Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 19:33

http://www.filmsfix.com/wp-content/uploads/2012/10/Universal-Soldier-4-Day-of-Reckoning-poster-Van-Damme.jpeg

 

Ceux qui connaisse mon exigence intellectuelle connaissent mon admiration pour ce poète qu’est Jean Claude Van Damme, qui a joué dans quelques bons films et dans une chiée de productions d’action cheap, et qui a tendance à reprendre un peu le dessus ces derniers temps. Même si il vieillit (il s’était fait un peu doubler sur les scènes de combat d’Universal Soldiers 3), on continue à apprécier sa gueule cassée (bon, disons le, un peu inexpressive) avec le temps qui passe. Aussi, l’annonce d’un Universal soldiers 4 me faisait bouillir d’impatience. Et quand on voit le résultat, on se dit que la saga Universal soldiers est en train de muter vers quelque chose de jamais vu et de diablement intéressant.

L’histoire : John, un militaire de carrière, est laissé pour mort dans l’attaque de sa maison, après avoir assisté au meurtre de sa femme et de sa fille par un commando mené par Luc Dévreaux (JCVD, tu es méchant ?). Après un coma de 9 mois, il se réveille et se lance à la poursuite de celui qui a assassiné ses proches.

 

http://www.scifi-universe.com/upload/galeries/images_film/Universal-Soldier-Day-of-Reckoning1.jpg

 

Vraiment, Universal Soldiers ne s’est jamais aussi bien porté depuis que John Hyams a repris la saga en main. Avec le troisième épisode, nous tenions déjà le meilleur de la saga, un actionner bourrin qui n’hésitait pas à donner dans le bourrinage gore ultra efficace. Ici, on continue avec le bourrinage gore, mais le contexte est moins propice à l’action. En fait, toute l’efficacité du film s’appuie sur un scénario malin qui part dans plusieurs directions à la fois, venant enrichir considérablement la « mythologie » des Universal soldiers). Déjà, tous les membres du 3, morts ou vivants (mais comme ils sont déjà morts, rien n’est sûr…), viennent rempiler. La montagne de muscle qui jouait le méchant Universal soldiers reprend les armes, et ce colosse n’a pas fini de faire du dégât (il se révèle peut être le meilleur héritier du Schwarzy de Terminator 2 de l’histoire du film d’action). Si le film n’a clairement pas un énorme budget, ses intrigues parallèles assez simples, mais dynamiques, viennent toujours titiller l’intérêt du spectateur, qui ne sait clairement pas à quoi s’attendre avec cet épisode. Si Universal soldier 3 se présentait d’office comme une bourrinade sans concession, les rapports de force sont beaucoup plus flou ici. Le héros des 3 Universal soldiers devient le chef de clan d’une tribu d’Universal soldiers (naturalisés, puis retrouvés par Luc et remis en fonction par l’injection d’une drogue spécifique) qui vivent en reclus en préparant carrément une révolution. Et notre nouveau héros, John, découvre au fur et à mesure de l’intrigue qu’il est lui aussi un Universal soldiers et qu’il est manipulé par plusieurs personnes (selon une logique qui rappelle le Total Recall de Paul Verhoeven). Le duel final attendu entre lui et JCVD a parfaitement compris cette dimension, d’où les réactions un peu clichées mais profondes qui sont filmées. Mais si ce face à face final n’est pas vraiment spectaculaire, l’efficacité des combats est là. Parfois très gore, toujours violents et jouissifs, US 4 marche sur les traces de son prédécesseurs et délivre de belles scènes d’action, au punch qui fait plaisir. Et il se laisse parfois aller à quelques truculences gores inattendues qui sont vraiment efficaces (une trépanation à la perceuse à vous en faire oublier Frayeurs de Fulci). Inattendu, burné et dingue, US 4 est la séquelle réussie et inattendue qu’on n’attendait pas, et qui apporte beaucoup de nouveauté à une saga condamnée aujourd’hui au DTV alors que la qualité est là. Envoutant !

 

4.8/6

 

2012

de John Hyams

avec JCVD, Scott Adkins

 

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2012/01/Universal-Soldier-4-Photo-Promo-03.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche