Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 13:23

Thor_Un_Mundo_Oscuro_Poster_Latino_ex_JPosters.jpg

 

Mercredi 30 octobre, 10H22 : « Mais puisque que je vous dis que j’en ai rien à foutre de Thor 2, le monde des ténèbres ! Il ne m’intéresse absolument pas, et d’ailleurs, les marvels ne donnent pas de bons films, que des trucs potables (Avengers, c’est pas hyper bon, c’est juste potable). Je ne compte pas aller le voir de toute façon. »

15h30 : « Merde, tous mes copains sont partis en vacances et je me retrouve seul comme un abruti à Montpellier… Bon voyons les sorties ciné. Et merde, il n’y a que… »

17h30 : « Bordel, je suis sûr que je vais le regretter. Allez, donnez moi un billet pour Thor s’il vous plaît. Bon sang, je fais une connerie, là… »

L’histoire : Thor, après les évènements de Avengers et la récupération du Técéracte, a réunifié les 9 mondes parallèles. Loki est conservé dans les cellules d’Odun, et Nathalie Portman se cherche un petit ami. Mais un alignement dimentionnel créent bientôt des trous de verre permettant de voyager entre les univers, et réveillant une arme antédiluvienne ainsi que la race des elfes noirs…

 

thor-monde-des-tenebres-concept-art-asgard.jpg

 

Vu le synopsis que je viens de faire, pas difficile de deviner que ce nouvel épisode de Thor est un bordel sans nom. Brassant des concepts à la pelle, voyageant dans les univers parallèle à volonté au cours de l’intrigue, ce nouveau Thor voit les choses en très grand, se révélant largement à la hauteur d’Avengers. En fait, le film ravira surtout les amateurs de kitch, qui en prendront plein la vue pendant les nombreuses séquences. Pour le coup, Thor, le monde des ténèbres est un excellent exemple de ce que le cinéma moderne peut donner en termes de bon kitch (à l’image du récent Hobbit, complètement inepte en termes d’enjeu (ouais, faut reconquérir les terres des nains, en rotant de la bière et en mangeant des frites), mais dont les décors riches et les couleurs chaudes rattrapaient gentiment le niveau. Thor passe un cran au dessus, les décors se révélant tout simplement éblouissant, et la majorité de l’intrigue se déroulant dans les mondes parallèles. Au kitch merveilleux, on peut rajouter les excellents designs des méchants elfes noirs, qui rappellent l’imaginaire de Del Toro (on pense à Blade II, et dans mon cas aussi aux sentinelles du manga Blame, même si on est loin du cyberpunk). Les designs sont très réussis, et les décors suffisamment soignés pour que le charme du kitch opère, aux cours de séquences aussi éblouissantes que l’enterrement en barque vikking et l’attaque du palais d’Asgard. Dans le cas de Thor, le kitch compense largement les grosses faiblesses du film, à savoir les acteurs et un humour de blockbuster particulièrement mal digéré. A l’exception d’un seul passage très drôle, on a envie de tuer Nathalie Portman, de lui sortir les intestins du ventre et de… Enfin bref, non seulement elle joue mal, mais en plus son personnage est complètement inutile (c’est un sac à viande, comme la femme de Brian dans Taken 2). Franchement, la faire mourir comme ce à quoi on s’attendait dans la bande annonce aurait été ce qui pouvait nous arriver de mieux, mais… Je n’en dirais pas plus, vu qu’il s’agit d’un rebondissement assez conséquent, qui laissera un goût amer à certains (comme moi) avant de retrouver le sourire juste avant le générique. Et à propos de générique, restez assis, une minute bonus vous permettra de vous taper un fou rire sur Benicio del Toro qui rejoint l’aventure avec un design plutôt audacieux… Thor, c’est donc une très belle bourrinade, qui part en cacahouète complet au cours d’un final jonglant avec les portails dimentionnels, quitte à en perdre une certaine cohérence (en fait, on se retrouve dans un remake de Jumper… Arg !). Enfin bon, on ne s’attendait pas à grand-chose, du coup Thor 2 est une gentille surprise, pas énorme mais correcte, largement au niveau des avengers en tout cas.

 

4/6


2013
de Alan Taylor
avec Chris Hemsworth, Natalie Portman

 

thor-le-monde-des-tenebres-8.jpg

 

thor2f.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 15/11/2013 18:04

En tous cas je l'ai trouvé déjà mieux construit que ce Thor 2 correct mais toujours avec des coquilles.

borat8 11/11/2013 14:48

Oui enfin apprécier c'est pas mal mais j'ai préféré Iron man 3 ou Man of steel par exemple. Justement tous les passages humoristiques sont d'une nullité affligeantes et cela bouffe tout le film.
Sauf que l'on n'en a rien à foutre de ce qu'il se passe sur Terre, ce ne sont que des passages inutiles. Franchement les passages avec Dennings et Skarsgard ouch! Pour la deuxième séquence, Thor
revient sur Terre et fait un bisou à Portman voilà! Franchement utile mes aïeux!

voracinephile 15/11/2013 17:16



Iron Man III était effectivement plus propice à partir dans l'action, et avant sa démolition, le Mandarin avait une certaine carrure, il faut l'avouer. Et ce remake de Terminator fait plaisir
(dans l'esprit). Après, rien d'exceptionnel, mais un numéro sympathique. Bon, en ce qui concerne le captain america, on verra...



borat8 11/11/2013 14:44

C'est ce que je disais à 2flics à savoir que le CNC valide soi-disant des projets concrets mais surtout n'importe quoi. Il n'y a qu'à le voir par la programmation: Neuf mois ferme, Violette, Fonzy,
Au bonheur des ogres, Quai d'Orsay et Malavita. Qu'est ce que tu retiendras? Et bien pas grand chose. Punaise je ne vais pas sortir le "c'était mieux avant" mais des mecs comme Cocteau, Melville,
Corneau ou De Broca faisaient régner en maître le cinéma de genre, au point de devenir des références dans le monde entier. Aujourd'hui c'est quoi la France à l'étranger? La môme? Très glorieux et
on remarque que le cinéma de genre français s'exporte bien, vu que beaucoup font des films là-haut. Haute tension a très bien marché, l'autre jour j'ai lu Casey Affleck citer Gaspar Noé dans
Cinémateaser et Martyrs a été présenté à Toronto avec succès. En tous cas bien plus que des comédies ou drames made in France. Pareil pour l'animation. Au lieu de regarder uniquement le chiffre et
de comparer avec les productions américaines comme l'a fait plus d'une fois Première, beaucoup feraient mieux de regarder un peu plus le niveau des films. Un monstre à Paris n'a pas à rougir en
face des merdes que Dreamworks produit et qui marchent. En sachant que les projets d'animation sont très difficiles à produire comme le prouvent les gestations difficiles d'Un monstre à Paris ou le
futur Jack et la mécanique du coeur.

borat8 09/11/2013 22:13

Par ailleurs, j'ai vu Thor aujourd'hui. C'est bien mieux que le premier, Alan Taylor amène le dynamisme de Game of thrones instaurant de beaux moments de fantasy, ça joue bien... Mais franchement
qu'est-ce que j'en ai à foutre de Kat Dennings dans ce film? Non seulement la pauvre se retrouve avec des dialogues de merde mais les producteurs (parce que le Kevin Feige est très influent au
point de virer le réal du montage) croient que l'on aime le personnage. Or, on en rien à foutre d'elle dans le film au point que toutes ses apparitions ne servent à rien. Et surtout je ne comprends
pas le montage. Tu vois Skarsgaard à poil à la télé et retour à Asgard. Tu vois Skargaard dans un asile et retour à Asgard. Et on revoit le passage de Skarsgaard à la télé et en toile de fond Kat
Dennings et retour à Asgard. Jane se fait appeler depuis Asgard on ne sait pas pourquoi et ce passage ne sert absolument à rien une nouvelle fois. Sans compter les séquences post-générique
franchement inutiles et en particulier la seconde d'une rare nullité.

voracinephile 11/11/2013 10:25



Aha, content de te voir l'apprécier. Le film assume parfaitement sa fantasy, et nous en donne largement à voir. Humour peu envahissant (sauf dans le monde réel), de vrais moments de bravoure...
Simplement dommage que le film commence en mettant Portman devant l'arme la plus puissante de l'univers par un pur hasard... Ou comment ne pas se casser la tête quand on est scénariste.


Montage un peu brouillon, pas surpris. Quand l'action se déroule dans plusieurs endroits à la fois, la trame est un peu décousue, genre ils suivent la chronologie.


Je n'ai pas vu la seconde séquence post générique, je pensais qu'ils se limiteraient à la première. Vraiment naze de leur part.



borat8 09/11/2013 22:07

En tous cas d'après ce que j'ai lu sur le site du Monde, toute cette dimension de la solitude est invisible et franchement la Adèle ressemble plus à kaïra que l'héroïne du livre. Pour la BD je te
renvoie à ma critique que tu retrouveras dans le sommaire des séries, livres et jeux sous le nom Le bleu est une couleur chaude. Pas sûr que cela soit intéressant surtout trois heures d'une
chronique adolescente. Cela relève du grand n'importe quoi et en plus l'auteure n'a même pas été contacté une seule fois que ce soit par l'équipe ou Kechiche.
Pour Dupontel, c'est légitime que son travail devienne populaire. Il y en a marre de bouffer de la merde en France.

voracinephile 11/11/2013 10:19



Le problème du cinéma français, c'est surtout qu'il est trop productif, et que les projets sortent à la chaîne sans avoir été triés. Il faudrait tout simplement mieux orienter les aides
cinématographiques, lever la pédale sur les comédies et favoriser des trucs plus en marge, comme l'animation, l'aventure, l'action... Marre de voir pourrir le cinéma de genre français, quelques
réals ont fait des efforts, et devraient être encouragés à persévérer (je pense à un thriller bien français comme Une affaire d'état...). Ou La proie avec Dupontel ^^



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche