Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:59

http://img.over-blog.com/357x540/5/04/77/01/image/the-incident-ray-copie-1.png

 

Il avait fait un petit buzz à Gérardmer 2012, le voici enfin qui débarque sur ce blog, acheté au tarif nouveauté. The Incident, petite bisserie traitant d’une survie en milieu psychiatrique, était taillé pour nous plaire, se vantant d’être un héritier du suspense de Carpenter. Au final, le film vaut-il qu’on l’achète, le réalisateur de clip Alexandre Courtès en étant simplement à sa première réalisation ? Et bien, si le tarif nouveauté est clairement exagéré, il doit bien valoir ses 9,99 euros.

L’histoire : Quand ils ne jouent pas ensemble, les différents membres d’un groupe de rock travaillent dans la cuisine d’un asile psychiatrique. Par une journée de tempête, le courant saute à l’heure du repas, et plusieurs patients parviennent à se libérer et commencent à exterminer le personnel médical…

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/91/16/35/20139676.jpg

 

Le récit s’annonçait tendu, le film l’est moins. Disons le tout de suite, au niveau du rythme, on n’est pas toujours au top, le suspense des déplacements étant parfois abandonné au profit de séances de discussions pas géniales qui plombent le récit. Le début est également long à l’amorçage, ne lâchant ses fous qu’après une demi-heure (sur 80 minutes, c’est quand même un peu vache). Mais qu’importe, il parvient au moins à planter une ambiance réaliste, le design du bâtiment faisant froid dans le dos et les différents protagonistes de l’histoire ayant des caractères crédibles. Le côté groupe de rock n’est pas vraiment utile, il est juste là pour susciter l’empathie du spectateur, qui si il regarde des films d’horreur, doit aimer le rock un peu hard. Toutefois, l’esprit « groupe de rock » se tient, Courtès ayant été habitué à en fréquenter et sachant les mettre en scène en mode réaliste. Mais une fois que les choses commencent un peu à dégénérer, l’ambiance se densifie, et la peur arrive enfin. On se surprend à penser au remake de The Crazies dans l’illustration de la folie, mais sans les maquillages gores en mode zombie. Juste des acteurs très bien choisis (leur physique cadre vraiment avec le contexte d’hôpital psychiatrique) et la nécessité de bouger régulièrement pour éviter les meutes de fous qui se déplacent dans le bâtiment. Clairement, lors des déplacements, Courtès sait y faire pour faire naître de la tension et nous plonger dans l’incertitude. Il sait aussi se révéler minimaliste dans son exploitation de la violence (on ne verra pratiquement rien pendant la première heure, une chose assez frustrante, mais la fin viendra combler le cahier des charges), qui interviendra de façon crue à la fin du récit. Oui, en termes de suspense, on a affaire à quelqu’un qui lorgne du côté de Carpenter, dans le genre de (attention, vous allez avoir peur) Ghosts of Mars (pour sa gestion de la menace qui se diffuse peu à peu partout en ville). Toutefois, niveau gestion de la folie, c’est vraiment à The Crazies qu’on pense, surtout quand on voit les performances assez crédibles de tous les dingues de l’histoire (qui nous seront d’ailleurs présentés au cours d’un repas, mais qui ressemblent toutefois plus à des prisonniers dangereux qu'à des fous). Dans tous les cas, Courtès adopte une narration très classique et déleste complètement les effets clippesques, donnant à son film des airs d’authentique thriller bienvenus pour de tels plaisirs. The Incident tient donc ses promesses et se révèle être le film tendu qu’on attendait même si sa fin de petit malin vient brouiller les pistes sans grandes raisons (quand on ne sait plus trop comment relancer, on se jette dans le fantastique). Honnête mais pas non plus transcendant.

 

4.5/6

 

2011
de Alexandre Courtès
avec Anna Skellern, Dave Legeno

 

http://www.indiewire.com/static/dims4/INDIEWIRE/547de13/4102462740/thumbnail/353x248/http://i2.indiewire.com/images/uploads/i_film/TIFF_the_incident.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 19/07/2012 16:52

J'ai vu une fois un Mattei et je crois en effet que c'était dans un Auchan. Pas vu en entier Tucker et Dale (comme je te disais mon DVD est tellement pourri qu'il déconne aussi bien dans les
lecteurs que dans l'ordinateur!) mais c'est dommage que tous les gags soient dans la bande-annonce. Il n'y a quasiment plus d'effets de surprise.

voracinephile 20/07/2012 17:48



Oui, les gags sont pas mal spoilés. Mais me concernant, j'ai été victime de l'effet redondance (j'ai vu toujours le même gag en différent pendant 1h30...)



borat8 18/07/2012 11:39

Pas acheté Red State car je pensais que Mad le sortirait avec ce mois ci. Ils ont mis Tucker et Dale dont le DVD ne marche qu'à moitié!lol Boulanger j'aime pas trop, les prix étant assez cher.
Auchan est un peu loin.

voracinephile 19/07/2012 14:38



Et non, ils ont plutôt sélectionné cette daubasse de Tucker and Dale... Ce n'est pas nouveau, les dvds mad sont des dvds dont les ventes sont paresseuses, et que les distributeurs refilent à Mad
pour tenter de doper les ventes (vu que les abonnés ne savent pas quelques dvds sortiront, ils seront obligés de les prendre...) Il te reste toujours planète saturn ou les classiques Fnac/Virgin,
mais ils sont chers aussi. Tente ta chance à Auchan, même si c'est un peu éloigné, ils ont parfois des promos intéressantes (j'ai réussi à choper un Mattéi dans leurs rayons !)



borat8 17/07/2012 16:34

Déjà que j'ai du mal à le trouver dans un Carrefour...

voracinephile 18/07/2012 09:22



Tu peux essayer chez Boulanger ou chez Auchan sinon, il est partout dans les nouveutés (avec Red state d'ailleurs, un de mes prochains achats)



borat8 17/07/2012 11:22

Alors celui-là je veux le voir. La bande-annonce m'a plutôt bien plu, le scénar peut donner lieu à un beau morceau de survival et Courtès avait signé le meilleur passage des Infidèles avec
Dujardin. Et puis pour une fois qu'on parle en bien du cinéma de genre français dans le monde, on le fout en DTV!

voracinephile 17/07/2012 15:19



Attends un peu que le prix baisse, mais il vaut indéniablement l'achat d'un DVD/Blu Ray. Bonne facture technique, un film qui sait compenser ses faiblesses... Un bon morceau !



Punisher-28 17/07/2012 03:39

Un premier film trés sympatique et divertissant mais non dénué de défauts comme tu le souligne, avec en premier lieu une introduction bien trop longue pour un film si court contrebalancer par le
fait qu'elle permet de présenter les personnages et de bien poser l'ambiance et les enjeux ( qui auront un réél impact sur la suite des événements). Et en second lieu une fin étrange et assez
frustante, bien que relativement logique quand on voit ce que le héros a vécu. Daileurs je ne comprend pas ce que cette derniére scéne à de "fantastique" pour toi ? Elle sert jute à illustrer la
folie qui s'empare du héros (et c'est à ce niveau assez réussi à mes yeux).

voracinephile 17/07/2012 15:09



Ravi de te voir partager mon avis. Des défauts ça et là, mais un rythme plutôt bien géré et surtout une histoire vraiment lisible, c'est rare d'avoir une maîtrise aussi claire du matériau. Pour
le terme "fantastique", j'avoue l'avoir utilisé maladroitement (probablement parce que Mad Movies l'emploie et que j'ai dévoré leurs articles avant de l'acheter), c'est plutôt une illustration de
la folie que des phénomènes étranges qui arrivent.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche