Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 08:03

Citadel.jpg

 

Citadel est un film qui s’est fait remarqué dans plusieurs festivals, bénéficiant d’un petit buzz qui augure une sortie DTV dans les formes. Rien de bien surprenant pour cette petite production, de qualitée, qui choisit de composer un étrange canevas entre fantastique et lutte pour survivre dans une cité mal famée. Un petit prétexte pour laisser éclater sa rage et suivre le combat d’une victime, qui laisse enfin peu à peu éclater la colère qui l’habite.

L’histoire : Tommy voit sa petite amie enceinte se faire agresser dans sa tour HLM. Les médecins réussissent à sauver l’enfant, mais sa mère reste dans le coma. Alors qu’il tente de quitter sa cité, les agresseurs commencent à s’intéresser à sa fille.

 

http://moviebuzzers.com/wp-content/uploads/2012/10/citadel-movie-still.jpg

 

Tel que le film se ressent, il s’agit d’un revenge movie un peu vénère (pour son final essentiellement) qui se donne le petit alibi du fantastique pour laisser éclater sa rage. En effet, un peu à la manière de Heartless qui filmait des gangs comme des goules assoiffées de sang, les méchants sont ici des humanoïdes à taille d’enfants. Une façon comme une autre de parler de la délinquance juvénile dans les quartiers mal famés, et de planter le contexte de violence aveugle, ces derniers s’en prenant aux victimes potentielles qui passent à leur portée. C’est d’ailleurs le discours « psychologique » promu par le film : les personnes qui ressemblent à des victimes ont mathématiquement plus de chances de se faire attaquer à nouveau, et le statut de victime n’est qu’un poids, un handicap. C’est d’ailleurs l’intérêt du personnage principal. Présenté comme une victime d’office, ce dernier se retrouve à charge d’un bébé à peine né, et doit jongler entre son travail en ville et sa vie dans la cité, qui le terrifie de plus en plus. Vivre dans la peur au quotidien, c’est le climat que plante le film pendant sa première heure, et c’est essentiellement ce qui fait le contexte social de Citadel. Constat minimaliste mais réaliste, qui parvient assez bien à rendre la menace omniprésente dans ces lieux impersonnels d’habitation. Les rares explosions de violence sont suffisamment traumatisantes pour faire pression sur notre victime de service, mais quand le bébé rentre enfin dans l’équation, la réponse nerveuse arrive enfin, nous ouvrant un dernier acte plutôt costaud en termes de réponse au problème. Niveau ambiance, le film se concentre sur l’insalubrité des lieux et le grand nombre d’angles morts propices à une embuscade, entretenant ainsi la paranoïa latente de notre personnage. Vu la modestie du budget, on peut comprendre ce choix. Relativement peu d’effets spéciaux, quelques maquillages, les ambitions sont modestes et largement atteintes, ce qui est plutôt un bon point pour cette petite production. Mine de rien, le statut de victime en puissance de notre héros est bien contrebalancé par son statut de nouveau père complètement tiraillé par ses obligations et la dégradation de son lieu de vie, qui trouve de véritables échos de nos jours. Bon, après, on ne tient pas là le film de l’année. C’est une petite production fonctionnelle, aux ambitions valides et portée par des acteurs qui s’impliquent bien.

 

4.2/6

 

2012
de Ciaran Foy
avec Aneurin Barnard, James Cosmo

 

http://tdotcomics.ca/wordpress/wp-content/uploads/2012/11/cit.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 23/02/2013 00:13

Tu l'as vu comment au fait? Téléchargement?

voracinephile 23/02/2013 16:00



Un ami me l'a passé, mais sinon, oui, c'est du téléchargement ou du streaming (la plupart des sites de streaming doivent le proposer à l'heure actuelle...)



borat8 21/02/2013 20:17

Je ne m'attends pas à un choc non plus, mais à un bon film. Suffisament intéressant pour me laisser tenter.

voracinephile 22/02/2013 23:06



Alors, bonne séance ! Enfin, chez toi, vu qu'il ne bénéficie pas de sortie ciné.



borat8 21/02/2013 16:41

Décidemment ce film ne cesse de m'intéresser.

voracinephile 21/02/2013 20:16



On est loin du choc qu'on m'avait promis, mais c'est une plutôt bonne surprise. Pas énormément de rebondissements, mais un bond contexte, et le final est énervé. Pour un petit budget, un bon
point...



film streaming 21/02/2013 10:36

vive les petites production, qui ne souffrent d'aucun abrutissement ambiant générer par ces blockbuster ou les explosions sont fait pour masquer un vide réel.
mistergoodmovies.net

voracinephile 21/02/2013 12:24



^^ Une bonne surprise en effet, qui gère bien son petit budget pour faire de l'inédit.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche