Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 16:29

batman_forever_poster.jpg

 

Avec Batman Forever, Joel Schumacher reprend le flambeau laissé par un Tim Burton au sommet de sa fièvre graphique, et qui a débroussaillé un beau terrain pour continuer à bâtir le mythe (davantage par ses méchants que par son justicier). Toutefois, les objectifs changent radicalement entre l’épisode 2 et ce 3ème. Peu rassurés par les ambiances torturées de Burton, les producteurs principaux imposent un script plus simple et ciblent les enfants, grands consommateurs de saloperies en plastique. Le résultat est tel qu’on le connaît, avec toutefois quelques éléments intrigants.

L’histoire : Double face terrorise Gotham. Alors que Batman essaye de l’arrêter, un scientifique incompris décide d’utiliser ses inventions pour contrôler le cerveau des habitants de Gotham via la télévision. Après une tuerie de Double Face, Bruce Wayne prend sous son aile un orphelin, qui jure de se venger du meurtrier de sa famille…

 

batman.jpg

"Devine ce que c'est ?"

"Une clé USB du scanner de cerveau de Bruce Wayne ?"

"... Non ? C'est pour ce soir..."

 

Bon, on est d’accord que c’est tirer sur le corbillard que de s’attaquer aujourd’hui à Batman Forever, vu la réputation qu’on lui connaît. Il serait aussi un peu malhonnête de ne pas reconnaître toute l’affection que je lui portais dans ma jeunesse, vu qu’il passait avant les Burtons à l’époque. Il a fallut que je rachète le monstre en coffret double dvd (avec Batman & Robin, tant qu’à faire) pour la réévaluation, et je n’ai pas été déçu. Le film ne fait pas dans la demi mesure, transformant le Gotham gothique en boîte de nuit flashie dont les éclairages complètement fantaisistes (même pas cachés, on voit les projecteurs dans le cadre) contribuent à donner l’aspect carnavalesque de l’ensemble. Car il s’agit bien d’un carnaval, chacun essayant de cabotiner plus que l’autre. Rarement des méchants auront autant voulu imiter le Joker sans en avoir l’ampleur, et il convient de noter qu’il s’agit d’une des pires performances de Tommy Lee Jones, complètement à côté de la plaque de son personnage (les explications à son sujet sont expédiées : il s’est pris de l’acide dans la gueule donc il est fou). Quant à Jim Carrey… il fait du Jim Carrey. Il est toutefois amusant de connaître les circonstances de son recrutement, qui remontent au premier Batman. A l’époque, Nicholson hésitait à endosser le rôle du Joker, donc pour lui forcer un peu la main, la production avait également proposé le rôle à Robin Williams. Nicholson avait alors accepté et Robin avait protesté devant ce tour de cochon. Avec Batman 3, les producteurs se sont à nouveau tournés vers Robin. Ce dernier leur a demandé des excuses. Jim Carrey a donc récupéré le rôle, et Robin mon soutien quand j’ai appris l’anecdote. Quelques trucs attachants ça et là quand même, à l’image du message subversif tellement énorme sur la télévision qu’il fera rire tout le monde (en créant au passage d’hideuses visions vertes d’un goût assez douteux). La télévision, c’est mal. Dans le bon, notons toutefois les flashs backs concernant l’enfance de Bruce Wayne, qui sont réussis et icônique comme il le fallait. Bruce Wayne, bien qu’insipide, n’est pas vraiment raté.

 

Nicole-Kidman-and-Val-Kilmer-Batman-Forever-nicole-kidman-3.jpg


J’en viens maintenant à la partie divertissante de la chronique, à savoir la relecture crypto-gay du film. Tout le monde la sent, mais je pense que Schumacher (dont nous connaissons les inflexions sentimentales) en a beaucoup rajouté dans cet opus, la suite se révélant plus light à ce sujet. Ca passe essentiellement par Robin, et surtout par sa dégaine. Belle gueule, énorme boucle d’oreille unique qu’on ne peut pas ne pas la voir (et qui disparaîtra mystérieusement dans la suite), c’est un stéréotype connoté mais bon, on ne va pas oser le dire. En faisant le ratio du temps que Bruce et Robin passe ensemble, et celui que Bruce passe avec la docteur soit disant sa copine, on note une légère préférence pour le jeunot aux cheveux courts. Mais cela explose surtout pendant quelques scènes précises, type Robin qui a revêtu son costume, et dont les paroles « je voudrais être à tes côtés » prennent des accents assez facilement détournables. Si on rajoute la poignée de main virile qui suit et les premiers plans téton-cul d’armure en latex, le doute n’est plus permis. Et le cliffhanger, où Bruce doit choisir entre Robin et la docteur. Difficile de se retenir de rire tant les intentions sont évidentes, et la séquences de chute va donc délivrer une réponse sur la validité de cette grille de lecture. La scène est plus subtile que prévue, puisque Batman  sauve D’ABORD la femme, puis la laisse en l’attachant à un fil d’acier (la réception a dû être agréable ainsi que les chocs contre les parois du puit) et réceptionne Robin en lui faisant faire un atterrissage en douceur doublé d’un câlin évident. On peut donc débattre, mais mon avis est fait (la docteur n’est qu’un paravent, le dernier plan est éloquent sur la figure de couple dominante). Dois-je en rajouter sur le couple Double-face/l’homme mystère ? En fonctionnant avec les bons gros clichés, Gotham s’éclaire sous un jour nouveau, assez amusant d’ailleurs quand on connaît les intentions familiales de départ. Encore un complot sodomite pour pervertir la jeunesse…

 

1/6


1995
de Joel Schumacher
avec Val Kilmer, Tommy Lee Jones

 

Batman-Forever-pic-3.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kapalsky 21/03/2014 14:33

Je me souviens que j'étais confus à l'idée de prononcer les tétons et la raie des fesses quand j'ai vu le film étant très jeune. Aujourd'hui encore, même avec le décryptage de l'imagerie gay, ca me
fait toujours autant rire. :D

voracinephile 23/03/2014 14:34



Oh, mais c'est attachant, Batman qui doit choisir entre sauver Robin ou sauver Nicole Kidman ! Et les hommes de mains cagoulés avec je ne sais pas combien de percings sur les lèvres et les
yeux... Quand on est petit, je pense qu'on voyait juste les jolies couleurs et les gadgets qui font du bruit (jamais oublié Jim Carrey dans son pijama moulant, en revanche, son plan machiavélique
à base de télés m'avait complètement échappé...). Alors quand on revoit un navet pareil aujourd'hui, difficile de ne pas sourire...



borat8 16/03/2014 21:16

Actuellement il tourne pour Marjane Satrapi un film où il discute beaucoup avec son chien et ce dernier lui donnerait des envies de meurtre. Il sera aussi dans le nouveau Atom Egoyan, mais pas
Devil's knot.
Tu sais bien que je me suis amusé avec Man of steel donc ça ne me dérange pas. J'ai même acheté le BR! ;) Je voudrais bien voir aussi ce que va donner l'ami Affleck en Batman. Il ne sera pas plus
ridicule qu'en Daredevil. ;)

borat8 16/03/2014 01:09

Voilà, merci Scion!

Scion 15/03/2014 10:44

Salut

Même si j'ai bien aimer ce film , je doit avouer que c'est une belle bouse ce film. Il est vrai que le message gay et visible tout le long de Forever, mais bon déjà que Robin a droit a une
réputation homosexuelle ( surement du a son costume ) ça n'est pas vraiment choquant. En attendant Je préfère largement Batman Forever que Batman et Robin

Pour info, il me semble que le Green Lantern afro-américain s'appel John Stewart

voracinephile 16/03/2014 20:10



Bonjour Scion !


Ah, tu as quand même aimé ce Batman forever. J'apprécie vraiment (reconnaître un plaisir coupable de cet acabit, ça demande un peu de courage). Si ma critique pointe les défauts, j'avoue ne pas
avoir envie d'être méprisant avec lui. Ses ambitions sont aberrantes et sa logique abominablement commerciale, mais devant un film aussi matraqué par les fans, c'est plutôt un sourire affectueux
que j'ai envie d'esquisser.


 


Merci pour l'info sur Green Lantern.



borat8 13/03/2014 18:18

Ces gros fils de pute qui vous envoient la merde dans la gueule pour vous tuer dans une bouche d'aération! Et puis après vous faites passer une timide mal fringué à une chatte vulgaire en sous-tif
les trois quarts du temps! Ah et n'oublions pas Green Lantern qui met d'ailleurs Warner dans une facheuse position, car s'ils veulent faire Justice League, va falloir trouver quelqu'un d'autre que
Ryan Reynolds. Avec le nombre de Green Lantern, il serait facile de mettre Idris Elba en Green Lantern de couleur (je ne sais plus son nom en revanche). Sans compter que si Man of steel 2 marche,
ce sera sûr que Ben Affleck et Gal Gabot reviendront en Batman et Wonder Woman.

voracinephile 16/03/2014 18:41



Oui, je me demande par qui ils vont remplacer Ryan Reynolds... Le pauvre d'ailleurs, après les bides de Green Lantern et de RIPD, je me demande bien dans quoi il va finir...


Quant à Man of Steel 2, j'espère qu'ils repsecteront leurs règles cette fois ci (on se rappelle des incohérences quand tout le monde se met à casser la ville...)



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche