Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 13:31

http://media.zoom-cinema.fr/photos/3469/affiche-3-du-film-wolfman.jpg

 

Si il y a bien un film qui s’est fait tapé dessus en 2010, c’est bien The Wolfman. Les appellations de nanar, d’arnaque ou de cliché ambulant vont bon train, le tout dans un certain sentiment de connivence générale. Pourtant, et peu l’ont relevé, il s’agit de l’effort gothique le plus abouti depuis Sleepy Hollow. Alors, ceux qui tapent sur The Wolfman et qui à côté encouragent des films comme La dame en noir, ils faudrait qu’ils mettent un peu d’ordres dans leurs idées…

L’histoire : Lawrance Talboth, à l’annonce de la disparition de son frère au village de Blackmoor, met en attente son activité de comédien et revient au domaine familial afin de participer aux recherches.

 

bf878128.jpg

 

Bon, on concèdera aux détracteurs du film que l’histoire est un gros cliché, et que ses personnages n’ont rien de surprenant. Benicio del Toro campe un acteur au passé trouble, un peu déboussolé par ses découvertes progressives des secrets familiaux, mais qui sur la globalité du film joue de façon linéaire, peinant un peu à exprimer des sentiments (il a souvent un air de chien battu), Anthony Hopkins cabotine comme un beau diable (d’ailleurs, son personnage ne fait pas un pli, on sait immédiatement qui il est et quel sera son caractère pendant le film) et Hugo Weaving plisse les yeux pour avoir l’air d’un détective à la Sherlock Holmes. La trame de l’histoire est finalement rachitique, pouvant se résumer à un banal règlement de compte entre père et fils (aucune crainte de spoiler salement ici, on devine dès l’arrivée des personnages qui est qui). Le film ne joue pas l’esbrouffe, se contentant d’une formule qui donne dans la redite, préférant le sérieux de l’entreprise à l’originalité. Mais s’arrêter à ces détails serait faire preuve de mauvaise foi (rappelons le, Ichabod Crane est tout sauf un héros charismatique dans Sleepy Hollow), au vu du merveilleux travail effectué sur la facture technique du film. Musique à l’ancienne, image somptueuse, photographie savamment étudiée (certaines scènes sont des tableaux), décors envoûtants… Il s’agit d’un des plus beaux films de loups garous jamais fait, et tout le monde feint de l’ignorer en critiquant son scénario faiblard. Merde, vous avez regardé des trucs comme Le loup garou de Paris ou Wolfen ? The Wolfman est un cri d’amour aux productions de la hammer, et au vu des différents lieux filmés merveilleusement par le film, dur de passer à côté. Pas original pour un sou, mais un cadre stimulant qui comblera l’œil de la personne amatrice de bons films. Car au niveau de l’ambiance, c’est tout bon, on en a largement pour notre argent. Les effets spéciaux numériques sont eux aussi réussis, nous offrant plusieurs jolies transformations (le script parvient au moyen d’ellipses intelligentes à nous ménager pas moins de 4 pleines lunes). Certes, les fans des effets spéciaux de Bottin sur Hurlements ou de ;; sur Le loup garou de Londres vont faire la grimace, mais ils restent tout à fait regardables, et quand on voit les ravages de nos loups garous, difficile de ne pas être satisfait (à part au camp gitan, où notre loup garou tue 3 personnes sans que personne ne le remarque). En bref, the wolfman, il est clair que ce n’est pas un chef d’œuvre, mais cette production gothique vaut largement le coup d’œil dans notre cinéma contemporain. Un cru très mésestimé.

 

4/6

 

2010
de Joe Johnston
avec Benicio Del Toro, Anthony Hopkins

 

19162370.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 19/07/2012 16:59

La dame en noir même visuellement je n'ai pas trouvé que ça cassait des briques. Watkins suit son personnage dans les moindres recoins au point que ça en devient lourd.

voracinephile 20/07/2012 17:51



Ah quand même, j'ai trouvé que c'était très bien éclairé, que les accessoiristes avaient bien bossé et que les ambiances gothiques étaient sublimes... A revoir pour confirmer, mais pour un prix
de beauté, la dame en noir a de beaux atouts...



borat8 18/07/2012 11:26

Perso je me suis bien fait chier. J'ai trouvé Cheval de guerre ou The grey beaucoup plus émouvant.

voracinephile 19/07/2012 13:49



^^ Je suis d'accord pour les deux, même si je préfère The Grey à Cheval de guerre. Toutefois, je parlais de beauté formelle et pas de sentiments. J'étais à deux doigts de me foutre du deuil de
Radcliffe dans la dame en noir, comme je me suis désintéressé des sentiments de la version ciné de Wolfman (d'un cliché total, ils sont là pour respecter une certaine logique, mais ils peinent à
nous impliquer devant la mollesse du casting). Question beauté graphique, la dame en noir est sublime. Mais chez moi, ça vaut 4/6 au maximum. Drive a aussi échoué dans cette catégorie de joli
film ayant peu d'âme (j'ai d'ailleurs préféré mettre Les nuits rouges du bourreau de Jade à sa place dans mon top 2011). The Grey ou cheval de guerre ont parfois de belles séquences d'émotions,
et gravissent des échelons dans mon estime (toutefois, je trouve que spielby a parfois une tendance au gnangnan). CDG doit tourner entre 4.5 et 5, alors que The Grey est à 5.



borat8 17/07/2012 16:07

La dame en noir est quand même très basique en plus d'être chiant.

voracinephile 18/07/2012 09:07



Mais c'est un des films les plus beaux de l'année pour le moment !



borat8 16/07/2012 16:07

Perso je préfère largement Wolfman à La dame en noir qui pour être gentil, m'a bien fait chier. En tous cas le director's cut vaut vraiment le coup.

voracinephile 17/07/2012 14:38



Certes, The wolman m'ennuie beaucoup moins que La dame en noir. Mais en termes d'esthétique, je trouve La dame en noir beaucoup plus beau, beaucoup plus maîtrisé esthétiquement. Mais après, ils
n'ont pas le scénario du Wolfman, qui reste fonctionnel !



borat8 14/07/2012 01:00

Mais pourquoi tant de haine?! Même Johnston s'est mis au jeu des excuses bidons alors que quelques mois avant il défendait son Director's cut dans Mad Movies! Triste. Je l'ai vu dans ses deux
versions et la director's cut l'emporte haut la main. Le montage est plus fluide et moins brusque et rajoute beaucoup de détails: l'animosité d'Hopkins pour Blunt, l'origine de la canne et le
montage bouleverse certains éléments. Et puis c'est le meilleur film de loup-garous depuis bien longtemps, un des meilleurs remakes que j'ai vu, les acteurs sont excellents et la violence graphique
est impressionnante. Je ne m'attendais pas à m'en prendre autant dans la tronche, la bande-annonce ayant été plutôt sobre.

voracinephile 16/07/2012 13:46



Moi non plus, je ne sais pas pourquoi on lui tape dessus comme ça. C'est vraiment nul de la part de Johnston de s'excuser pour son bon travail. Merde, c'est pas Batman Forever non plus ! C'était
le plus bel effort gothique depuis Sleepy Hollow, faut pas déconner (mais maintenant, La dame en noir est meilleur niveau image gothique). Toujours pas vu le director's même si il attend
patiemment sur ma pile de dvd. Curieux de constater les améliorations dont tu parles...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche