Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 16:30

http://blog.80millionmoviesfree.com/wp-content/uploads/2011/09/monster-brawl-movie-poster.jpg

 

Le ring est chaud bouillant, les cordes sont tendues, l’arbitre, un grand noir baraqué au teint bourrant, lance un dernier regard vers les commentateurs, qui traînent à abréger leur discours verbeux sur le parcours des champions qu’ils chroniquent. Le match de catch va pouvoir commencer. Le présentateur arrive encadré par deux top modèles en sous vêtements, et gueule comme un putois que le match va commencer, et que les concurrants peuvent désormais entrer en scène. D’un côté, un zombie bourré de drogues militaires, de l’autre, Frankenstein. Que le Monster Brawl commence !

L’histoire : Fight monsters !

 

http://www.calgaryfilm.com/uploads/Film%20Images/2011/Late%20Shows%20%20%20Black%20Carpet/Monster-Brawl.jpg

 

Quand on n’a pas de thune, il est normal que des projets aussi insensés voient le jour. C’est vrais, pourquoi se faire chier à inventer une histoire quand on tient un concept jouissif. Ici, il s’agit simplement de prendre plusieurs grandes figures des monstres populaires, et de les faire s’affronter entre eux sur un ring. L’idée est stupide, le traitement du fantastique est ultra crétin, mais avec suffisamment de burnes et d’inventivité, il y a là matière à faire une bourrinade réjouissante, au mieux un projet sympathique comme avait pu l’être Jack Brooks Monster slayer. Pour mieux juger le film, il est quand même bon d’avoir une petite culture du catch, donc d’avoir vu un seul match. C’est long, les présentateurs traînent en disant des trucs sans intérêts, les présentateurs s’excitent en racontant des conneries sur les deux adversaires et ceux-ci finissent par en venir aux poings, mais le tout reste un spectacle, ce n’est pas pour de vrai. Ici, c’est exactement la même chose, sauf que les sportifs sont un poil plus charismatiques que d’habitude. Mais globalement, la connerie du petit écran se retrouve elle aussi dans ce film. Les combats se font attendre, c’est crétin, ça prend les monstres par-dessus la jambe… Bref, ce qui devait être un divertissement référentiel devient vite un DTV bourratif, répétitif et vain, nous montrant continuellement la même chose, des matchs de catchs avec des acteurs maquillés à la truelle. Parfois, c’est marrant, mais me concernant, mes deux favoris ayant été virés dès les premiers matchs ( La momie et La créature du marais), je me suis rapidement fait sué. Inutile de dire que l’humour est inexistant (les nombreuses blagues tombent toutes à l’eau), que les combats sont à peine plus impressionnants qu’un match de catch ordinaire et que le réalisateur croit sans doute avoir trouvé la poule aux œufs d’or. Désolé, mais ce petit navet risque fort de moisir dans l’anonymat, mérité.

 

1/6

 

2011
de Jesse T. Cook
avec Dave Foley, Robert Maillet

 

http://4.bp.blogspot.com/-oy-_0a-LBEk/TfSj89gbeJI/AAAAAAAAARE/2r0mi8j1qkc/s1600/monster-brawl1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Nanar (modeste)
commenter cet article

commentaires

alice in oliver 18/04/2012 09:12

Donc, un navet... Mince, ça promettait pourtant un sérieux nanar !

voracinephile 18/04/2012 20:31



Après, ça reproduit assez fidèlement l'esprit des émissions télévisées de catch, mais pour en avoir vu une... disons que Plus Belle la Vie en passerait pour un chef d'oeuvre de sobriété. Les
maquillages et effets spéciaux étant ici carrément primaires, il n'y a presque rien à se mettre sous la dent (et en plus, mes monstres préférés se font étaler au premier round...).



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche