Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 13:29

X-Men_Days_of_Future_Past_film_poster_008.jpg

 

X men reste une saga de qualité, qui a plutôt été correctement initiée par Brian Singer. Le réalisateur du Usual Supect reprend donc les rennes de sa saga, avec un rendez vous d’acteurs au sommet (tout le monde vient rejoindre l’aventure, les vieux de la vieille et les petits nouveaux du préquel), ainsi que quelques nouvelles têtes pour l’occasion. Mais comment un tel blockbuster à casting peut-il réussir à garder cohérence et plaisir tout en gérant ses différents acteurs ? Avec la bonne vieille recette du voyage temporel, empruntée à une autre saga dont la popularité n’est pas à reconsidérer : Terminator.

L’histoire : Dans le futur, une grande partie de la population a été exterminée ainsi que de nombreux mutants par des machines automatisées. Quelques uns forment un noyau de résistance et renvoient dans le passé un messager, afin d’organiser une meilleure défense. Réunissant les derniers survivants mutants, ils renvoient Logan dans les années 70, pour empêcher le lancement du projet de recherche.

 

X-Men-Days-of-Future-Past-Photo-Promo-07.jpg

 

Dès la première minute, on se croirait dans Terminator 2. L’esthétique est presque identique (des éclairages violets pour éviter le bleu de Cameron), les scènes d’holocauste se télescopent immédiatement, et les robots en question ont un petit quelque chose de T-1000. Mais dans la mise en scène, tout va bien, les scènes d’action sont bien emballées. J’en viens maintenant au corps principal du film : son scénario. C’est probablement là que se situe ses limites, qui lui permettent quand même d’atteindre un niveau tout à fait décent. Mais avec autant de personnages secondaires, il ne fallait pas s’attendre à plus. Petit imbroglio temporel se focalisant sur un acte déterminant de la lutte contre les mutants (l’assassinat du concepteur des robots par Mystique), Logan doit donc réunir toute la fine équipe afin de la convaincre (elle échappe au contrôle de tout le monde) et faire au mieux pour arranger les choses. Une idée assez large et pas compliquée qui permet surtout de ménager plusieurs grosses scènes d’action, qui ont parfois le bon goût d’être impressionnantes (l’évasion de magneto, enfin une scène où la 3D se justifie pleinement, ou encore l’assaut final avec ce fameux stade volant que nous avions aperçu en bande annonce). Magneto qui se révèle d’ailleurs toujours le personnage le plus intéressant, sauf dans ce final. Le problème, c’est que le scénario l’a toujours incarné comme vecteur d’une idée (depuis le commencement de la saga), celle de combattre les humains coûte que coûte. Ici, les données du problème ont changé, mais pas lui, ce qui le fait basculer d’un coup de la case des méchants visionnaires à celui des méchants bornés. Un petit manque de subtilité dommageable à sa carrure, mais comme on s’en arrête là, pas le temps d’entamer davantage son aura. On ajoute quelques gags à destination des initiés (Logan et les détecteurs de métaux), des personnages toujours bien esquissés. Il est intéressant de noter que pour le personnage du professeur Xavier, Mc Avoy et Stewart parviennent tous les deux à l’interpréter avec charisme, lui donnant des variations émotionnelles plutôt appréciables durant leur temps d’apparition. Fassbender est toujours impeccable (on regrette qu’il n’ait pas eu droit au face à face avec McKellen, et ses détracteurs pourront se calmer, il ne chiale pas dans ce film), et pas besoin de parler de la performance de Jackman. Mystique étant clairement à l’avantage, Jennifer Lawrence donne un peu plus que dans l’opus précédent, sans pour autant briller davantage. J’ai quand même envie de dire bravo à Omar Sy. Bravo, car avec la loooourde promo française qui n’a cessé de le mettre en avant, il faut acclamer les 5 minutes pendant lesquelles il apparaît dans le film. 5 minutes d’action où il a le temps de mourir, à l’image de ce mutant qui s’adaptait dans First Class (et qui était de couleur lui aussi). Omar, bonne chance pour ta carrière de figurant à Hollywood ! Mais ne soyons pas mauvaise langue, ce sont les distributeurs qui ont créé cette attente d'un opportunisme commercial complètement ridicule. Pas grand-chose à ajouter, moins de proximité sentimentale mais des personnages toujours bien définis, le nouveau X men est un divertissement à la hauteur des intentions, sans toutefois surpasser son prédécesseur. On ajoute à cela les petites moqueries sur Nixon (ah la la, quand le film fait toujours la part belle à Kennedy en en faisant un mutant, et qu’on montre Nixon comme un gros lâche…), mais rien qui ne viennent entraver la bonne marche du spectacle. Une grosse machine qui tourne.

 

4/6


2014
de Bryan Singer
avec Hugh Jackman, James McAvoy

 

sentinelle-vs-colossus-xmen-days-of-future-past.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Scion 06/04/2015 10:14

Du fais que je suis un grand fan de super héros ( surtout dans les comics ), j'ai était obliger de faire abstraction de certaine chose quand j'ai commencer la série des films X-men. Pour essayer d’apprécier les films a leur juste valeur.
Pourtant il y a des chose qui ne passe pas, comme le fait que le Fléau soit un mutant dans X-men 3. Ça même avec tout la meilleur volonté ça passe pas. Et dans ce film il y aussi un léger soucis qui du coup me bloque pratiquement des le début du film. Depuis quand Shadowcat, la fille qui ce rend intangible, a le pouvoir de voyager dans le temps ? C'est comme si ils avaient décide " tien et si on faisait voler Wolverine ". Surtout qu'ils font apparaître un peso qui a la base a déjà voyager dans le temps ( grâce a un appareil ) a savoir Bishop qui est joué par Omar Sy. C’était pas dure de faire une histoire avec ça et de faire qu'il y ai quand même Wolverine en vedette et Omar Sy en second plan. Genre "c'est Bishop qui devait voyager dans le temps, mais les circonstance fond que c'est Wolverine".

Sinon pour revenir a ce que tout le monde a dit. Les Sentinels sont moche et trop proche d'un T-1000. Et d’ailleurs j'ai pas compris pourquoi, grâce a l ADN polymorphe de Mystique, les Sentinels sont capable de s'adapté a tout les mutants. Il aurais plutôt du utilise l'ADN de Darwin. Le mutant qui s'adapte dans First Class. Surtout que Mystique change d’apparence (mais pas de matière) et ne gagne pas les pouvoirs des mutants quelle copie.

Malgré tout, même si le film est divertissent et ce laisse voir. Je vais quand même me méfier du futur film a venir.

borat8 05/06/2014 21:20

Elle sert surtout à introduire l'arrivée de ce personnage. De toutes manières, Apocalypse est probablement l'ennemi le plus dangereux des X Men ou même de Magneto parce qu'il peut tous les tuer. Il
a tous les pouvoirs et je trouve que l'aborder dans une époque aussi punk que les années 80 et qui a donné naissance à un des meilleurs post-apo de tous les temps (Mad Max 2), c'est d'autant plus
légitime.

voracinephile 23/06/2014 17:20



Beaucoup de promesses pour Apocalypse, j'espère qu'il parviendra à choisir une direction et à s'y tenir.



borat8 02/06/2014 22:20

Oui il voudrait arrêter après Wolverine 3. Mais pour l'instant normalement il est d'Apocalypse, d'autant que son personnage est toujours dans une intrigue à la fin de Days of future past. Le voir
s'associer avec Mystique serait plutôt drôle. Logiquement je pense qu'Apocalypse introduira Jean Grey, Tornade et Cyclope, d'autant que le film se situera dans les années 80 ce qui concorde avec
leurs airs trentenaires dans le premier X Men.

voracinephile 05/06/2014 17:03



Ah, au temps pour moi, nous le verrons encore pendant quelques films. J'ai enfin vu la séquence post générique de Days of future past, sympathique...



borat8 02/06/2014 16:42

Pas sûr qu'il revient le Omar à moins que ce soit dans une version alternative. Même topo pour les petits nouveaux.

voracinephile 02/06/2014 19:43



Je ne suis pas contre le retour des anciens. Par contre, ce sera peut être sans Wolverine. J'ai entendu des rumeurs que Hugh Jackman veuille limer ses griffes et raccrocher définitivement avec ce
personnage...



Roggy 01/06/2014 21:18

Je suis dans l'ensemble d'accord avec ton billet. Un bon divertissement mais qui aurait pu dégager d'avantage d'empathie. Peut-être trop de personnages principaux d'un coup et difficile de
s'attacher à un seul. Moi, j'attends un mutant avec Fred pour remplacer Omar...

voracinephile 02/06/2014 13:10



^^ Reste à savoir si Omar reprendra son rôle dans le prochain où si il est définitivement mort...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche