Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 07:03

bob-l-eponge-le-film-photo-4f4e45f32add7.jpg

 

Oooh ! Qui vit dans un ananas au fond de la mer ? Bob l’éponge carrée !

Et qui compte bien y faire carrière ? Bob L’éponge carrée !

Si vous appréciez les délires aquatiques… Bob L’éponge carrée

J’fais le poisson dans l’eau, c’est vraiment magique ! Bob l’éponge carrée !

Le film !

L’histoire : Bob l’éponge est très désappointé par le refus de sa promotion au range de directeur du Crabe Croustillant 2. Pendant ce temps, Plancton met en route le plan Z, son ultime moyen de voler à recette du pâté de crabe au capitaine Crabs.

 

http://image.toutlecine.com/photos/b/o/b/bob-l-eponge-2004-26-g.jpg


Bob l’éponge, on aime ou on aime pas. C’est une ambiance, un graphisme, en bref un univers complet qui aura ses fans et ses détracteurs. Néanmoins, la série en elle-même se démarque un peu du lot des autres dessins animés pour enfants, en proposant des aventures absurdes d’un personnage vraiment comique, avec parfois de magnifiques trouvailles niveau humour. Un dessin animé de qualité, malgré un certain nombre d’épisodes alimentaires. La transposition sur un grand écran allait elle marcher ? Réponse : oui, et c’est une sacré performance. Le long métrage n’est jamais ennuyeux, ni redondant, et offre un lot de gags si généreux, si varié et si irrésistible qu’il se révèle meilleur que n’importe quel épisode de la saga. Véritable merveille d’humour régressif de bon ton, Bob l’éponge, le film, est une réussite complète, qui restitue parfaitement l’ambiance de la série en donnant un nouveau message, justement sur la maturité, en montrant clairement que ses personnages sont immatures (les trips glouton barjot, les bulles, les glaces…). Dans un univers où on retrouve diverses valeurs adultes (la promotion, la responsabilité…), le film revendique à fond son immaturité et s’inscrit comme un des trips les plus jouissifs des années 2000, en nous ressortant des tas de personnages irrésistibles et une ambiance rock’n roll avec un gag toutes les dix secondes (et un gag drôle). Une mission avec des enjeux qui n’ont rien d’infantile, et qui s’offre de véritables séquences cultes, que ce soient pour les fans de la saga (la « mort » de nos héros) ou pour le public en général (David Hasselhoff nageant comme un Hors Bord pendant qu’on se bat sur ses fesses). Collectionnant les situations cocasses, le film frappe un grand coup au final avec une embardée inattendue dans le monde du rock, finissant dans un happy end où la bonne humeur prédomine, et qui nous quitte sur un dernier gag qui achèvera le film le sourire aux lèvres pendant un générique qui prolonge le plaisir avec des dessins dans le ton. On ajoute à ça un gentil propos sur l’immaturité et sur notre copine la mer, dont il ne faut pas tuer les petits habitants. Certes, les gosses ne vont pas apprendre grand-chose en voyant ça, mais la générosité du spectacle, avec sa gratuité totale, peut se targuer d’être une excellente comédie, appelée à devenir culte, l’étant déjà auprès des fans. Un moment inattendu et franchement plaisant.

 

5/6

 

de Stephen Hillenburg
avec Tom Kenny, Bill Fagerbakke

 

http://www.linternaute.com/cinema/image_cache/objdbfilm/image/540/1261.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

varlin 26/07/2011 14:30


C'est vrai qu'il est sympa ce film avec un humour typique bien marqué.
Des délires bien marrants,vraiment un bon moment.
La reprise de la chanson des Twisted Sister (I wanna Rock)du meilleur effet.


voracinephile 26/07/2011 15:04



C'est l'une des rares fois où j'ai été sur la même longueur d'onde que des gosses de 7 ans. Un humour pas mal absurde, immature mais rock'n roll vraiment sympathique ! Passage réussi sur le grand
écran, contrairement aux Happy Tree friends (mais là, on sort du cadre film pour enfants...)



2flicsamiami 12/07/2011 07:19


Le cameo de Hasselof est vraiment irrésistible. Concernant cet épisode, je serais un peu moins enthousiaste que toi (je trouve l'humour de la série des débuts bien plus immature et irrespectueux
qu'ici), mais cela reste un bon moment en compagnie de Bob et Patrick.


voracinephile 12/07/2011 08:42



Oui, en effet, Hasselhof reçoit un bel hommage avec ce dessin animé. En revanche, je n'ai pas vu les épisodes de la série Spongebob dans l'ordre, donc je n'ai pas pu suivre l'esprit de la saga
dans sa continuité. Un truc à rattraper du coup... Reste un épisode sympathique qui a le mérite de ne pas nous ennuyer un instant.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche