Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 18:29

VHS-2-Poster.jpg

 

V/H/S est un petit film à sketch horrifique qui a laissé une correcte impression lors de sa sortie en DTV (le buzz sur internet était déjà éventé). Pour ma part, j’avais trouvé le premier cru d’une relative inutilité, V/H/S est un petit film à sketch horrifique qui a laissé une correcte impression lors de sa sortie en DTV (le buzz sur internet était déjà éventé). Pour ma part, j’avais trouvé le premier cru d’une relative inutilité, chaque sketch étant finalement une version abrégée d’un long métrage (marebito, grave encounters…) sans une réelle inventivité, ni la moindre cohérence. Il semble que le nouveau V/H/S ne mise pas lui non plus sur la cohérence, mais il se révèle bien plus fou et généreux que son prédécesseur en délivrant bien davantage de sang que prévu.

L’histoire : Des cambrioleurs à la petite semaine dévalisent une maison qui se révèle contenir de nombreuses bandes vidéos. En les regardant, ils deviennent peu à peu fous.

 

VHS2-Clip26.jpg

 

C’est donc avec 4 sketchs différents que VHS 2 compte nous en mettre plein la vue, bien que l’inventivité ne soit à nouveau pas vraiment au rendez-vous. Restent quand même quelques moments de bravoure qui animent le film comme les deux derniers sketchs. Le premier évoque The Eye, à savoir qu’il s’agit d’une personne ayant subie une greffe d’yeux qui se met à voir des fantômes et autres apparitions qui transforment son quotidien en cauchemar (mettez vous à sa place, impossible de prendre une douche tranquillement). Malgré quelques tentatives de jump scare, le spectre de paranormal activity plane au dessus de ce sombre épisode, qui reste finalement le plus faible des quatre. Le second relève gentiment le niveau, évacuant toute tentative de frayeur pour se contenter d’une escapade zombie forestière au quota de gore assez conséquent. Nous suivons donc un cycliste muni d’une go pro qui va donc se faire contaminer, puis qui évolue dans la forêt en attaquant tous les passants qu’il rencontre. Aucune inventivité, mais quelques truculences gores et un point de vue finalement peu exploitée (on comprend pourquoi, ce sketch atteint vite ses limites). Le troisième démarre très mollement, s’ouvrant sur un étrange hôpital qui ressemble de plus en plus à une secte dont tous les membres seraient cinglés. Il s’agit certainement du meilleur sketch de l’ensemble, car non content d’être un peu surprenant (difficile de prévoir le prochain coup), il possède un véritable sens de la surenchère, et culmine dans un final véritablement prenant, rappelant les films de Zombie de Fulci sur la fin (hélas sans la fièvre graphique, ça aurait été trop demander). Reste une amusante tentative. Le dernier est un remake du récent Dark Skies, sauf qu’au lieu de se faire chier pendant une heure et demie, l’intrigue est réduite ici à 20 minutes, et que quand les extra terrestres débarquent, ils ne viennent pas en mode discrets, mais s’abattent comme une meute hurlante sur les enfants, enfin devant une terreur à la hauteur des attentes. On explose donc Signes en efficacité, et on évite de s’ennuyer. Le design des extra terrestres étant moins ridicule que prévu, on a donc là un petit sketch plaisant, sans être toutefois exceptionnel. Le fil rouge de VHS 2 n’a pas vraiment d’objectif, donc inutile de s’y attarder. Ce nouvel essai est sur la bonne voie, il gagnerait maintenant à innover un peu, mais il témoigne d’un certain sens de l’efficacité.

 

3/6


2013
de Eduardo Sanchez, Gareth Evans, Jason Eisener, Gregg Hale, Timo Tjahjanto
avec Lawrence Michael Levine, Fachry Albar

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Epouvante ( qui stresse)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche