais pas spécialement Primal !

voracinephile 30/06/2012 18:32



Tsss...



alice in oliver 30/06/2012 15:54

mouaif, rien d'autre qu'un petit nanar horrifique des + inoffensifs

voracinephile 30/06/2012 16:02



Oh, que tu es sévère ! Certes, c'est loin d'être une surprise, et la fin est un peu ridicule avec cette limace violeuse, mais quand nos jeunes se battent contre les contaminés, c'est péchu !
Malgré quelques tics de transition agaçants, l'efficacité du long métrage est loin d'être frustrante, ça devient un cousin de Démons, et comme j'aime Démons...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche