Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 12:55

http://images.fan-de-cinema.com/blog/eman02,gagnez-vos-places-pour-une-affaire-d-etat-.jpg

 

Eric Valette est un artisan vraiment compétant en France. C’est simple : c’est un des réalisateurs les plus efficaces qui œuvre actuellement dans l’hexagone. Avec un Maléfique mémorable, et un La Proie on ne peut plus convaincant (enterrant de loin le moyen Convoyeur), le réalisateur s’est essayé entre temps au thriller politique avec une affaire d’état. En suivant trois personnages, et donc trois affaires mêlées, le film joue gros, et parvient à remplir son contrat avec brio, prouvant que l’hexagone peut aussi faire de bons films en fonctionnant « à la française ». En utilisant des acteurs comme Dussollier ou Frémont, le projet se pare d’un certain réalisme, qui achève de remporter notre adhésion, le produit final se révélant être un thriller plutôt bien mené, avec quelques pointes d’efficacité bien senties et une intrigue politique à laquelle on croit.

L’histoire : Une cargaison d’arme est abattue au dessus du golfe de Guinée. L’organisateur de l’opération décide de retenter sa chance, en cherchant au préalable la taupe qui a fait capoter l’opération. Une call girl est tuée pendant la recherche, une jeune recrue de la Police mène alors l’enquête.

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/72/92/84/19187446.jpg


Le film joue vite au jeu dangereux de la narration morcelée. On s’intéressera vraiment à trois personnages dans ce film. Victor Bornand, conseiller du Président et détaché aux affaires africaines, et organisateur d’un marché avec des rebelles afin de libérer des otages et redorer la côté d’estime du Président. Michel Fernandez, un homme de main efficace, mais dont les méthodes ne vont pas sans dommages collatéraux. Nora Chahyd, jeune recrue des forces de police, venant des banlieues et s’imposant dans son service par ses méthodes plutôt musclées. Trois personnes qui se croiseront, et dont on suivra les parcours avec de nombreux détails. De ces trois personnages, on retiendra surtout celui joué par Dussollier, un homme mûr sûr de son influence, qui semble très à l’aise avec le pouvoir qu’il manipule. Sa psychologie et son caractère illustre avec une justesse glaçante un certain portrait de la Vème république, celle de la magouilleuse à bonne conscience, qui met les formes pour arriver à ses fins. La justesse de l’intrigue se remarquera tout au long de son déroulement, pas particulièrement par sa complexité (au final, les explications sont courtes et l’affaire est claire), mais par son constant jeu de relations. Dès que quelqu’un avance d’un côté, il se heurtera à un autre parti, qui possède lui aussi des relations. D’où quelques retournements de situation en dernière minute qui montre combien les hommes de pouvoir sont glissants comme des anguilles au moment de poursuites judiciaires. L’homme de main (Thierry Frémont) sera l’occasion de nous offrir quelques séquences musclées (la poursuite dans la maison du maitre chanteur, la fuite finale…), uniquement mis à l’écran par sa présence physique. Quant à Nora (la mignonne Rachida Brakni), elle sert surtout à confronter la France « d’en bas » au monde des politiques, rôle qui se trouve au final payant, les implications sentimentales du personnage finissant par payer en s’attirant notre sympathie. Enjeux multiples, musique digne des plus grands westerns, Une affaire d’état est un film sérieux, tourné par un réalisateur compétant et des acteurs impliqués qui à défaut de surprendre nous offrira une affaire intéressante, et développant des enjeux « français » très intéressant. Hautement recommandable par les temps qui courent.

 

4.5/6

 

2008
de Eric Valette
avec André Dussollier, Thierry Frémont

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche