Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 13:12

dyatlov_pass_incident.jpg

 

Renny Harlin… Ah, il a fait des bons films à une époque (Cliffhanger, Die Hard 2, Peur bleue en plaisir coupable)… Mais depuis les coupes franches de budget, on se retrouve avec des navets insipides type Profession profiler ou un The cleaner particulièrement soporifique… Qu’importe, Renny étant un homme de commandes, il rempile avec the Dyatlov incident pass, un found footage (Nooooon !) sur une équipe russe d’étudiants (waaaaaarg !) qui retourne enquêter sur un lieu de phénomènes étranges et inexpliqués (mais quels coooons !). Le résultat est des plus… commerciaux.

L’histoire : dans les années 20, une expédition russe disparaît dans la passe montagneuse de Dyatlov. Les soldats envoyés à leur recherche retrouvent les corps nus dans la neige, fortement radioactifs, et de nombreux signes de lutte indiquant que plusieurs membres se sont entretués. Par envie d’en savoir plus sur ce troublant mystère, une bande de jeunes étudiants pas très futés n’ayant jamais eu à faire usage de prudence décident de retourner sur les lieux faire un reportage pour leur thèse de fin d’année.

 

2-the-dyatlov-pass-incident.jpg

 

Rahh, ces jeunes… Mais qu’est-ce qu’ils ne feraient pas pour boucler leurs études ! Il faudra un jour que je tourne un film sur un étudiant en sociologie qui décide de faire sa thèse sur le meurtre ultra violent et l’impact des faits divers sur la société, et qui pour avoir des données innovantes décide de se lancer dans le massacre aux batteurs à œufs à manivelle. Enfin bon, nos abrutis immatures commencent leur travail d’investigation par de brèves interviews de personnes extérieures à l’évènement, qui rapporte surtout ce qu’ils ont pu en lire ou en voir par photographie. Une dizaine de minutes plus tard, on a fait le tour du sujet, et donc nos héros se mettent enfin en route pour élucider les mystères de la passe de Dyatlov. Et bien sûr, devinez quoi ? Il commence à se produire des évènements étranges ! En même temps, faut-il être con pour installer son campement dans la zone même où de tels phénomènes ont eu lieu ? En fait, ce n’est pas aussi direct, entre temps, alors que la région est parfaitement déserte, nos larrons croisent une patrouille de soldats qui leur intiment l’ordre de foutre le camp d’ici y a rien à voir, et ils trouvent une porte blindée lourdement fermée de l’extérieur avec marqué en gros danger… Et devinez ce qu’ils font… Bref, on vire alors en trip claustro dans des espèces de mines où on entend régulièrement de petits bruits qui nous font dire qu’ils ne sont pas seuls. On pense furieusement à The descent, heureusement la qualité assez modeste de l’image et l’absence d’une facture technique originale ou particulièrement soignée limite considérablement l’efficacité du machin, provoquant davantage l’ennui que la sensation claustrophobique visiblement recherchée. La fin du film se lance dans le phénomène fantastique méchant qui embrouille considérablement le script, en se lançant dans une boucle temporelle assez… incongrue. On ne sera pas surpris de voir l’armée russe revenir mettre un terme à cette mascarade façon nettoyage par le vide. Malgré quelques plans où les créatures sont dévoilées (un certain potentiel, hélas complètement sous exploité), on ne peut que soupirer devant ce enième DTV qui finit sur nos écrans, à la hauteur d’un The Bay. Pas ridicule, mais loin d’être flambant…

 

1/6


2013
de Renny Harlin
avec Gemma Atkinson, Richard Reid

 

Dyatlov-Pass-Incident-Gemma-Atkinson-Matt-Stokoe-Holly-Goss.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Epouvante ( qui stresse)
commenter cet article

commentaires

borat8 15/11/2013 18:11

Et puis il y a le survivant des épreuves sorte de Schwarzy ambulant. Tiens on va lui demander déjà qu'il tater du zombie avec Abigail Breslin.

borat8 11/11/2013 13:47

Sauf qu'avec Jackass tu rigole un peu alors qu'avec Saw t'es consterné. Tu n'as plus qu'à rajouter un présentateur consensuel à la Little miss sunshine qui te chante America et c'est le panar.

voracinephile 15/11/2013 17:06



Je suis consterné dans les deux cas pour ma part XD. Mais un présentateur patriotique ne ferait effectivement pas défaut à l'ensemble.



borat8 10/11/2013 17:11

Et pour l'instant nous n'en avons eu qu'un. Donc patientons tranquillement. Et encore que ce soit pour l'un ou l'autre, c'est tout aussi inintéressant. Visuellement c'est hideux et vulgaire et en
plus c'est mal joué.
On peut faire des tas de versions téléréalité de Saw. "Seize candidats. Une porte. Une clé. Mais une personne pour l'ouvrir. Vous avez aimé Saw? Vous aimerez Saw Academy! ça va charqueler en 3D et
en odorama!"

voracinephile 11/11/2013 10:38



Oh là ! Tu relances l'odorama ? Bon courage ! Vomis, hémoglobine, pisse... je sens que ça va être varié, le programme avec Saw. En fait, tu vais une version hard de Jackass, ça devient Saw XD



borat8 09/11/2013 00:05

On peut aussi rajouté Je suis dans Saw, sortez moi de là, La ferme des Saw, Man VS Saw, L'amour est Saw, Saw est aveugle, L'amour est dans le Saw...

borat8 09/11/2013 00:02

Curieusement je suis en train de le regarder, un film parfait pour cette heure-ci!
Même lourd, je trouve l'humour de Last action hero beaucoup plus subtil que dans les blockbusters récents. Ce n'est pas tous les jours que tu retiens un film par ses répliques. "t'aime les
omelettes? Alors tiens je te casse les oeufs!", "pour qui sonne le glas, celui-là je l'ai refroidi", "il était d'une flatulence émouvante", "mon doux prince! -Moi doux tu veux rire?!"... Je
pourrais continuer des heures.
Pour le coup, je dois avouer que je ne sais pas trop ce qu'est 300 rise of empire par la simple vision de la reine Gorgo dans le trailer. Est-ce une préquelle comme prévu initialement ou une sorte
de séquelle? C'est surtout ça le problème selon moi. Après ils ont repris légitimement le visuel de 300. Il n'y a rien d'opportuniste. Par contre, de ce que j'ai eu à voir, Spartacus est d'une
vulgarité sans nom. Que ce soit visuellement ou explicitement. En gros, du cul, du gore et du numérique!
J'ai eu la même réaction. Je crois que l'on peut commencer les recherches de titres: A la recherche de Saw, Saw academy, Saw idols, Secret Saw, Saw Story, Saw set (ça c'est pour avoir fait du 7 Saw
3D!), Le dilemme de Saw, Saw People, PopSaw, Saw Lanta, Amazing Saw, Les anges de Saw, L'île de Saw, Big Saw, Saw Brother, Saw le grand frère, Super Saw, On a échangé nos Saw... Marrant ce que l'on
peut faire avec Saw et des noms de téléréalité! :D

voracinephile 10/11/2013 16:21



Après, ce ne sont que les premiers trailers pour 300 rise... Mais bon, c'est plus ou moins rassurant. D'accord pour le visuel, c'était évident qu'ils allaient conserver la cohérence artistique,
maintenant, espérons que le ridicule nous sera épargné... Spartacus est une série très drôle, outrancièrement débile, dont le public est vraiment large. Pour le coup, les hétéros aimeront pour
les clichés des hommes virils et le dénument des actrices, et les homos aimeront pour les corps musclés (mais sans doute que je me répète, en tout cas, commercialement parlant, c'est très drôle
tellement ça racolle...).


 


Je vote pour Saw accademy. Le jeu est adapté par une chaîne de télé réalité extrême, et les survivants ont droit à gagner 5 millions de dollars. Et le clin d'oeil de Saw le grand frère m'a fait
éclater de rire, bien vu ^^


Je rajoute Les marseillais à Saw ("oh puting, on va prendre chère !")



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche