Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 16:53

http://feedyourconsole.com/wp-content/uploads/2011/02/mortal-kombat.jpg

 

Mortal kombat ! Si j’avais joué à un jeu de ce nom pendant mon enfance, je n’avais jamais été tenté par l’adaptation ciné, qui avait signé le début de la fin pour Paul Anderson, qui depuis est descendu dans la lie du cinéma horrorifique avec ses films de glorifications de Milla Jovovich. Et v’la-ti-pas qu’un de mes amis nanardeur m’en refile une copie en mettant au défit de le voir. Et dès l’apparition de Christophe Lambert, j’étais convaincu. Prétentieux, pompeux, ronflant, Mortal Kombat est le genre de block buster abruti comme on les aime, avec ce qu’il faut de nanar et de mauvais goût pour lancer un désastre artistique. Nunchaku Katana yahaaaaa !

L’histoire : Le sort de notre monde dépend de Cricri !

 

http://www.gamalive.com/images/fiches/2389-mortal-kombat.jpg

 

Ah, mais quelle soirée ! Un Mortal Kombat, ça vous envoie au tapis ou vous fait monter dans les cimes du nanar volontaire. Car j’imagine qu’ils n’ont pas dû se voiler la face. Le nanar est universel, et ici, tous les ingrédients sont réunis. Rien que dans les costumes des personnages, on note tellement d’anachronismes, tellement de fautes de goûts (volontaires ou pas) qu’il est impossible de ne pas rire pendant leurs scènes de présentations. Prenons le début : un chinois tatane la gueule d’un mioche devant son frère Lou. Et là, il se met à nous parler en face de la caméra. Et il fronce les sourcils avec tant d’insistance qu’il est impossible de ne pas rire devant une gueule aussi caricaturale. Mettez-lui carrément une natte, de longues moustaches en pointe et un béret communiste, et vous aurez là un portrait à encadrer… S’ensuit une gunfight en plein technival au milieu des danseurs (qui ne tombent pas malgré les rafales de mitraillettes dans leur direction), puis une scène de combat je me la pète, où l’on découvre que notre héros est… un acteur amateur d’arts martiaux. Non, désolé, ça va déjà trop loin pour rester sérieux. Aussi, je tiens à faire la comparaison avec un film qui m’est tout de suite venu en tête : Beowulf. On tape beaucoup sur la bande originale de ce dernier. Mais celle de Mortal Kombat est carrément inaudible. Martelant nos tympans à chaque séance de combat, elle ruine littéralement tous les temps forts du film, si on peut parler ainsi. A se demander comment il arrive encore à passer pour un plaisir coupable. Et que dire des effets spéciaux ? C’est le grand retour du dessin animé sur pellicule, de la tâche rouge tranblottante et de l’éclair bleu cyan, qui dans un blockbuster ont des airs d’effets cheap qui vieillissent chaque jour un peu plus. Mais au moins pour ces effets dessinés, ils peuvent prétendre à un capital sympathie. Sur le plan des effets numériques (et le film ne se prive pas d’en abuser), il est à lyncher. Si les morphing passent à peu près (ils fonctionnent aussi bien que dans From Dusk till dawn), les inserts numériques ont tendance à déclencher des fou rires tant elles paraissent vieilles. Des créatures en polygones du début des années 90 aux couleurs criardes, ou un serpent en métal rendu ridiculte pendant le combat entre les arbres. Un des rares effets spéciaux à retenir reste le géant à 4 bras, dont les maquillages sont très correctement réalisés. Mais sinon, Paul réussit à enlaidir les décors les plus magnifiques, à trouver le côté toc du kitch et à faire des choix artistiques navrants au niveau de l’éclairage. Les dialogues sont à se tordre de rire, tant le côté plouc de l’entreprise ne cesse de ressortir sans qu’il y ait d’acteur charismatique pour faire passer la pilule. Certes, Totof Lambert est marrant en Gandalf le Blanc pour Wasp en ray-ban, mais sinon, quelle misère… Et dire qu’il a été remplacé dans la suite… Bref, Mortal Kombat, on s’en tamponne les amydales, mais le côté navet des années 90 en fait un objet décérébré qui peut combler certaines attentes du public. Très peu pour moi en tout cas…

 

1/6

 

1995
de Paul W.S. Anderson
avec Christopher Lambert, Robin Shou

 

http://gfbrobot.com/wp-content/uploads/2011/02/shangtsung.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by voracinephile - dans Navet (prétentieux)
commenter cet article

commentaires

Yuffie 12/05/2012 19:07

J'adoooore ce film ! J'y peux rien, je lui trouve un certain charme, malgré le fait que ce soit un nanar.
Et puis je kiffe C. Lambert dans le rôle de Raiden ! Des gags un peu débilos mais kitchs, ça me plait également.

voracinephile 12/05/2012 23:07



J'aime beaucoup Christophe Lambert (au point de considérer ses nanars comme des plaisirs coupables, avec en tête Fortress et Beowulf). Les gags sont carrément beaufs (le héros américain qui
méprise tout le monde du regard et qui sort des phrases du genre "Elles coutaient 600 dollars, ces lunettes !"), le kitch fait degrosses fautes de goûts, mais le film a pas mal de fans, ce qui
m'a toujours déboussolé ! Je rigole de temps à autres (Lambert et son entraînement...), mais sinon, dur de lui donner des points. En tout cas, vu les deux derniers commentaires, l'amour du film
est encore vivace chez les fans !



Punisher-28 12/05/2012 16:31

Le film est sortie à l'époque où les jeux Mortal Kombat fesait fureur et cette adaptation était vraiment destinée aux fans qui était heureux de retrouver leurs persos fétiches en chair et en os.
Ensuite quand t'es un gosse fanboy sans grande objectivité (comme moi il y a 15 ans^^) tu vois pas tous les défauts (pourtant flagrants) du film. Aprés objectivement le film est une merde mais avec
des yeux de fans, le film devient finalement assez jouissif au contraire encore une fois d'un Street Fighter qui ne respecte rien (et que je te conseille fortement, c'est à peu prés ce qu'on a fait
de pire niveau adaptations au même niveau que les pires Uwe Boll) et un VanDamme au summum de son jeu d'acteur (un soldat américain avec un accent belge, what else?). Sinon en tant que grand fan de
Silent Hill, je te confirme que le film est la meilleure adaptation de jeu-vidéo de tous les temps (malgré une ambiance bien moins dérangeante et psychologique que son modèle vidéoludique).

voracinephile 12/05/2012 22:46



Mais quel vent de nostalgie dans ce commentaire ! Je suis hélas passé au milieu du déluge Mortal Kombat à cause de l'absence de console de jeu vidéo dans mon foyer (les jeux vidéos, c'était pas
la tasse de thé des parents). Cet enthousiasme fait plaisir, même si j'y suis resté imperméable pendant a jeunesse. C'est avec Van Damme Street fighter ? Je vais me précipiter dessus alors ! Et
clair que Uwe Boll fait parti des pires réalisateurs adaptant des jeux vidéos. Mais c'est un mode de financement indépendant qui paye apparemment, vu qu'il parvient à engranger assez de fric avec
ses merdes pour tenter de faire un cinéma plus adulte (mais toujours bourrin).


D'acc pour Silent Hill, ça me rassure de voir des fans du jeu estimant le travail de Gans (même si il se révèle relativement peu doué pour immerger le spectateur avec son héroïne). Quelle
ambiance, bon sang ! J'ai joué à Silent Hill 2 après avoir vu le film, et l'expérience était en effet intéressante. Gans a fait un gros travail de scénario.



Punisher-28 12/05/2012 02:35

Au risque de passer pour l'avocat du Diable. Je ne trouve pas cette adaptation si foireuse que ça. Du moins pas si on la compare avec 90% des adaptations de jeux-video, de baston en particlier.
Street Fighter et autre Double Dragon étant bien pires. Mortal Kombat est une serie de jeu-video volontairement kitsh (bien qu'excellente) et ce film et à ce point plutôt fidéle, de plus le
physique des acteurs et les costumes sont également tres respectueux de la saga vidéoludique. Certes les FX sont pourris, certes C.Lambert est ridicule mais franchement on s'ennuie pas et le fan y
trouve relativement son compte (malgré que le gore et l'ambiance malsaine des jeux soit passer à la trape) et la musique d'ouverture est totalement culte. Le 2 par contre est une vraie purge où la
moitié des acteurs se sont fait la malle et pourvu de FX bien plus horribles que ceux du 1er opus (voir la vidéo du Joueur du Grenier sur les adaptations). Finish Him !!!

voracinephile 12/05/2012 14:03



Ah, je ne pensais pas qu'un partisan tomberiat sur mon article ! Parfait ! Je suis d'accord qu'au niveau de la comparaison, Mortal Kombat doit être moins crétin que la plupart des autres
adaptations de jeu de combat. Je n'ai pas vu les deux exemples que tuu cites, mais j'ai vu Dead or Alive (que je déteste même si c'est l'adaptation de jeux vidéo la plus fidèle qu'on pouvait
faire) et Tekken, qui sont des merdes notoires. Pour les ambiances kitch, je pense que le film est en effet fidèle à cet "esprit" du jeu, mais dans ce cas, il n'est pas très bien mis en valeur
par l'éclairage (que je trouve assez monochrome dans ce film, je pense surtout aux ambiances oranges...). Après, l'histoire essaye d'avoir un rythme, c'est clair, et n'étant pas fan, je suis
passé sans doute à côté d'un capital sympathie (n'étant pas très attachés aux jeux vidéos, je ne les prends pas vraiment à coeurs dans mes jugements cinéphiles, ce qui explique mon excellente
note pour Silent Hill alors que les fans du jeu tapent un peu dessus).


J'ai en tout cas envie de voir la suite qu'on m'annonce comme étant pire que tout. Y a plus cricri au générique, alors je sens que je vais un peu plus le détester. Mais pour ce premier Mortal
Kombat, n'ayant pas d'affinité avec le matériau d'origine, la facture de blockbuster formaté avec ce héros américain très beauf dans les dialogues ont eu raison des maigres ambitions esthétiques
du projet. Et niveau combat, ça laisse parfois un peu à désirer...



alice in oliver 10/05/2012 23:06

à voir obligatoirement en mode nanar en sachant que la suite est encore plus foireuse !

voracinephile 11/05/2012 00:12



On m'a vendu à moi aussi du rêve avec une suite qui serait encore pire que ce premier opus. J'ai pu voir les 20 premières minutes, mais un problème de son m'a empêché de profiter de l'ampleur du
carnage. Donc très bientôt le 2, ça s'annonce mémorable (mais cricri n'est plus de la partie...)



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche