Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 07:55

Curse-of-Chucky-Cover.jpg

 

Bon, après une débâcle comme Le fils de Chucky, on pensait que la saga était définitivement enterrée. Non pas que les effets spéciaux n’étaient pas réussis, mais plutôt que le scénario y était complètement débile et se tapait des trips à la limite de l’incompréhensible (le running gag sur l’esprit samouraï initié par le « Made in Japan »). Et voilà que Don Mancini nous annonce qu’une suite en DTV va sortir bientôt… La purge garantie ? Mmmh, pas vraiment.

L’histoire : la famille Pierce reçoit une étrange poupée par courrier postal. Très vite, d’étranges évènements se produisent dans la maison, certains ayant des conséquences meurtrières…

 

curse-of-chucky.jpg

 

Bon, les frasques de Chucky, on commence à y être habitué. Si il n’y a plus moyen d’espérer des slashers aussi généreux que les deux premiers épisodes (qui s’amusaient franchement de leur concept, particulièrement le 2), le dépoussiérage humoristique de La fiancée… aura laissé les amateurs d’horreur sur le carreau, abasourdi par l’abaissement total du niveau. Ce Curse of Chucky a le bon goût du retour aux sources, à savoir que la poupée reste souvent immobile et qu’on ne sait pas trop quand ses prochains mauvais coups viendront. C’est moins un dépoussiérage qu’une tentative vintage de nous redonner une tranche de poupée tueuse, un peu plus méchante qu’à l’accoutumée. On relèvera quelques tentatives un peu efficaces, comme le coup de la mort aux rats versée dans l’une des assiettes du souper familial, ou la partie opposant Chucky à notre héroïne de service, une handicapée qui ne sera pas ménagée physiquement. Avec quelques clins d’yeux ça et là à l’ensemble de la saga, notamment par l’intermédiaire d’un flash back ressuscitant Charles Lee Ray pour un petit épisode familial vicieux (et où on retrouve le vieux couteau coloré de Jeux d’enfants). En dehors de cela, pas grand-chose à relever, c’est du DTV slasher tout à fait classique. Quelques seconds rôles agaçants qui préparent le terrain pour les futures meurtres, des petites tensions familiales assez exagérées pour être vues sous un angle purement divertissant, rien de très corrosif question dissolution de la famille. Quant à la violence, elle semble avoir été boostée par de belles giclures de sang numérique, mais elle reste très anecdotique (finalement, elle est propre, nette, très « exercice de maquillage ». Une petite soupe pas vraiment déplaisante à découvrir (quand même, on trouve Chucky sympathique avec sa bouille vénère de nain rouquin), mais qui ne survivra pas bien longtemps dans la mémoire du spectateur après le visionnage. Reste qu’on lève la pédale sur l’humour pour tenter de retrouver le climat de peur à l’ancienne.

 

1,5/6


2012
de Don Mancini
avec Brad Dourif, Danielle Bisutti

Partager cet article

Repost 0

commentaires

titi70 29/01/2014 13:45

Je viens de le voir et je l'ai trouvé excellent et bien dans l'esprit du premier épisode (qui tardait également à montrer vraiment la poupée). Il y a des idées excellentes comme le coup de la mort
au rats, la surprise avec la soeur de la paralytique qui se tape la nounou ou le petit clin d'oeil final ou on retrouve Andy Barclay et Jennifer Tilly. Pour autant, Il faut bien admettre que
l'apparition du personnage de Tiffany pose une incoherence par rapport au 4 ème épisode (quand est elle transformé en poupée ? ) tout comme le clion d'oeil après le générique, insinuant que Chucky
n'a pas reussi à se reincarner dans la gamine, ce qui est dommage, tant ça aurait pu cloturer definitivement la saga.

voracinephile 30/01/2014 11:14



Il y a une envie de retour aux sources, je suis bien d'accord. Mais question générosité avec la poupée, je trouve que ses prédécesseurs délivraient davantage la marchandise. Aucune peur dans ce
film, juste quelques petites idées ça et là, comme effectivement cette scène de dîner. Mais en dehors de ça, le sang numérique et l'absence d'innovation m'ont calmé, en l'état, Curse of chucky
est un slasher très très classique avec un petit côté vintage. Il n'y a pas de cohérence à chercher avec cet opus je crois, c'est un petit projet pour faire plaisir aux fans ^^. Quant aux
lesbiennes, j'ai bien rigolé... Le genre d'idée improbable à destination du spectateur masculin qui se ressert une bière avec un grand sourire ^^



Punisher-89 19/10/2013 02:17

C'est une façon de voir les choses^^, après c'est peut-être le fait que je m'attendais justement au coté excessif lassant des 4éme et 5éme opus alors que cet épisode est tout l'inverse et que ça me
parle plus et le coté "huis-clos dans une maison avec un psychopathe" m'a un peu rappelé The Collector et The Collector c'est cool^^.

voracinephile 19/10/2013 11:22



Oui, the collector est marrant (quoique je lui préfère sa suite : the collection). Enfin bon, Curse of chucky n'avait aucunes prétentions, donc ça passe gentiment (même si en tant que fan, je
trouve qu'on n'a pas eu une dose assez généreuse, et que les effets spéciaux sentent parfois trop le numérique bricolé)...



Punisher-28 17/10/2013 09:28

J'ai plutôt bien aimé cet opus qui renoue avec l'ambiance sombre des premiers opus avec une intrigue qui se met tranquillement en place en faisant gentiment monté la pression (la scène du diner est
à cet égard, assez réussi en effet). La fin du film avec le retour de Tiffany fait dans le fan-service et permet de lier cet épisode avec les derniers en date. Et surtout mentions spéciale à
l'héroïne (joué par la fille de Brad Dourif) toute mignonne et vraiment attachante et à la scène post-générique particulièrement jouissive.

voracinephile 18/10/2013 15:30



Tranquillement en place = une heure où les yeux numériques de chucky bougent et où il n'arrête pas de changer de place sans que personne y trouve à redire ? C'est un peu du foutage de poire pour
moi, surtout qu'on est déjà au courant qu'il est vivant. Jeu d'enfants nous prenait moins pour des billes, tout en essayant de faire peur. Certes l'héroïne est sympathique, mais il en faudrait
plus pour relever le niveau. En fait, si ils avaient été aussi gore que Le fils, là on aurait pu trouver ça marrant, mais non, on sent le manque de budget niveau maquillages aussi... Bien vu pour
le post générique, je l'ai totalement zappé dans ma chronique...



borat8 16/10/2013 12:44

Bah ça rajoutait un peu d'humour noir bienvenue permettant de dynamiter la saga initiale qui était très porté slasher. Ce qui ne m'empêche pas de vouloir voir Jeu d'enfant.

borat8 15/10/2013 15:32

Mais je parle de La fiancée de Chucky dans mon com!lol La scène de cul entre les deux poupées est un grand moment de poésie à lui tout seul!

voracinephile 16/10/2013 08:25



Tu as donc vu le nouveau tournant de la saga. Plus comique qu'autre chose. Les anciens étaient bien dans leur époque, de vrais petits slashers fantastiques, mais le 3 a tellement tout foutu par
terre que le renouveau devenait nécessaire. Mieux vaut revoir les anciens, ce nouvel opus ne satisfera que les irréductibles...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche