Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 12:30

donjons__dragons_3.jpg

 

Après un premier opus atterrant de débilité naveteuse et un second plus sérieux qui en devenait indigeste en cumulant scénario mauvais et effets spéciaux désastreux, on croyait la saga Donjons et Dragons définitivement enterrée dans le cimetière en carton plâtre des sagas naveteuses. Mais c’était sans compter sur l’intervention de producteurs nécromants qui décident de la ressusciter pour un nouveau chapitre : le bouquin de Vile Darkness ! Fait-il pire que ses prédécesseurs ? Non, il en deviendrait même fréquentable…

L’histoire : un chevalier du Nouveau soleil (Pélor pour ceux qui jouent), après le massacre de ses camarades et l’enlèvement de son père, se lance sur la trace de ses ravisseurs. Il les retrouve dans une ville voisine et d’infiltrer leur compagnie pour retrouver son paternel.

 

http://4.bp.blogspot.com/-gcs_pZLINpU/UOBu3tlemVI/AAAAAAAAEcQ/5SC9k0WO2JY/s1600/donjons-et-dragons-3-5075535f7f35a.jpg

 

Et nous voilà embarqué dans une nouvelle quête à budget limité. Toutefois, au vu des étrons cinématographiques qu’étaient les deux premiers opus, Donjon et dragons 3 trouve enfin une esthétique digne de lui. Pour la première fois, le film est agréable à regarder. Trouvant une photographie agréable pour illustrer ses modestes décors, c’est le seul opus qui a des qualités pour convaincre à la fois sur le plan technique et du scénario. Exit le coup des sceptres commandeurs de dragons, on donne dans quelque chose de cliché mais fonctionnel (en quelque sorte une partie de base de Donjon et dragons, avec un peu moins d’incohérences). Si on ne croit absolument pas au début du film (passé 6 longues minutes d’introduction juste pour nous planter le contexte, le film nous fait bien rire quand on voit que pour consoler le héros, ses camarades lui ont filé un sac bourré de pierres précieuses. Mais après ça, le tout revient un peu plus à l'esprit du jeu, sans pour autant faire oublier les performances d'acteurs assez amateurs. Illustrant assez bien ses paysages et utilisant pour une fois pas mal d’éléments du jeu, le film se développe d’une façon pas trop stupide (notre héros élimine les kidnappeurs un par un comme un gros lâche) tout en ménageant quelques pistes pour le grand final, qui explique enfin le titre du film (parce que le bouquin de vile noirceur, ça ne veut pas dire grand chose, si ce n'est qu'on pille l'idée du Nécronomicon...). Excellent constat en tout cas pour le dragon promis, même si il n’est présent que 5 minutes pour la petite quête de base, c’est le meilleur dragon de la saga. Pour la suite, on s’amuse du caractère enfin neutre de nos aventuriers (qui n’hésitent pas à massacrer des gardes pour ne pas avoir à partager un trésor), et le bestiaire un peu plus développé rajoute au charme de l’entreprise. Plaçant son dernier acte dans une forteresse extra planaire de bonne tenue (oui, on peut y croire), le film exploite correctement son sujet, même si on reste très loin d’un film d’héroïc fantasy impliquant vraiment le public. C’est une récréation de rôliste de meilleure tenue que ses prédécesseurs, mais qui ne transcende toujours pas son sujet. En même temps, difficile de lui en demander beaucoup plus, l’intérêt de Donjons et Dragons étant de pouvoir participer à l’aventure. Pas pitoyable, mais inutile (vu que c'est un TV film aussi...).

 

2/6


2012
de Gerry Lively
avec Meagan Good, James Rawlings

 

20354379.jpg-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 29/01/2013 22:22

Et encore dit toi que ce film a été produit pour le cinéma! Le film a tellement bien marché qu'il est sorti DTV dans plus d'un pays!

voracinephile 30/01/2013 09:41



Oh, je le sais ! Le roi scorpion n'a pas grand chose d'un bon divertissement, si ce n'est le cadre, propice et pour le coup similaire à celui de Conan, en moins diversifié. Mais on se fait
souvent un peu chier, et il y a des passages pompés comme pas permis (dans la grotte, rambo 3 a été mis à contribution et ça se sent...). Toujours curieux de voir la suite quand même. Et j'ai
revu Donjon et Dragon 2 : l'histoire est chiante parce que le rythme est mou et qu'il y a des erreurs de débutants (la statut en plein milieu de la forêt pour marquer l'entrée d'un passage
souterrain, un dragon blanc en pleine forêt...), les effets spéciaux sont assez médiocres, mais le film n'est pas ridicule, et sa tentative d'être sérieux est bienvenue. En fait, avec bien plus
de budget, on aurait pu tenir là un divertissement sympathique. Mais en l'état, c'est un TV film moyen, à la photographie mauvaise hélas. Les acteurs sont proches de l'amateurisme, mais pas
ridicules...



borat8 28/01/2013 17:44

Ce sont aussi ses choix. Oser jouer dans des comédies aussi pourries que Fée malgré lui ou Maxi papa fallait vraiment le faire. Idem pour des machins d'action comme Le roi scorpion.

voracinephile 29/01/2013 21:15



Je ne sais pas par quoi il a commencé sa carrière, mais ça n'a jamais été bien glorieux. Pas vu ces comédies naveteuses que tu cites, en revanche, je me suis tapé "le voyage vers la montagne
ensorcelée", et c'était abominable. Du Disney channel pompant predator...



borat8 27/01/2013 20:26

En même temps je déteste The rock. Un clone de Schwarzy qui essaye de se la jouer mais ça ne marche jamais.

voracinephile 28/01/2013 08:36



En même temps, le pauvre n'est pas gâté. Je ne me rappelle pas d'un seul bon film à son actif. A navigué entre nanar et navet....



borat8 27/01/2013 15:41

Pas vu les Roi Scorpion et heureusement pour moi.

voracinephile 27/01/2013 20:22



C'est vrai qu'on ne gagne pas de neurones avec, mais on rigole des nazeries de The Rock et son side Kick nous renvoit aux agaçants compagnons des années 90...



borat8 27/01/2013 13:44

Quand on pense que Joel Silver est passé de Matrix à ça. Au fait le second c'est pire ou au même niveau de bêtise? Non parce que dans le genre encore plus flop commercial que le premier...

voracinephile 27/01/2013 14:59



Belle déchéance en effet. Je vais revoir Donjons et dragons 2 cet aprem pour vérifier quelques détails... Je me rappelle d'un film nettement moins naveteux que le premier film dans les ambitions,
mais il n'avait aucun budget pour les effets spéciaux, qui sont pathétiques. Les acteurs sont complètement amateurs, et le scénario possède des incohérences parfois insultantes pour un rôliste
(un dragon blanc (sensé vivre en zone polaire) en pleine forêt). Résultat : on s'ennuie plus qu'autre chose. Moins bête, mais c'est con, les producteurs ont foutu le camp...


Qitte à parler des sagas héroïc fantasy naveteuses, tu as vu Le roi scorpion 2 ? Parce que même si le premier est un navet de première, j'avoue avoir bien ri, alors si le second est du même
niveau...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche