Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:42

http://2.bp.blogspot.com/-vhLtCl1fVeg/UBL8KCoc94I/AAAAAAAAAKI/AEE5V227Xts/s1600/rec-3-genesis-affiche-4f6709be4f63f.jpg

 

Rec 1 & 2 ont été de petites de petites bombes à leur sortie, l’un pour l’horreur percutante et un rythme soutenu, et l’autre pour son action généreuse et quelques petits ressorts scénaristiques divertissants. Rec 3 pose en revanche plus de soucis, car le plus talentueux des deux réalisateurs de la saga s’est cassé pour tourner son bon Malveillance. Paco Plaza, artisan besogneux mais pas irréprochable, s’attaque tout seul à la tâche. Les résultats ont été on ne peut plus mitigés, le virage vers la comédie horrorifique ayant complètement dérapé. Mais au final, que reste-t-il du film ?

L’histoire : au cours d’un mariage, plusieurs possédés débarquent pour foutre le souk au milieu des invités. Alors que la propriété utilisée pour la fête est mise en quarantaine, plusieurs survivants tentent de rejoindre la sortie.

 

http://liberaldead.com/blog/wp-content/uploads/rec3-genesis-02.jpeg

 

Rec 3 est un élément étrange de la saga Rec, puisqu’il entame les tentatives d’écarts avec ce qui faisait jusqu’à maintenant la trame de la saga (des démons dans un immeubles et des survivants qui tentent de survivre). Ici, c’est une tentative de préquel. Mais pour dire quoi ? Au final, on n’en saura pas vraiment plus sur les origines du Mal, ni sur l’intérêt de faire ce préquel. C’est simplement une fête de mariage (avec suffisamment de détails pour faire écho à ceux qui sont déjà allé à ce genre de fête) qui tourne au vinaigre avec un peu d’action au bout d’une demi-heure. Mais sinon, Rec 3 rate le coche à plusieurs niveaux. Le premier, et pas des moindres, c’est sur l’humour. Il apparaît clairement que Paco a essayé de faire de Rec 3 une sorte de comédie horrorifique, sauf qu’à aucun moment on ne rira. Pas à un seul instant (par pitié, les gags de bourrinage gore, on nous les ressort tout le temps depuis Shaun of the Dead). L’humour est d’ailleurs tellement inefficace que certaines critiques ne le voient même pas, focalisée sur le gore ou la pseudo-histoire d’amour du couple se mariant. Alors que le mari parade en armure (censée être la métaphore du prince charmant s’en venant quérir sa destinée), la mariée fait son travail psychologique normal de femme qui devient une machine à tuer parce qu’elle est enceinte (oh là là, vous commencez à piger les origines de la créature du 1&2 ?). Tout ça est d’un cliché, malgré les apparences, qui peine à donner de la fraîcheur là où on en attendait. On peut toutefois noter les louables efforts de Laeticia Dolera pour nous faire aimer son personnage de jeune femme dynamique (ça commençait mal avec un diaporama en mode windows movie maker, mais ça saméliore à l’état adulte), mais si sa performance physique est là, le reste du film traîne la patte. La séquence où elle manipule une tronçonneuse sur fond de musique drôle… Certes, la mariée est sympathique, mais on a déjà vu ça dans Dead Snow, en plus drôle. Le récit de survie occupe donc un peu moins d’une heure de bobine, nous menant à un dénouement qui se voulait déchirant, mais qui est juste foiré. On se détache du sort de nos personnages, et à partir de là, leur sortie nous laisse froid. Pour l’innovation en termes d’image, le film abandonne après une demi-heure la caméra à l’épaule (ça commençait à faire vraiment mal à la tête) pour filmer classiquement l’histoire, mais les décors sont tellement lumineux qu’on peine à stresser dans cette ambiance de fête un poil gâchée par quelques rebus du diable… A titre de bilan, on en retiendra pas grand-chose. Contrairement à ses aînés, Rec 3 n’est pas assez divertissant, pas assez drôle, pas assez marquant pour qu’on lui accorde de la place dans notre mémoire cinéphile. Quelques minutes sympas, une réalisation molle… Rip.

 

1.5/6

 

2012
de Paco Plaza
avec Leticia Dolera, Diego Martín

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joanna 28/09/2012 20:14

Bonsoir :)
Effectivement Rec 3 est un navet,ça essaye de balancer dans l'humour mais bon comme tu le dis, on ne rit pas... Rien à voir avec Shaun of the dead ou Dead snow, effectivement ! Quand le mari coupe
le bras de son épouse, c'est du n'importe quoi et la fin un fiasco, franchement c'est décevant de voir que des zombies sont contrôlés par des paroles religieuses !(surtout dans cette sage où on a
pas été habitué à ça)

voracinephile 29/09/2012 10:25



Bonjour Joanna ! Bienvenue sur ce blog. Rec 3 tente en effet de s'émanciper mais ça ne marche pas, le nouveau mélange n'est pas au point. Pour les paroles religieuses, ça ne m'a pas vraiment
choqué (dans Rec 2, le prêtre utilise un chapelet pour confiner un démon dans une pièce et un zombie subit un exorcisme, il y avait déjà un peu de religion), mais je juge plus sur l'ensemble, qui
se révèle décevant sur bien des points et qui ne passera pas à la postérité.



FredTarantino 23/09/2012 19:51

C'est vraiment pour ma part une grande déception, mais a vrai dire je m'y attendais un peu.
Déjà au final on se demande vraiment si c'est un préquel ou pas ??? Ce qui fait que l'on ne sais pas trop a quel moment le placé !!! Puis bon, l'histoire n'est pas intéressante, on apprends rien de
plus, ceci dit cela se barre en couille assez vite et heureusement, ce qui provoque quelque moments assez drole, puis la marié m'a éclaté a la fin, ceci dit on rigole plus que l'on n'a peur, un
épisode qui ne sert pas a grands chose.
Vivement sa suite

voracinephile 24/09/2012 12:11



En effet, si on ne nous avait pas dit que c'était un préquel, on ne l'aurait probablement pas vu (et pour ma part, j'imaginais quelque chose d'un peu plus dark pour notre patient zéro, ici un
bébé simplement contaminé en mode braindead). Tu t'es au moins un peu amusé avec l'humour dans ce film, ça n'a pas été mon cas (j'ai vu l'humour, mais ça n'a pas marché). Je pense que Balaguero
relèvera le défit avec beaucoup plus de rigueur



borat8 16/09/2012 19:10

Sauf qu'il ne sera jamais à 5 euros!lol C'est bien ça qui est malheureux. A la limite s'il passe sur le câble.

voracinephile 17/09/2012 11:13



De toute façon, n'y jette un coup d'oeil que si tu en as l'opportunité. C'est un ami qui m'a prêté le dvd, je ne l'aurais pas vu sinon...



borat8 15/09/2012 15:17

Idem qu'Olivier et je dois dire que j'ai de plus en plus peur de le voir. A la limite je préfère encore attendre le quatrième volet de Balaguero.

voracinephile 16/09/2012 13:51



C'est une sage décision. Si tu ne sais vraiment pas quoi faire un soir, tu pourras toujours le découvrir, mais il ne vaut pas l'achat (au dessus de 5 euros, c'est trop). J'attends celui de
Balaguero avec impatience...



alice in oliver 15/09/2012 09:48

Toujours pas vu mais la critique de Mad m'avait dissuadé de le faire à l'époque

voracinephile 15/09/2012 10:13



Mad était en effet assez dissuasif, et honnêtement, après visionnage de l bête, tu n'as pas manqué grand chose... On continue à attendre rec 4 en tout cas.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche